Gassin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gassin (homonymie).
image illustrant une commune du Var
Cet article est une ébauche concernant une commune du Var.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article n’est pas rédigé dans un style encyclopédique (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Vous pouvez améliorer sa rédaction !

La forme de cet article ou de cette section n'est pas encyclopédique et ressemble trop à un catalogue de vente, un dépliant publicitaire ou une offre commerciale (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Modifiez l'article pour aider à le transformer en article neutre et encyclopédique ou discutez-en.

Gassin
La porte des Sarrazins, marquant l'entrée du fort médiéval
La porte des Sarrazins, marquant l'entrée du fort médiéval
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Var
Arrondissement Draguignan
Canton Sainte-Maxime
Intercommunalité Communauté de communes du Golfe de Saint-Tropez
Maire
Mandat
Anne-Marie Waniart
2014-2020
Code postal 83580
Code commune 83065
Démographie
Gentilé Gassinois, Gassinoise
Population
municipale
2 739 hab. (2013)
Densité 111 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 13′ 47″ Nord 6° 35′ 09″ Est / 43.2297, 6.5858
Altitude Min. 0 m – Max. 324 m
Superficie 24,74 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Var

Voir sur la carte administrative du Var
City locator 14.svg
Gassin

Géolocalisation sur la carte : Var

Voir sur la carte topographique du Var
City locator 14.svg
Gassin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Gassin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Gassin
Liens
Site web www.mairie-gassin.fr

Gassin est une commune française située près de Saint-Tropez, dans le département du Var en région française Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Le village est perché à 200 mètres d'altitude sur un rocher qui domine le golfe de Saint-Tropez et offre une vue sur la baie de Cavalaire et les Maures.

Le bourg médiéval, ces vues et son patrimoine vinicole en font une attraction touristique pour les nombreux touristes de la Presqu'île de Saint-Tropez.

Ses habitants sont les Gassinois.

Sommaire

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Gassin est située sur le littoral sud-est du Var, au centre de la Presqu'île de Saint-Tropez, dans le Massif des Maures.

Le territoire de la commune est urbanisé au niveau du village médiéval et de plusieurs hameaux (Minuty, Riboty, Saint-Jean, La Rouillère, Tras Barri) et lotissements (Saint-Martin, Sinopolis, Les Chênes). Le premier est installé sur une colline culminant à 200 mètres d'altitude, les seconds se répartissent dans la plaine. Les autres secteurs urbanisés sont situés au carrefour de la Foux et sur le bord de mer menant à l'est vers Saint-Tropez. Les grands ensembles touristiques (Parc Saint-James, Village Air France) se trouvent au cœur de parcs de plusieurs dizaines d'hectares les rendant très peu visibles. Les vignes occupent une large part d'un territoire où ont été conservées d'importants secteurs forestiers (La Citadelle, Caruby, Bagueirède, L'Arlatane, La Rouillère Haute/Patapans).

Sur son littoral, Gassin dispose de trois plages.

Le Carrefour de La Foux fait de Gassin un lieu de passage important du Golfe fréquemment saturé, notamment vers Saint-Tropez. Les accès routiers (RD 98, RD 559, RD 61, route des Moulins de Paillas) sont les seuls permettant de rallier Gassin, dépourvu de voie ferroviaire comme d'infrastructure portuaire.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Gassin
Mer Méditerranée Saint-Tropez
Cogolin Gassin
La Croix-Valmer Ramatuelle

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La presqu'île de Saint-Tropez appartient au massif des Maures, chaîne de montagnes qui s’étend d'Hyères à Fréjus.

Le territoire gassinois est fortement vallonné comme en témoigne ses écarts d'altitude entre son bord de mer, le village (200 mètres) et son point culminant (324 mètres au Barri de Gassin, au nord des moulins de Paillas).

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par le fleuve côtier le Bélieu, long de 4,8 km[1], ainsi que par son affluent le Bourrian, long de 8,9 km[2], et ses sous-affluents, le ruisseau de l'Escaled[3] et le ruisseau de la Vernatelle[4].

À l'est, la Bouillabaisse sert de frontière entre Gassin et Saint-Tropez.

Climat[modifier | modifier le code]

Présentation générale[modifier | modifier le code]

Gassin est caractérisé par un climat méditerranéen. Les étés y sont chauds et secs, même si la situation côtière de Gassin permet d'atténuer la rudesse des grandes chaleurs. Les jours de pluie sont rares mais les précipitations sont parfois violentes. La neige y est rare.

La sécheresse estivale conduit régulièrement la préfecture du Var à prendre des mesures telles que des restrictions d'arrosage, l'interdiction des feux d'artifice et la fermeture des massifs.

Le climat a eu une importance déterminante sur le développement de Gassin, notamment par le tourisme. La douceur des hivers a conduit au XIXe siècle à l'installation saisonnière de populations aisées.

Les vents dominants à Gassin sont le Mistral (nord/ouest) et le levant (vent d'est). Le premier apporte généralement le beau temps, le second la pluie. Le ponant souffle habituellement du relief vers la mer.

Données[modifier | modifier le code]

Les données estimées sont[5] :

Données 2015 Hiver Printemps Eté Automne
Soleil
Heures d'ensoleillement 518 h 894 h 937 h 441 h
Moyenne nationale 331 h 722 h 708 h 353 h
Equivalent jours de soleil 22 j 37 j 39 j 18 j
Moyenne nationale 14 j 30 j 29 j 15 j
Pluie
Hauteur de pluie 257 mm 102 mm 179 mm 181 mm
Moyenne nationale 195 mm 154 mm 197 mm 144 mm
Vent
Vitesse de vent maximale 94 km/h 101km/h 86 km/h 97 km/h
Moyenne nationale 173 km/h 148 km/h 137 km/h 151 km/h

Faune et flore[modifier | modifier le code]

Les espèces végétales sur le territoire de Gassin sont caractéristiques des zones méditerranéennes.

Une large partie du territoire gassinois est consacrée à la production viticole. Les principales autres cultures sont l'olivier et le chêne-liège.

