Simone Perl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Simone Perl
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Simone LévyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Père
Pierre-Paul Louis Lévy (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Jeanne Lévy (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Madeleine Lévy
Étienne Lévy
Jean-Louis Lévy (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Jérôme Salomon (grand-mère)Voir et modifier les données sur Wikidata

Simone Perl, née Lévy le à Paris et morte le dans la même ville[1], est une résistante française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est la fille du docteur Pierre-Paul Lévy (1881-1977), et de Jeanne Dreyfus (1893-1981), elle-même fille du capitaine Alfred Dreyfus, officier d'artillerie, condamné en 1894 pour espionnage au profit de l'Allemagne, puis réhabilité en 1906. Elle est la sœur de Madeleine Levy, Jean-Louis Levy et Étienne Lévy.

Elle étudie au lycée Molière (Paris).

Son premier mari, dont elle a eu une fille, Jean Schwab est mort un an après son mariage le à Pralognan-la-Vanoise.

Sa sœur Madeleine Lévy, résistante, est morte du typhus en déportation.

Résistance: Combat; faux papiers, hébergement des réfugiés: "Ma formation n'était pas politique, évidemment, je luttais de toutes mes forces contre le fascisme, mais je n'étais engagée dans aucun parti. - Bien entendu que nous avions la haine, enracinée contre le racisme et la brutalité des Allemands." (Témoignage, le 21 janvier 1999)[2]

Réfugiée depuis avec sa famille en zone libre à Toulouse, elle s'est remariée le avec Salomon Serge Perl, né en 1915 à Câmpulung la Tisa en Roumanie, membre de l'organisation juive de combat de Toulouse. Elle a eu cinq autres enfants, deux fils et une fille.

Elle est la grand-mère du docteur Jérôme Salomon (1969), médecin, directeur général de la Santé. Elle était officier des Arts et Lettres.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « matchID - moteur de recherche des personnes décédées », sur deces.matchid.io (consulté le )
  2. Christiane Goldenstedt, Motivations et activités des Résistantes. Comparaison France du Nord-France du Sud, Bondues, Robert Vandenbussche, Femmes et Résistance en Belgique et en zone interdite, Colloque à Bondues 2006, Université Charles-de-Gaulle, Lille 3, , 247 p. (ISBN 978-2-905637-53-6), p. 199-220