Claude B. Levenson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Claude B. Levenson
Naissance
Paris
Décès (à 72 ans)
Lausanne
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Claude B. Levenson, née le [1] à Paris et morte le à Lausanne[2],[3],[4],[5],[6],[7],[8],[9], est une sinologue, tibétologue[10],[11] française, écrivain et journaliste au Monde[12]. Elle est considérée comme une spécialiste du Tibet et de la Birmanie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Paris, elle suit une scolarité à l'école publique au lycée Victor-Duruy. Puis, elle étudie le russe, la linguistique, la philosophie, l'Inde et ses religions à l'université Lomonossov de Moscou.

Selon Jean-Paul Ribes, au début des années 1980, elle rencontre les Tibétains et publie en 1985 Le Chemin de Lhassa, faisant suite à son premier voyage au Tibet en 1984[13] et alertant sur les souffrances de ce peuple. En 1987, elle publie Le Seigneur du Lotus blanc, faisant suite à ses rencontres avec le 14e dalaï lama. Depuis, elle n’a cessé de s'exprimer pour « défendre les droits des habitants du Pays des Neiges, où elle s'est rendue à plusieurs reprises »[4].

Le 21 avril 1989, elle participe à l'émission Apostrophes consacrée aux droits de l'homme, en présence du 14e dalaï-lama et de Robert Badinter[14].

Au début de sa carrière journalistique, elle rencontre le 14e dalaï-lama et est sa traductrice en langue française depuis bientôt trente ans. Proche du dalaï-lama, elle se dit avant tout au service de la cause tibétaine[15].

Elle voyage en tant qu'interprète en Asie (Inde et Asie du Sud-Est) et en Amérique latine, puis comme journaliste (Népal, Cambodge, Inde, Birmanie, Thaïlande, Indonésie). En 1984, elle visite pour la première fois le Tibet où elle se rendra à de nombreuses reprises jusqu'en 2005, date à laquelle sa demande de visa de tourisme est refusée, probablement en raison de ses activités[16].

Elle collabore au journal Le Monde, à L'Obs, à Politique internationale et parfois à GEO, Grands Reportages, la Tribune de Genève, Trek Magazine[17] et la Radio suisse internationale.

Dans son livre, Tibet : la question qui dérange, Claude Levenson analyse ce qu'elle appelle la « machine de propagande » mise en place par Pékin[18].

En 2009, lors du Festival culturel du Tibet et des peuples de l'Himalaya, elle donna une conférence intitulée « Français et Tibétains, une vision du monde et des valeurs communes » et est décrite comme une militante du Tibet de longue date[19].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages
Traductions
Articles

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice d'autorité personne sur le site du catalogue général de la BnF
  2. « Adieu Claude B. Levenson », sur sauvonsletibet.org, (consulté le 15 décembre 2010).
  3. Arnaud Vaulerin, Claude B. Levenson, journaliste engagée, 17 décembre 2010, Libération
  4. a et b Jean-Paul Ribes, Adieu à Claude B. Levenson, 15 décembre 2010« Elle avait rencontré les Tibétains au début des années 80, publiant en 1985 "La route de Lhassa" qui alertait sur les souffrances de ce peuple. »
  5. Alain Delaporte-Digard, Hommage à Claude B. Levenson, 21 décembre 2010
  6. Assia, Flash Asie, Bulletin, Son de l'espoir, 21 décembre 2010
  7. S. Chardon, Hommage. Claude B. Levenson, NPA, 25 décembre 2010
  8. Claude B. Levenson: Fidèle à jamais au Tibet, 17 décembre 2010
  9. Bruno Philip, Claude Levenson, Le Monde, 18 décembre 2010 (article reproduit sur le site de Claude Levenson [1])
  10. Sabine Verhest, Tibet, 2014, Primento, (ISBN 2511006871), p. 35
  11. Bibliothèques et musées, Conseil communal de la Ville de Neuchâtel, Section des affaires culturelles, 1997, p. 169 : « Le 17 novembre, Mme Claude B. Levenson, écrivain et tibétologue, vint nous dire «Pourquoi sauver la culture tibétaine? »
  12. Élisabeth Cunin, La « diaspora noire » est-elle latine ? Autrepart 2/2006 (n° 38), p. 135-153.
  13. Claude B. Levenson, C dans l'air
  14. Les droits de l'homme, dans Apostrophes, sur Antenne 2, 21 avril 1989, h 25 min 56 s, sur le site de l'INA.
  15. « Carine Bécard, Claude Levenson, dévouée au Dalaï Lama », France Info, (consulté le 3 juin 2008).
  16. « Visa refusé pour deux journalistes français », sur chine-informations.com, (consulté le 15 décembre 2010).
  17. Anthony Nicolazzi, Disparition de Claude B. Levenson, Trek Magazine, 16/12/10.
  18. Claude B. Levenson, Tibet : la question qui dérange, Albin Michel, , 298 p. (ISBN 2-2261-8075-3 et 978-2-2261-8075-9, présentation en ligne).
  19. « Détail du programme 2009 », site du CSPT

Liens externes[modifier | modifier le code]