Les forêts sont constituées de chênes pubescents, de chênes verts, de pins parasols notamment. Les pins blancs de Provence y poussent également.

Sur la place Deï Barri et autour du village se retrouvent des micocouliers.

Ces éléments et la faune provençale en général sont mis en valeur dans le jardin remarquable L'Hardy-Denonain, mais aussi dans un parcours découverte dans la forêt municipale. Des panneaux botaniques ont été installés sur une partie du sentier des Boucles de l'Arlatane.

Gassin est classé en zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique de type II (avec Ramatuelle et La Croix-Valmer pour la zone Maures de la presqu'île de Saint-Tropez et une trentaine de communes pour la zone des Maures) pour ses chênaies remarquables et la présence de cyclamen repandum dans la forêt de Bestagne[réf. nécessaire][6][7]. La faune compte 14 espèces patrimoniales (pour les oiseaux le circaète Jean-le-Blanc, le faucon hobereau et le Petit-duc scops en espéces déterminantes ainsi que des pics épeiches et des bruants ortolans ; des tortues d'Hermann (Gassin fait partie des communes où s'applique le plan national d'actions en faveur de la tortue d'Hermann), de cistudes d'Europe et de lézards ocelés pour les animaux terrestres ; le cardiophorus exaratus, l'amaurops abeillei et l'amaurops aberrans ; le cyclops halicyclops septentrionalis et enfin la limace deroceras).

Gassin fait partie de l'aire optimale d'adhésion (AOA) du Parc national de Port-Cros.

Voies de communications et transports[modifier | modifier le code]

Accès routiers[modifier | modifier le code]

Gassin est l'un des principaux points de passage[réf. nécessaire] du golfe de Saint-Tropez à travers le Carrefour de La Foux où se rejoignent la RD 98, la RD 559, la RD 61 et la RD 98a.

Il est le lieu de fréquents embouteillages aux heures de travail et durant l'été notamment le mardi, jour de marché à Saint-Tropez[8][9][10].

La ville est accessible en voiture par l'A 8 (E 80) en suivant la sortie « Draguignan-Le Muy-Saint-Tropez » puis la RD 25 jusqu'à Sainte-Maxime et la RD 559.

Il est possible de rejoindre la commune par l'A 57 avec la sortie « Le Cannet-des-Maures » puis par la RD 558 jusqu'à Grimaud puis par la RD 61 jusqu'au carrefour de La Foux.

La RD 559, passant par Gassin permet par le bord de mer de rejoindre à l'ouest Toulon-La Valette-du-Var et à l'est Saint-Raphaël, Cannes, Nice, Monaco.

Le village est principalement accessible par la route départementale RD 89, la route de la Vinus, via la RD 559, et par la route de Coste Bridage (chemin vicinal n°1) via la RD 61.

La RD 93 (la route des Plages) sépare les communes de Gassin et Saint-Tropez, et permet de rejoindre village de Gassin depuis le bord de mer passant par Ramatuelle via la route des Moulins de Paillas.

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Les collectivités ont mis en place plusieurs transports en communs, à destination des collégiens et lycéens de la commune[11].

La commune est desservie par plusieurs lignes de Varlib, permettant de relier l'aire toulonnaise à l'ouest, la Dracénie au nord et vers l'est Fréjus, Saint-Raphaël ou Nice.

Accès maritimes[modifier | modifier le code]

De rares[réf. nécessaire] pontons privés permettent l'accostage de bateaux sur le rivage de Gassin. Les usagers doivent sinon se tourner vers les ports voisins de Cogolin, Port Grimaud ou Saint-Tropez pour la plaisance, ceux de Toulon, Nice ou de Marseille pour les lignes commerciales.

Les eaux de Gassin attirent en été de nombreux yachts et voiliers[réf. nécessaire], le golfe de Saint-Tropez étant très fréquenté à cette période autant sur mer que sur terre[réf. nécessaire].

Transports aériens[modifier | modifier le code]

Des héliports privés permettent à certains propriétaires de rallier leur résidence par les airs.[réf. nécessaire]

Pour les vols commerciaux, il faut utiliser l'aéroport de La Môle - Saint-Tropez, celui de Cannes-Mandelieu, celui de Toulon-Hyères ou l'aéroport international de Nice.

La disparition des chemins de fer[modifier | modifier le code]

Le territoire a été desservi durant plus de 50 ans par le rail. La ligne du littoral varois des Chemins de fer de Provence permis de désenclaver Gassin comme le reste de la Presqu'île. Une gare fût construite en bas du village, dans un quartier qui a conservé ce nom. Par ailleurs, un tramway reliait le carrefour de la Foux à Saint-Tropez, principalement sur territoire de Gassin. Le démantèlement de ces lignes à la fin des années 1940 conduisit à un accroissement du trafic routier qui demeure l'une des problématiques du Golfe.

La gare la plus proche est aujourd'hui celle de Saint-Raphaël-Valescure, desservie par les TGV, iDTGV, Intercités et TER Provence-Alpes-Côte d'Azur, à 37 kilomètres par la route.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Les origines du nom de Gassin sont l'objet de plusieurs interprétations. Il est souvent dit que le nom de la commune vient de Guardia Sinus (le gardien du golfe).

Charles Rostaing écarte cette hypothèse, arguant notamment que, jusqu'au milieu du XVIIIe siècle, Gassin s'appelait Garcin. Il propose une origine indo-européenne, avec un nom formé à partir des racines kar (pierre perchée) et sen (colline, bâti sur un rocher) qui aurait donné Garcin[12].

Elle aurait pris ce nom après l'installation d'une vigie sur les hauteurs de la commune. Les habitants ont alors délaissé le lieu original d'habitation, Borianum (aujourd'hui le Bourrian) pour se regrouper autour du poste d'observation[13].

Le quartier de Bagueirède est dérivé du baguié, le laurier.

Le quartier de Pimpinnon doit son nom au pin parasol, le pin pignon.

Histoire[modifier | modifier le code]

Rue de Gassin.

