François Gros (biologiste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir François Gros et Gros.
François Gros
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Professeur d'université (d)
Professeur d'université (d)
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (92 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinctions
Grand officier de la Légion d'honneur‎
Grand officier de l'ordre national du Mérite (d)
Prix Charles-Léopold Mayer ()Voir et modifier les données sur Wikidata

François Gros, né à Paris le , est un biologiste français, ancien secrétaire perpétuel (1991-2000) de l'Académie des sciences (section biologie moléculaire et cellulaire, génomique), professeur honoraire au Collège de France et à l'Institut Pasteur. Il est le gendre du peintre Jean Dreyfus-Stern.

Il est entré au service de chimie biologique du Prof. Michel Macheboeuf à l'Institut Pasteur avant de rejoindre le service du Prof. Jacques Monod. François Gros succède à Jacques Monod à la direction de l'Institut Pasteur en 1976.

Conseiller scientifique du Premier ministre Laurent Fabius, il sera impliqué dans l'affaire du sang contaminé. Il lui sera reproché d'avoir fait retarder en 1985 l'homologation du test américain des laboratoires Abbott, en attendant que le test français développé par l'Institut Pasteur soit prêt[1]. Contrairement au volet politique de l'affaire, l'instruction aboutit à un non-lieu.

Travaux[modifier | modifier le code]

François Gros est l’auteur de plusieurs centaines de publications de biologie moléculaire. En collaboration avec James Watson et Walter Gilbert il a mis en évidence l’existence des acides ribonucléiques messagers (mARN) chez les bactéries[2] (découverte publiée en parallèle par Sydney Brenner, Francois Jacob et Matthew Meselson (en) sur les bactéries infectées par un bactériophage).

Gros a ensuite étudié avec ses collaborateurs la régulation de la biosynthèse des protéines et le développement du bactériophage lambda. À partir des années soixante-dix il a abordé l’étude des gènes régulateurs qui contrôlent la différenciation des cellules musculaires et neuronales.

Participations académiques[modifier | modifier le code]

François Gros est membre de :

Il est membre associé de :

  • l’Académie des Sciences d’Athènes,
  • l’Académie Royale de Belgique,
  • l’Indian national Academy of Sciences
  • l’Académie de Russie.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Avec François Jacob et P. Royer, Sciences de la vie et société, Paris, La Documentation française, 1978. (ISBN 2110003898)
  • Les secrets du gène, Paris, Le Seuil, 1986. (ISBN 2020093251)
  • La civilisation du gène, Paris, Hachette, 1989. (ISBN 2-01-014460-0) (notice BnF no FRBNF36633758)
  • L'ingéniérie du vivant, Paris, Odile Jacob, 1990. (ISBN 2738100805)
  • En codirection avec Gérard Huber, Vers un anti-destin ? Patrimoine génétique et droits de l'humanité, Paris, Odile Jacob, 1992. (ISBN 2738101526)
  • Regard sur la biologie contemporaine, Paris, Gallimard, 1993. (ISBN 2-07-032743-4) (notice BnF no FRBNF35558324)
  • Mémoires scientifiques. Un demi-siècle de biologie, Paris, Odile Jacob, 2003. (ISBN 2738112390)
  • Les mondes nouveaux de la biologie, Paris, Odile Jacob, 2012. (ISBN 2738127207)
  • De la pénicilline à la génomique: Portraits et rencontres , Paris, Odile Jacob, 27 janvier 2016. (ISBN 2738133355)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Procès du sang contaminé. L'arrêt de renvoi. Titre III- Les faits. II- Le dépistage. A- Chronologie (20 juin 1985- fin), dans Libération, 9 février 1999.
  2. Gros F, Hiatt H, Gilbert W, Kurland CG, Risebrough RW, Watson JD. Unstable ribonucleic acid revealed by pulse labelling of Escherichia coli. Nature 1961 May 13;190:581-5.
  3. Journal officiel du 29 mars 2013
  4. Élevé grand'croix par décret du 2 mai 2017 portant élévation aux dignités de grand'croix et de grand officier, il avait été élevé à la dignité de grand officier en 2009.