La Croix-Valmer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Croix.
Page d’aide sur l’homonymie La Croix Valmer redirige ici.
La Croix-Valmer
Hôtel de ville.
Hôtel de ville.
Blason de La Croix-Valmer
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Département Var
Arrondissement Draguignan
Canton Sainte-Maxime
Intercommunalité Communauté de communes du Golfe de Saint-Tropez
Maire
Mandat
Bernard Jobert
2014-2020
Code postal 83420
Code commune 83048
Démographie
Population
municipale
3 711 hab. (2014)
Densité 167 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 12′ 31″ nord, 6° 34′ 08″ est
Altitude Min. 0 m
Max. 369 m
Superficie 22,28 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Var

Voir sur la carte administrative du Var
City locator 14.svg
La Croix-Valmer

Géolocalisation sur la carte : Var

Voir sur la carte topographique du Var
City locator 14.svg
La Croix-Valmer

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Croix-Valmer

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Croix-Valmer

La Croix-Valmer est une commune française située dans le département du Var, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. La commune est issue d'une scission intervenue en 1934 d'avec la commune de Gassin.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La Croix-Valmer se situe au pied du massif des Maures dans la baie de Cavalaire à mi-chemin entre Le Lavandou et Saint-Tropez.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Voies de communications et transports[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 1900[modifier | modifier le code]

L’empereur Constantin en route pour guerroyer contre son beau-frère Maxence, en 312 apr. J.-C., aurait eu, durant une halte, sur le lieu où sera fondé le village, une vision d’une croix dans le ciel marquée du signe « in hoc signo vinces » (par ce signe, tu vaincras).

Cette légende demeure ancrée dans la mémoire des Croisiens.

Aucune preuve de la véracité de celle-ci n’a pu être avancée, le doute persiste d'autant que les chemins de la région à l’époque étaient peu adaptés au passage des légions qui avaient à leur disposition la voie Aurélienne (N 7) bien plus praticable.

Le 16 avril 1893, une croix en pierre fut érigée à l’emplacement même où la tradition fixe cette apparition.
L’origine du nom de la Croix est, cependant, antérieure à la construction de ce monument.

Le quartier de La Croix-Valmer, dépendant de Gassin, deviendra une commune le 6 avril 1934.

La présence de l’homme, sur ce territoire, dans des temps très anciens, nous est prouvée par la découverte de vestiges de diverses époques : des outils préhistoriques, le ciste du Cap Taillat (Dolmen de Briande) ou encore la ferme romaine de Pardigon (IIIe siècle av. J.-C.).

La Croix a été et demeure un lieu de passage et de croisement pour circuler le long du littoral.

On la parcourt encore aujourd’hui pour se déplacer d’une commune à une autre.

C’est peut-être de là que le village tire son nom.

XXe et XXIe siècles[modifier | modifier le code]

De 1940 à 1944, la ville est occupée par les Italiens puis par les Allemands. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, les plages de La Croix-Valmer furent un haut lieu du débarquement de Provence. Les troupes alliées n’y feront que transiter afin de rejoindre les villes de Toulon et Marseille[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1989 juin 1995 Henri Dhorne    
juin 1995 mars 2008 Pierre Bérenguier   Écrivain et historien
mars 2008 mars 2014 François Gimmig   Médecin
mars 2014 en cours Bernard Jobert    

Politique de développement durable[modifier | modifier le code]

La commune a engagé une politique de développement durable en lançant une démarche d'Agenda 21 en 2008[2].

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1936. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 3 711 habitants, en augmentation de 10,74 % par rapport à 2009 (Var : 2,98 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999
863 785 1 003 1 110 1 380 1 759 2 064 2 634 2 734
2005 2010 2014 - - - - - -
3 139 3 429 3 711 - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

Article connexe : Côtes-de-provence.

Une grande partie de la commune est composée de terres agricoles, notamment pour la production de vins de Provence.

Commerces et artisanat[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Maison des Pères du Saint Esprit
  • Parc hôtel
  • Sylvabelle
  • Villa Andalousie
  • Villa Alleluia
  • Le Manoir
  • Villa Couadan
  • Villa Turquoise
  • Villa Louise
  • Villa Les Bruyères
  • Villa de la Croix

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Abel Faivre, (1853-1945) artiste peintre possédait une maison et atelier près de Gigaro plage.
  • MARPA, (1948-) artiste peintre et sculpteur

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Croix-Valmer (83).svg

Les armoiries de La Croix-Valmer se blasonnent ainsi :

Parti : au premier de gueules à la croix perronnée d'argent au sommet émoussé, au second d'azur au rocher sommé d'un pin, le tout d'argent ombré de sable, adextré d'une mer aussi d'azur, agitée de sable ; le tout sur une champagne d'azur chargée de deux voiles triangulaires d'argent rangées en bande, celle de la pointe plus grosse

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]