Des populations celto-ligures romanisées[modifier | modifier le code]

Lieu d'habitation celto-ligures (qui ont laissé les traces d'un oppidum à Monjean, actuellement à Cavalaire-sur-Mer), le territoire de Gassin passa sous domination romaine lors de la conquête de la Gaule. Des vestiges d'habitat antique ont été découvert dans le quartier de Ville Vieille (Villam Veterem en 1403)[14].

Des objets retrouvés (pièces de monnaie, éléments funéraires) témoignent également de ce passé.

Les invasions et la construction du fort médiéval[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Le territoire fut largement touché durablement par la présence sarrasine.

L'occupation musulmane du Fraxinet dura plusieurs décennies jusqu'au Xe siècle. L'offensive de Guillaume Ier de Provence y mit fin en 973 en défaisant ses ennemis lors de la bataille de Tourtour.

Gassin a été fief de l'abbaye Saint-Victor de Marseille, au XIe siècle.

Le bourg médiéval original était installé dans le quartier actuel du Bourrian (Borrianum). L'habitat se groupa autour de la chapelle Notre-Dame-de-la-Consolation.

Lors de l'établissement par les Templiers d'une vigie sur le sommet de la colline dominant le golfe de Saint-Tropez, le bourg se déplaça au site actuel du village.

L'habitat dispersé, fréquent durant l'antiquité, se raréfia à cause des longues périodes d'insécurité.

Le village actuel garde des nombreuses traces de ce passé, notamment les remparts et l'habitat du vieux fort. La porte des Sarrasins marque l'entrée de ce secteur.

Époque moderne[modifier | modifier le code]

La ville est alors connue alors comme sous le nom de Garcin[15].

L'essor du tourisme côtier et le territoire amputé[modifier | modifier le code]

La fin du XIXe siècle voit le développement rapide[réf. nécessaire] du tourisme hivernal sur la Côte d'Azur. Avec Nice et Hyères, la presqu'île de Saint-Tropez devient prisée des populations aisées de France et d'Europe.

Contrairement au village de Gassin, ses hameaux du bord de mer, Cavalaire et La Croix, se développent rapidement[réf. nécessaire].

Par délibération du 16 mars 1913, la commune demanda à être classée en station climatique. Si les conditions géographiques et météorologiques sont louées, la faiblesse des conditions hygiéniques sont considérées comme rédhibitoires par la commission.[réf. nécessaire]

L'éloignement et des volontés politiques divergentes conduisent alors ces deux sites à demander leur détachement de Gassin[non neutre].

Cavalaire est érigé en commune le 5 août 1929. Le village de La Croix Valmer est séparé de Gassin en 6 avril 1934.

Gassin perd alors 650 puis 2000 hectares, plus de deux tiers de ses habitants[16], et se voit amputée de secteurs particulièrement touristiques comme la baie de Cavalaire et une partie du secteur des Trois Caps.

L'Occupation[modifier | modifier le code]

Durant l'Occupation, le maréchal Erwin Rommel, venu inspecter les fortifications dans ce secteur, séjourna dans un hôtel du village. Les lignes de défense allemandes n'empêchèrent pas le Débarquement de Provence en août 1944, même si les combattants alliés n'utilisèrent pas les plages de Gassin.

Le développement du village[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

A partir des années 1980, une dynamique de promotion et d'accueil touristique est engagée[interprétation personnelle], avec notamment l'adhésion réussie à l'association des plus beaux villages de France et le soutien à la création d'une maison du tourisme, installée à Gassin.

D'importants travaux d'aménagement sont réalisés au village (pavage des rues, aménagement de l'entrée du village, table d'orientation), comme sur le reste de la commune (création du golf, du polo).

Sous l'impulsion de Robert Dho, le village se développe et une extension est construite à la fin du village. Réalisée par François Spoerry, l'architecte qui a conçu Port Grimaud, elle a obtenu le prix d'architecture européen Philippe Rotthier[17].

François Spoerry est également l'auteur du projet initial du golf de Gassin[18] qui fut modifié sous la pression de plusieurs associations et après de nombreux recours[19].

Ces politiques sont récompensées par une Marianne d'or en 1995.

Comme une vaste zone de la presqu'île de Saint-Tropez, Gassin est inscrit parmi les sites pittoresques et touristiques depuis 1945.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Politique locale[modifier | modifier le code]

Après avoir dirigé 17 années la commune, René-Jean Chapelle fut défait par une liste conduite par Robert Dho en 1977. Ce dernier est mort en poste en 2002, comme son successeur, Joseph Desderi, six ans plus tard.

Leurs colistiers ont continué à diriger la ville depuis avec Yvon Zerbone jusqu'en 2014 et Anne-Marie Waniart depuis.

Comme souvent dans les petites communes, les listes en compétition n'affichent pas d'attache partisane particulière.

Le conseil municipal compte 23 élus, dont cinq de la liste d'opposition.

Tendances partisanes nationales[modifier | modifier le code]

Les élections régionales de 2015 ont montré un affermissement du vote Front national et la poursuite de l'affaiblissement du vote pour le Parti socialiste et la droite. La liste conduite par Marion Maréchal-Le Pen a totalisé 47,32% (+27,2 par rapport à 2010) des voix au premier tour, devançant la liste menée par Christian Estrosi (Les Républicains) de 15 points (32,09%, -11,7) et celle du PS sous la barre des 10% (9,96%, -6,5). Cela représentait 494, 335 et 104 suffrages.

Ces résultats confirmaient les résultats observés lors des élections précédentes (législatives de 2012 et départementales de 2015) et une tendance globalement similaire dans le Golfe.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1925 1929 Fernand Peirugues    
1929 1931 Louis Pellegrin    
1931 1932 Émile Nazaret    
1932 1944 Félix Ayot    
1945 1959 Henri Monanard    
1960 1977 René-Jean Chapelle    
1977 2002 Robert Dho    
2003 2008 Joseph Desderi    
mars 2008 mars 2014 Yvon Zerbone    
mars 2014 en cours Anne-Marie Waniart[20]    
Les données manquantes sont à compléter.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Gassin fait partie de la Communauté de communes du Golfe de Saint-Tropez. Elle y est représentée par Anne-Marie Waniart et son premier adjoint, Robert Pesce.

