Bernadette Byk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bernadette Byk, née le 17 juillet 1935, à Chauny, (Aisne), à l'âge de 7 ans, fait partie de la Maison d'Izieu, du 18 mai au 17 juin 1943, avant la Rafle des Enfants d'Izieu du 6 avril 1944. Elle survit à la guerre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bernadette Byk est née le 17 juillet 1935, à Chauny, (Aisne).

Maison d'Enfants d'Izieu[modifier | modifier le code]

Elle arrivée à Izieu avec d’autres enfants, depuis la maison Campestre près de Lodève dans l’Hérault[1].

Âgée de 7 ans, Bernadette Byk fait partie de la Maison d'Izieu, du 18 mai au 17 juin 1943[2], avant la Rafle des Enfants d'Izieu du 6 avril 1944.

Après Izieu[modifier | modifier le code]

Elle est cachée dans le sud de la France, à l’initiative du Réseau Marcel, créé par Moussa Abadi et Odette Rosenstock. Elle est placée à Nice puis à Grasse où elle reste jusqu’à ce que ses parents la retrouvent, une fois la guerre finie[1].

Retour à Izieu, le 11 octobre 2015[modifier | modifier le code]

Bernadette Byk retourne à Izieu, le dimanche 11 octobre 2015. C'est sa première visite à la Maison d'Izieu en soixante-douze ans. Elle raconte: « [D’Izieu] je n’ai aucun souvenir, à part l’accent des femmes qui s’occupaient de nous car c’était le même que celui de mes parents à la maison, je ne me souviens de rien. Je me souviens des choses d’avant la guerre, d’après la guerre, mais d’Izieu non. »[1],[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]