Régine Gattegno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Régine Gattegno
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Régine Gattegno (15 septembre 1923, Lyon-30 mars 1943, Sobibor, Pologne) est française juive d'origine turque, éclaireuse, agent de liaison dans la Résistance, prise dans la grande rafle de Lyon du 9 février 1943, déportée par le convoi n° 53 du 25 mars 1943, au Camp d'extermination de Sobibor où elle est assassinée le 30 mars 1943. Elle a 19 ans.

Plaque rue Sainte-Catherine.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Régine Gattegno est née le 15 septembre 1923 à Lyon[1],[2]. Elle est une juive française d'origine turque. Elle fait partie des Éclaireuses et éclaireurs israélites de France (EIF). Elle est cheftaine des "Petites ailes". Elle habite au 133 rue Cuvier à Lyon[3].

Elle est recrutée comme agent de liaison par Marcel Gherson, pour la Sixième, section des EIF impliquée dans la Résistance. Elle trouve des planques dans la Haute-Loire pour cacher des enfants. Elle fournit des faux-papiers aux familles. Elle les avertit en cas de descente de police.

Elle est en mission le 9 février 1943 et se fait prendre lors de la rafle de la rue Sainte-Catherine[4] à Lyon, organisée par la Gestapo, sous les ordres de Klaus Barbie. Elle est déportée au camp d'extermination de Sobibor par le convoi n° 53 du 25 mars 1943[5] et assassinée à son arrivée le 30 mars 1943. Elle a 19 ans.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]