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Prévention des risques[modifier | modifier le code]

Les autorités ont identifié quatre risques principaux à Gassin : feu de forêt, inondation, mouvement de terrain et sismique (niveau 2)[21]. La commune a été touchée régulièrement ces dernières années par des inondations et des coulées de boue, conduisant à la prise par le gouvernement de huit arrêtés de reconnaissance d'état de catastrophe naturelle depuis 1983.[réf. nécessaire]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 2 739 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
400 422 442 491 660 674 695 740 792
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
833 791 767 771 804 778 884 816 899
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 236 1 350 1 637 1 755 2 314 1 311 567 521 671
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2008 2010
804 1 107 1 519 2 017 2 622 2 710 2 800 2 884 2 853
2013 - - - - - - - -
2 739 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[22] puis Insee à partir de 2004[23].)
Histogramme de l'évolution démographique

En 1315, le village abritait 188 foyers[24].

Éducation et enseignement[modifier | modifier le code]

La commune de Gassin assure l'accueil des enfants de la crèche jusqu'au lycée.

Crèche/Halte garderie
  • Crèche associative La Diablerie. Elle est située au nouveau village, tout près de l'école primaire.
Maternelle
  • L'Espélidou. L'école maternelle de Gassin a été installée dans l'extension nouvelle du village, à proximité de l'école primaire et de la crèche.
Primaire
  • École primaire.
Collège
  • Collège Victor-Hugo. Jouxtant le lycée du Golfe, le collège de Gassin est situé sur la route du Bourrian. D'une superficie de 7 500 m2, il peut accueillir 600 élèves. Œuvre de l'architecte Jean-Pascal Clément[25], il a ouvert ses portes en 1999. Parmi les options proposées figurent le golf, grâce à la présence à Gassin d'un établissement, et le provençal.
Lycée
  • Lycée du Golfe-de-Saint-Tropez. Situé face au centre technique municipal de Gassin, sur la route du Bourrian, il s'étend sur 15 000 m2. Le lycée, dont les travaux ont été achevés en 2011, a été réalisé par l'architecte Daniel Fanzutti[26].

Santé[modifier | modifier le code]

Au début des années 2000, un pôle santé a ouvert ses portes sur la commune, dans le quartier de la Foux, en remplacement de l'hôpital de Saint-Tropez.

Sur une superficie de 15 000 m², l'hôpital et la maternité disposent de 167 lits[27].

Sécurité[modifier | modifier le code]

Police municipale

  • Police municipale de Gassin. Le local de la police municipale se situe au village, près de la mairie.

Pompiers

  • Caserne des sapeurs pompiers de Gassin. Elle est située à l'entrée du nouveau village, construit durant les années 1990.

Gendarmerie[modifier | modifier le code]

Par ailleurs, une brigade motorisée (BMO) de la gendarmerie nationale est également installée à Gassin.

Cultes[modifier | modifier le code]

L'église de Gassin.

Gassin compte deux lieux de culte catholiques : l'église Notre-Dame-de-l'Assomption et la chapelle Notre-Dame-de-la-Consolation.

La paroisse de Gassin est désormais rattachée à celle de La Croix-Valmer.


Elle dispose d'une antenne de la communauté brésilienne Doce Mãe de Deus (Douce Mère de Dieu), l'une des communautés nouvelles de l'église.

Sports et associations[modifier | modifier le code]

Plusieurs associations et clubs de sports sont installés à Gassin[28] : danse (Salsa), chasse, fitness, judo, gymnastique, équitation, tennis.

L'école de voile de La Moune, ouverte à l'année, qui propose des initiations au catamaran de sport, permet des sorties en paddle, et propose un accès aux différentes activités nautiques.

L'Avenir cycliste gassinois organise notamment chaque année la Caroubike, qui tire son nom du quartier où elle se déroule : Caruby. Cette course compte pour le championnat régional de VTT cross-country.

Son tracé a été utilisé par l'Office municipal des animations, de la culture et des loisirs (OMACL) pour créer la Gassinoise, course pédestre d'environ 11 kilomètres.

Le groupe Leï Masco (Les Masques) perpétue la culture provençale à Gassin.

Les Amis des Arts organisent de nombreuses activités culturelles.

Golf de Gassin[modifier | modifier le code]

La commune a permis la création d'un golf de 18 trous sur un terrain qui domine partiellement Saint-Tropez. Le tracé du parcours a été réalisé avec le concours notamment de Gary Player, Gery Watine et Thierry Sprecher.

Un parc résidentiel de 171 maisons a été réalisé d'après un projet de François Spoerry, architecte du nouveau village de Gassin est décédé en 1999, avec le concours de François Vieillecroze.

Le golf de Gassin a vu le jour après une longue bataille judiciaire opposant les porteurs du projet à des associations ayant évoqué des contradictions avec la loi littoral ou la protection d'espèces et des sites protégés. Lancé au milieu des années 1980 avec le groupe Groupe Pierre, le développement de cette zone d'aménagement concerté a été arrêté par de nombreux recours. Elle a repris en 2002 avec un partenariat entre Colbert Orco et la banque Lehman Brothers.

Le domaine compte un restaurant et des salles de réception, ouverts au public, un practice, un club house et un proshop. Le Golf Club de Saint-Tropez est principalement réservé à ses membres, mais permet un accès sous condition aux touristes de passages dans certains hôtels et aux Gassinois

Polo club de Saint-Tropez-Haras de Gassin[modifier | modifier le code]

À quelques centaines de mètres de La Foux, où se trouvait un siècle plus tôt un hippodrome, a été implanté un polo dans le quartier du Bourrian.

Avec l'arrivée d'un nouveau propriétaire, le polo de Gassin s'est doté de nouvelles installations au milieu des années 2010 avec notamment la construction de 350 boxes. En 2016, il comptait quatre terrains, un cinquième pour l'entraînement, une piste d'entraînement de 360 mètres et un manège couvert.

