Bethsabée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bethsabée
Description de cette image, également commentée ci-après
Bethsabée recevant la lettre de David,
Willem Drost (1654)

בת שבע

Nationalité Israélite de la tribu de Juda
Ascendants
Ammiel, (père) également appelé Eliam (2Sam.11:3)[1]
Conjoint
Descendants
Un enfant non nommé[2],[3]
Salomon
Samoua[4],[5],[6]
Sobab[4],[5],[6]
Nathan (en)[4],[5],[6],[7]

Compléments

Contemporaine du prophète Samuel

Bethsabée (en hébreu : בת שבע, Bathsheva ou Bathsheba, ce qui peut se traduire comme « septième fille » ou « fille du serment ») est l'épouse d'Urie le Hittite puis du roi David. Elle est la mère d'un enfant non nommé, de Salomon, Samoua, Sobab et Nathan (en). Son personnage apparaît dans le Deuxième Livre de Samuel, au chapitre 11, et dans le premier chapitre du livre des Rois.

Récit biblique[modifier | modifier le code]

Le roi David, se promenant sur la terrasse de son palais, aperçoit Bethsabée en train de se baigner. Bien qu'il ait appris qu'elle était mariée à Urie, l'un de ses soldats parti assiéger une ville, il a une relation avec cette femme qui tombe enceinte et le lui fait savoir[8]. David rappelle le mari de Bethsabée de la guerre pour qu'il dorme avec sa femme, mais celui-ci refuse[9]. Le roi pousse alors le commandant de son armée, Joab, à lancer une attaque hasardeuse dans le but de faire périr Urie au combat, ce qui finit par arriver[10].

Après la période de deuil, David épouse Bethsabée et l'enfant de leur union naît. Le prophète Nathan apprend alors à David que cette façon de faire a déplu à Dieu et qu'en châtiment, ce n'est pas ce fils aîné de David qui héritera du trône, mais un autre fruit de la semence que David a plantée en Bethsabée, au terme de luttes qui décimeront la famille royale. David implore le pardon de Dieu, l'enfant de Bethsabée tombe malade et David jeûne plusieurs jours, jusqu'au décès de l'enfant, le septième jour, ce que David interprète comme sa punition. David réconforte Bethsabée.

Un nouvel enfant naîtra, appelé par David Salomon (pacifique). À la fin de la vie de David, Bethsabée alliée au prophète Nathan obtiendra du roi qu'il reconnaisse Salomon comme son héritier légitime et le fasse monter sur le trône d'Israël.

Zorobabel est un descendant de Salomon fils de David et Bethsabée[11] et un descendant de Nathan (en) fils de David et Bethsabée[12].

Bethsabée et Achitophel[modifier | modifier le code]

Bethsabée est la fille d'Eliam[13] et Eliam, un des hommes forts de David (en), est le fils d'Achitophel le conseiller du roi David[14]. En considérant que ces deux Eliam sont le même personnage, alors Achitophel est le grand-père paternel de Bethsabée.

Personnages de Bethsabée dans l'art[modifier | modifier le code]

Dans la peinture[modifier | modifier le code]

Paul Véronèse, Bethsabée au bain

La scène de la vie de Bethsabée la plus représentée est celle où, alors qu'elle est au bain, on lui apporte la lettre de David qui dit vouloir la prendre pour femme.

Dans la littérature[modifier | modifier le code]

  • Bethsabée est un roman de Pierre Benoit (1938).
  • Bethsabée est un roman de Torgny Lindgren (1986prix Femina étranger).
  • Bethsabée (ou l'éloge de l'adultère) est un roman de Marek Halter.
  • Au plus fort de la bataille est un roman de Jean-François Roseau (2014) qui transpose l'histoire de Bethsabée dans le contexte de la Première Guerre mondiale. Le titre de ce roman est tiré de l'Ancien Testament, lorsque David ordonne à Joab d'envoyer Urie à la mort : « Mettez Urie en première ligne au plus fort de la bataille, puis reculez derrière lui, qu'il soit frappé et qu'il meure. » (2Sa 11. 1-26).
  • Chester Brown adapte l'épisode de Bethsabée en bande dessinée dans son ouvrage Marie pleurait sur les pieds de Jésus (en)[16].
  • Le Chant de Bethsabée est un poème célèbre de George Peele.

Dans la musique[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Dans la tapisserie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :