Suzanne Citron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Suzanne Citron
Nom de naissance Suzanne Grumbach
Naissance (94 ans)
Ars-sur-Moselle
Activité principale
historienne et écrivain française
Ascendants
Conjoint

Suzanne Citron, née Grumbach, est née le 15 juillet 1922 à Ars-sur-Moselle. C'est une historienne et un écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père est le fils du général Paul Grumbach, sa mère la fille du président de la Cour d'Appel de Paris Eugène Dreyfus. Elle étudie au lycée Molière, à Paris. Pendant l'Occupation, elle est arrêtée à Lyon le 25 juin 1944 et a vécu les dernières semaines du camp de Drancy[1].

C'est la cousine germaine d'Antoine Grumbach et l'épouse de Pierre Citron (1919-2010).

Elle est agrégée d’histoire (1947) et docteur de 3e cycle en histoire contemporaine. Elle a exercé plus de vingt ans comme professeur de lycée, puis enseigné onze ans à l’université de Villetaneuse (Paris XIII). Sa thèse de doctorat, soutenue à l'université de Paris X en 1974 mais non publiée, a pour titre Aux origines de la Société des professeurs d'histoire : la réforme de 1902 et le développement du corporatisme dans l'enseignement secondaire (1902-1914). Elle a milité dans les mouvements pédagogiques des années 1960-1970 pour la rénovation des contenus de l’enseignement et publié de nombreux articles dans diverses revues d’enseignants sur les problèmes de l’enseignement secondaire. Elle publie ponctuellement des « points de vue » depuis plus de trente ans dans Le Monde et depuis dix ans dans Libération.

De 1977 à 1983, elle a été maire adjointe PS de Domont (Val-d'Oise).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 1971 : L'École bloquée. Bordas.
  • 1984 : Enseigner l’histoire aujourd’hui. La mémoire perdue et retrouvée. Les Éditions ouvrières.
  • 1987 : Le Mythe national. L'Histoire de France en question. Les Éditions Ouvrières.
  • 1989 : Le Bicentenaire et ces îles que l'on dit françaises. Syllepse.
  • 1992 : L’Histoire de France autrement. Les Éditions de l’Atelier. 2e éd. 1995.
  • 1996 : L’Histoire des hommes. Syros jeunesse. Nouvelle édition mise à jour 1999. Téléchargeable sur le site du CVUH et sur celui d'aggiornamento.
  • 2003 : Mes lignes de démarcation - croyances, utopies, engagements. Syllepse.
  • 2008 : Le Mythe national. L'histoire de France revisitée. Les Éditions de l'Atelier/Les Éditions Ouvrières (poche). Édition de 1987 actualisée, puis nouvelle édition en 2017.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sur sa jeunesse et les circonstances qui se trouvent à l'origine de ses prises de position comme historienne et comme citoyenne, voir l'entretien qu'elle a accordé à L'Humanité en 2014 : Suzanne Citron : « Une France des diversités et des multiples racines reste à inventer », L'Humanité, 26 mars 2014.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]