Le domaine, qui s'étend sur plus de 100 hectares, possède des logements pour les joueurs ainsi que pour le personnel. Une maréchalerie et un espace vétérinaire sont implantés sur place pour le bien-être des chevaux. Il abrite une boutique et un restaurant ouverts au public.

Le polo bénéficie également de son implantation dans la forêt gassinoise, permettant des balades en forêt pour les chevaux.

Les haras de Gassin accueillent plusieurs compétitions durant la saison. Les finales du dimanche sont traditionnellement ouvertes gratuitement côté pelouse. Des événements tels que des expositions de vieilles voitures, d’œuvres d'art ou des défilés de mode sont parfois organisés concomitamment.

Économie[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Côtes-de-provence.

Une grande partie de la commune est composée de terres agricoles, notamment pour la production de vins de Provence.

Neuf domaines viticoles se sont développés à Gassin : château Barbeyrolles (en agriculture biologique), domaine de Bertaud-Belieu, domaine du Bourrian, Cap Saint-Pierre, domaine de Carteyron, château de Chausse, château Minuty, domaine de Pinpinon et domaine Tropez.

Un producteur d'huile d'olives s'est installé à la fin des années 1990. L'oliveraie est composée en 2016 d'environ 3100 arbres[29].

La commune accueille également une ferme et un fabriquant de spiruline.

Commerces et artisanat[modifier | modifier le code]

Le village de Gassin abrite trois artisans et commerçants ainsi que quatre restaurants sur la place deï Barris. Dans l'extension nouvelle du village se trouvent plusieurs autres commerces de proximité (épicerie, coiffure). D'autres artisans (confiserie, pépiniéristes) exercent leur activité sur le territoire communal.

Le centre commercial du Carrefour de La Foux est également situé à Gassin comme plusieurs autres zones commerciales (aux Marines de Gassin, aux Cyclades et près du Pôle de Santé).

Une savonnerie artisanale réalise sa production à Gassin.

Du fait de la concentration de la fréquentation touristique principalement entre juin et septembre, une grande part de l'économie est saisonnières.

La quasi totalité des établissements travaillant directement dans le secteur touristique ferme entre octobre et mars.

Industrie[modifier | modifier le code]

En 1912, un conglomérat d'entreprises britanniques fonda la Société française des torpilles Whitehead pour la construction d'une usine à l'est de Gassin, près de Cogolin.

La marine nationale passa une première commande en 1914 et la guerre conduisit à une forte demande d'obus.

L'usine Whitehead travailla pour l'exportation dès ses débuts, une vocation qui n'a pas cessé depuis : en 2012, l'usine livrait des torpilles à quinze pays. Elle bénéficiait alors de conditions climatique et d'un site marin exceptionnel.

L'usine de torpilles de Gassin devint la propriété de la Société de construction des Batignolles et de la Société des aciéries et des forges de Firminy en 1925.

L'entreprise, visée par la loi du 11 août 1936 sur la nationalisation des entreprises fabriquant des matériels de guerre, devint nationale en 1937. Elle fut intégrée à la Marine nationale.

Elle dépend aujourd'hui de la DCNS, société redevenue privée en 2001[30][31].

Mouvements sociaux[modifier | modifier le code]

Au sein du "Var rouge", Gassin ne fait pas figure de haut lieu des luttes sociales.

En 1856, alors que les conséquences de la crise économique de 1853 se font encore sentir, les ouvriers bouchonniers de Gassin se mettent en grève pour obtenir une augmentation, qu'ils obtiendront[32].

En 1922, quelques semaines après la scission menée par la frange communiste à la CGT, la Confédération générale du travail unitaire lance une grève à l'usine de torpilles de Gassin. Elle s'achève par un échec pour les grévistes après un mois d'arrêt.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Carte postale ancienne de Gassin, la vue sur le golfe de Saint-Tropez.

Comme de nombreuses communes du sud du Var et de la presqu'île de Saint-Tropez, l'économie de Gassin est fortement tournée vers le tourisme estival.

Le tourisme à Gassin a d'abord été un tourisme hivernal, centré sur les hameaux de Cavalaire et La Croix et notamment la venue de riches propriétaires lyonnais.

La vue panoramique depuis le village sur les environs a été remarquée et a accompagné le développement du tourisme, comme le charme du village[33][34][35].

Gassin a également bénéficié de sa position de voisine de Saint-Tropez quand cette dernière a acquis une renommée mondiale.

La commune a créé en 2016 un office de tourisme municipal, le dernier avant l'entrée en vigueur de la loi NOTRe pour améliorer l'accueil touristique et mieux quantifier l'impact du tourisme. Il est situé à l'entrée du village. Cette création avait été précédée durant les années 1990 par le soutien à celle d'une maison du tourisme intercommunale, située dans la plaine, au carrefour de la Foux.

"La plus belle vue du Golfe"[modifier | modifier le code]

« Gassin, station d'où une route de voiture monte à droite, à travers bois, [...] au haut d'un promontoire (de la terrasse de l'église, admirable panorama) », écrivait Paul Joanne en 1902 dans un guide des stations d’hiver de la Méditerranée[36].

Un projet d'aménagement touristique d'Henri Prost pour le Syndicat des communes du littoral varois précisait sur une carte, à propos de Gassin « Point de vue remarquable sur le golfe de Saint-Tropez ».

Dans un document écrit, il détaillait les atouts de la commune. Cette dernière comprenait alors le secteur de Cavalaire et La Croix (qui ont été érigées en communes respectivement en 1929 et 1934).

Vue sur les îles d'Or depuis Gassin
Vue sur les îles d'Or depuis Gassin.

« L'aménagement de la Commune de GASSIN est un des plus importants au point de vue tourisme.

Son territoire comprend la baie DE CAVALAIRE et une grande partie de cete presqu'île sauvage formée par GASSIN - ST-TROPEZ et RAMATUELLE. Les aménagements de ces trois communes sont intimement liés. Le Front de Mer n'est pas seul à envisager ; le pittoresque de cette région nécessite des voies secondaires permettant de nombreuses excursions vers des points de vue remarquables. Les agglomérations de GASSIN et RAMATUELLE, très distantes du Front de Mer, sont des attractions charmantes en elles-mêmes par leur pittoresque et les panoramas que l'on découvre de leurs situations élevées. [...] L'agglomération de GASSIN, très distante du Front de Mer est caractérisée par une silhouette pittoresque se profilant au sommet le plus élevé d'une colline (côte 195).

Dans cette petite ville, une terrasse à l'est de l'Église domine le Golfe de St-Tropez, le panorama s'étend jusqu'au-delà de l'Estérel ; c'est un des points d'attraction touristique anaogue à celui que nous signalons d'autre part à Ramatuelle. »[37].

Gassin offre[non neutre] au nord un panorama sur le massif des Maures et à l'ouest vers les îles d'Or et les îles du Levant, de Port-Cros et de Bagaud.

La communication institutionnelle de la mairie de Gassin comme de l'office de tourisme utilise sur cet atout visuel, autour notamment du slogan : "Gassin, la plus belle vue du Golfe", sous-titre notamment du magazine municipal.

Panorama au-dessus de la table d'orientation de Gassin
Panorama au-dessus de la table d'orientation de Gassin

Œnotourisme[modifier | modifier le code]

Outre les vues et le village, le tourisme s'est développé à Gassin autour des vignobles et de la nature sur un territoire demeuré rural.

Plusieurs domaines (Barbeyrolles, Bertaud-Belieu, Chausse, Minuty) proposent des visites des domaines (vignoble et cave) accompagnées de dégustation.

Les vignerons participent à de nombreuses activités locales (stands lors d'événements autour des finales au polo, sponsor d'événements municipaux (La Gassinoise), etc.), régionales et internationales pour promouvoir leur vin.

Un littoral méconnu[modifier | modifier le code]

La Plage La Moune à Gassin
La Plage La Moune

Les plages de la Moune, qui accueille une école de voile, du Treizain et de la Bouillabaisse, que Gassin partage avec Saint-Tropez, parsèment le littoral de Gassin. Un sentier littoral permet de parcourir une partie bord de mer gassinois. Ce dernier est plus faiblement fréquenté que ses voisins[interprétation personnelle], la célèbre plage de Pampelonne notamment.

Des sentiers au cœur du Golfe[modifier | modifier le code]

Trois sentiers balisés existent à Gassin. À partir du mini-stade au nouveau village, les Boucles de l'Arlatane permettent de découvrir la forêt provençale notamment grâce à des panneaux botaniques installés sur le parcours. Le sentier s'étire sur un total de 3,5 kilomètres. Une aire de pique-nique est aménagée près de la source de l'Arlatane.

Le Chemin de la chapelle Notre-Dame-de-la-Compassion est un circuit de 4,1 kilomètres. Il passe par la route qui longe la vue sur les Maures puis descend dans la forêt et les vignobles Gassinois avant de remonter vers une bergerie et la chapelle.

Le dernier parcours, de 16,9 kilomètres, descendant jusqu'à La Croix-Valmer avant de remonter au village, emprunte un petit passage du GR 51.

Hébergement haut de gamme[modifier | modifier le code]

La proximité avec Saint-Tropez a conduit au développement d'un tourisme haut de gamme. Fait unique[Quoi ?] pour une commune de bord de mer de moins de 3 500 habitants, Gassin accueille cinq hôtels cinq étoiles.

D'autres hébergements sont disponibles, un hôtel non classé, un hôtel deux étoiles, trois établissements trois étoiles et un quatre étoiles, trois campings aux offres variées (du camping à la ferme de petite au grand parc de plusieurs centaines de mobile homes).

Depuis le milieu des années 2010, un grand nombre de locations de particuliers à particuliers est recensé[réf. nécessaire].

La place deï Barri[modifier | modifier le code]

La place Deï Barri
La place Deï Barri

Le village est également reconnu[réf. nécessaire] pour ses restaurants, notamment ceux de la place deï Barri. Ces établissements n'ouvrent leur porte que durant la saison, principalement entre les vacances de Pâques et les Voiles de Saint-Tropez.

Ils attirent une importante clientèle aisée[réf. nécessaire] du Golfe et de nombreux touristes.

Plusieurs ont été récompensés par le Guide Michelin : le restaurant de l'hôtel Belrose (une étoile[38]) ainsi que le Bello Visto et La Verdoyante (un Bib gourmand chacun[39][40]).

La collecte de fonds de la fondation Leonardo DiCaprio[modifier | modifier le code]

Depuis plusieurs années, l'acteur américain Leonardo DiCaprio organise à Gassin une importante vente aux enchères pour la Leonardo DiCaprio Foundation. L'événement a attiré en 2016 environ 900 personnes, notamment des personnalités telles qu'Arnold Schwarzenegger, Albert II (prince de Monaco), Mariah Carey, Edward Norton, Naomi Campbell, Kate Hudson ou Bono. Plus de 40 millions d'euros ont été récoltés, dont une partie, l'événement se déroulant quelques jours après l'attentat du 14 juillet 2016 à Nice, doit être reversée aux victimes de l'attaque[41][42].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église romane Notre-Dame-de-l'Assomption, à clocher carré, date du XVIe siècle. Elle a été consacrée en 1582.

La chapelle Notre-Dame-de-la-Consolation, située dans un petit parc arboré sous le village, a servi de paroisse jusqu'à l'érection de l'église actuelle du village. Elle date de 1090. Parmi les matériaux utilisés se trouve une pierre utilisée auparavant comme tombe d'un marin à l'époque romaine.

Divers objets, notamment des pièces, datant des temps du peuplement celto-ligure et romain ont été retrouvés. La découverte d'une inscription a permis de connaître une divinité celte vénérée alors, Lauscus[43].

Une ancienne bergerie, la bergerie Magnetto, a été restaurée par la municipalité. Elle sert aujourd'hui de salle des fêtes.

Deux puits du XVIIe siècle et bien conservés sont visibles dans le village.

Les ruines de trois moulins sont visibles à Gassin (moulin Brûlat, moulin de Verdagne et moulin de Bestagne).

L'Androuno à Gassin, dite "la plus petite rue du monde
L'Androuno à Gassin, dite "la plus petite rue du monde

La commune s'enorgueillit de posséder « la plus petite rue du monde », l'Androuno (ruelle étroite en provençal). Des rues semblables existaient dans de nombreux villages de Provence. Cette ruelle, qui ne permet pas le passage d'un homme de face, fait figure de curiosité locale.

Plusieurs scènes de la série du Gendarme de Saint-Tropez ont été tournées sur la commune de Gassin[44],[45].

Le jardin remarquable L'Hardy-Denonain[modifier | modifier le code]

Mme L'Hardy-Halos au cœur du jardin L'Hardy-Denonain
Mme L'Hardy-Halos au cœur du jardin L'Hardy-Denonain

Sur près de 2 500 m2, le jardin de Marie-Thérèse L'Hardy-Halos propose plusieurs centaines d'espèces[réf. nécessaire] végétales méditerranéennes et provençales. Ce jardin privé est accessible gratuitement tous les jours de la semaine sauf le jeudi, à partir de la place Deï Barri.

Le jardin, créé par Germanie L'Hardy-Denonain, a été classé remarquable en 2009[réf. nécessaire].Il fait partie des lieux qui participent aux Rendez-vous aux jardins organisés chaque année par le ministère de la Communication et aux journées du patrimoine.

Le village des sorcières[modifier | modifier le code]

Selon une légende dont l'origine n'est pas connue à ce jour, Gassin est le village des sorcières.

Une version connue aujourd'hui[46] situe la naissance de ce mythe à l'époque où la peste ravageait la Provence. Les survivants avaient abandonné le village pour échapper à l'épidémie.

Une vieille paysanne qui ne craignait plus la mort, restât sur place pour pour maintenir le village en vie. Et alors que le soleil s'effaçait dans le ciel, la vieille Gassinoise allait de foyer en foyer pour y allumer un feu. Il se raconte qu'elle propageait une flamme dans le creux de sa main sans jamais se brûler...

Cette légende est à l'origine du nom du groupe provençal de Gassin, Leï Masco, les masques désignant ici les sorcières.

La commune s’appuie parfois sur ce nom pour sa communication, notamment pour la fête d'Halloween.

La Saint-Laurent[modifier | modifier le code]

Buste de Saint-laurent à l'église Notre-Dame-de-la-Compassion de Gassin
Buste de Saint-laurent à l'église Notre-Dame-de-la-Compassion de Gassin

Chaque deuxième dimanche d'août, Gassin fête son saint patron, Saint-Laurent.

Les manifestations sont organisées par la mairie, l'Office municipal de l'animation, de la culture et des loisirs (OMACL) et le groupe Leï Masco. Aubade, procession, messe chantée en provençal, animations, repas provençal sont programmés chaque année.

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Personnalités ayant marqué Gassin[modifier | modifier le code]

  • Rollet de Garcin, poète et homme de guerre. Ce troubadour, auquel Gassin a rendu hommage en baptisant une "rue du troubadour Rollet de Garcin", est évoqué par Jean de Nostredame[47].

Personnalités nées à Gassin[modifier | modifier le code]

Leur lieu de naissance est Gassin car c'est sur cette commune que se situait la clinique de l'Oasis, à l'entrée de Saint-Tropez.

Personnalités mortes à Gassin[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Gassin (Var).svg

Les armoiries de Gassin se blasonnent ainsi :

D'azur au château donjonné de trois tours d'argent, maçonné, ouvert et ajouré de sable..

Devise[modifier | modifier le code]

Logo de la mairie de Gassin
Logo de la mairie de Gassin

La devise de la commune est "May d'honour que d'honours", maxime en provençale qui peut être traduit ainsi : "Plutôt l'honneur que les honneurs".

Elle se retrouve sur le blason officiel de la commune.

Il s'agit de la devise de la famille Castellanne-Saint-Juers, qui furent les seigneurs de Gassin.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • P. Bernardi et Élisabeth Sauze, Gassin, le développement urbain d’après les cadastres d’Ancien Régime, rapport dactylographié inédit.
  • Colette Peirugues, Gassin. Au fil du temps..., Millau, Gassin, Mairie de Gassin, , 188 p. (ISBN 2-9508428-0-1)
  • Mireille Rey-Brot, Gassin. Vigie mystérieuse du golfe de Saint-Tropez, CPM, 1993, 142 p.
  • Charles-Laurent Salch, Dictionnaire des châteaux et des fortifications du moyen âge en France, Strasbourg, Editions Publitotal, 4ème trimestre 1979, 1287 p. (ISBN 2-86535-070-3)
    Gassin, p. 504
  • Élisabeth Sauze, Philippe Sénac, Un pays provençal, le Freinet ; de l'an mille au milieu du XIIIe siècle, Minerve, 1986.

Articles[modifier | modifier le code]

  • Élisabeth Sauze, "Le phénomène castral  dans le massif des Maures", Freinet, pays des Maures, n°6, 2005-2006, Conservatoire du patrimoine du Freinet, La Garde-Freinet (en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. le Bélieu
  2. le Bourrian
  3. ruisseau de l'Escaled
  4. La Vernatelle
  5. « Climat et historique météo Gassin (Var) en 2015 », sur www.linternaute.com (consulté le 23 juillet 2016)
  6. Inventaire du Patrimoine Naturel de Provence-Alpes Côte d'Azur, ZNIEFF II N° 83-103-100, Maures de la Presqu'île de Saint-Tropez, Direction régionale de l'Environnement PACA, mise à jour en janvier 2003. (en ligne)
  7. Inventaire du Patrimoine Naturel de Provence-Alpes Côte d'Azur, ZNIEFF II N° 83-200-100, Maures, Direction régionale de l'Environnement PACA, mise à jour en janvier 2003. (en ligne)
  8. « La route de la Mort-du-Luc sera fermée à la circulation le 15 avril . Info - Golfe de Saint Tropez.maville.com », sur www.golfedesainttropez.maville.com (consulté le 24 juillet 2016)
  9. « Bouchons monstres dans le golfe de Saint-Tropez ce mardi matin », sur archives.varmatin.com (consulté le 24 juillet 2016)
  10. « Tourisme: un mois de juillet plutôt décevant dans le Var », sur archives.varmatin.com (consulté le 24 juillet 2016)
  11. lignes de bus pour les collégiens et lycées
  12. Charles Rostaing, Essai sur la toponymie de la Provence: (depuis les origines jusqu'aux invasions barbares), Éditions d'Artrey, , 480 p.
  13. Germondy Albert, « Géographie historique du Freinet du Ve au XVIe siècle, simples notes », Bulletin trimestriel de la Société des sciences, belles lettres et arts du département du Var, no 32e et 33e année,‎ 1864-1865
  14. « lETTRED'INFO », sur www.conservatoiredufreinet.org (consulté le 23 juillet 2016)
  15. Louis Cundier, Jacques Maretz, Honoré Bouche, Carte Géographique de Provence, 1640.
  16. Maurice Peyret, « Note sur la division des communes sur la côte des Maures », Méditerranée, no volume 7, numéro 1,‎ , pp. 65-69 (lire en ligne)
  17. (fr+en) Fondation Philippe Rotthier, Prix européen de la reconstruction de la ville 1998, Bruxelles, Fondation pour l'architecture, , 50 p. (ISBN 2930037245), Trois prix de 10000 Ecus chacun ont été décernés à trois architectes et équipes d'architectes pour récompenser l'extension du village de Gassin dans le golfe de Saint-Tropez, réalisée par François Spoerry de 1989 à 1998. Ce travail constitue l'aboutissement d'une œuvre exceptionnelle entamée dès 1975 avec la construction de Port Grimaud, dont l'influence s'est fait sentir sur l'ensemble de l’architecture régionale française. Il démontre que les contraintes budgétaires du logement social ne sont pas incompatibles avec la réalisation d'ensembles urbains qui rencontrent l'adhésion des habitants et s'intègrent en parfaite harmonie dans le paysage où ils s'inscrivent ; [...] (p. 4-5)
  18. (fr) « Var La ZAC du Golf de Gassin redémarre - Etat et collectivités »,‎ (consulté le 25 juillet 2016)
  19. Jérôme Blanc, Les Engel: une famille d'industriels et de philanthropes, Editions Christian, , 342 p. (ISBN 2864960605)
  20. Tableau d'installation du Conseil municipal
  21. « Prim.net : ma commune face au risque majeur », sur macommune.prim.net (consulté le 24 juillet 2016)
  22. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  23. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2008, 2010, 2013.
  24. É. Baratier, La démographie provençale du XIIIe au XVIe siècle, Paris, SEVPEN,
  25. (fr) « Collège V. Hugo - Jean-Pascal Clément - Architecte »,‎ (consulté le 23 juillet 2016)
  26. juba, « Daniel Fanzutti Architecte - Lycée du golfe - Gassin », sur www.fanzutti-architecte.fr (consulté le 23 juillet 2016)
  27. Pole santé
  28. sports à Gassin
  29. Laurence Martin, « L'authentique oléiculture gassinois », Turquoise,‎ 2015-2016, p. 113-115 (ISSN 1960-2154, lire en ligne)
  30. « DCNS Saint-Tropez [sic] fête ses 100 ans ! », Var Matin,‎
  31. Anne Burnel, La Société de construction des Batignolles de 1914-1939 : histoire d'un déclin, Librairie Droz, 1995, (ISBN 2600000941), (extraits en ligne).
  32. E. Constant, « La crise économique de 1853. Ses divers aspects et ses suites dans le département du Var », Actes du quatre-vingt-quatrième congrès des Sociétés savantes,‎
  33. Paul Joanne, Les stations d'hiver de la Méditerranée, Hachette, , "Au haut d'un promontoire (de la terrasse de l'église, admirable panorama). La voie longe, à droite, le Bourrian, ruisseau bordé de roseaux ; très belle vue à droite sur le golfe de Saint-Tropez".
  34. Greenwood Thomas, « La Provence des mondains... et l'autre », La Revue belge,‎
  35. Valentine Vattier d'Ambroyse, Le Littoral de la France, Paris, V. Palmé, , Nous voulons, nous, avant tout, signaler la beauté superbe de cette position où, vers le nord, s'amoncellent les montagnes et les forêts ; où, vers le sud, miroite l'azur de la vaste baie de Cavalaire, encadrant cent tableaux différents d'une grâce extrême.
  36. Joanne Paul, Les stations d'hiver de la Méditerranée, « Guides Diamant », Hachette, 1902.
  37. Projet Prost d'aménagements des communes du Var, archives départementales du Var, cote 14 FI 52, [1898-1923]
  38. « Villa Belrose », sur MICHELIN Restaurants (consulté le 24 juillet 2016)
  39. « Bello Visto », sur MICHELIN Restaurants (consulté le 24 juillet 2016)
  40. « Auberge la Verdoyante », sur MICHELIN Restaurants (consulté le 24 juillet 2016)
  41. « Leonardo DiCaprio mobilise les stars pour Nice » (consulté le 22 juillet 2016)
  42. « Attentat de Nice: Leonardo Dicaprio s'engage pour les victimes » (consulté le 22 juillet 2016)
  43. Berato Jacques, De l'âge de fer à la Civitas Forum Julii (Var), Archéam, 2003, fascicule 10, pages 6 à 18
  44. « lieux de tournages de Gassin », sur Autour de Louis de Funès (consulté le 25 octobre 2014)
  45. « carrefour de Gassin dans Le Gendarme en balade », sur www.autourdelouisdefunes.fr,‎ (consulté le 25 octobre 2014)
  46. « GASSIN HIER - Mairie de Gassin », sur mairie-gassin.fr (consulté le 23 juillet 2016)
  47. Jean de Nostredame, Vie des plus célèbres et anciens poètes provençaux, Lyon, Pour Alexandre Marsilii par Basile Bouquet, , 258 p., p. 89