La Môle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Môle
La Môle
Église Sainte-Marie-Madeleine.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Département Var
Arrondissement Draguignan
Intercommunalité Communauté de communes du Golfe de Saint-Tropez
Maire
Mandat
Stéphan Gady
2020-2026
Code postal 83310
Code commune 83079
Démographie
Population
municipale
1 446 hab. (2018 en augmentation de 12,44 % par rapport à 2013)
Densité 32 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 12′ 33″ nord, 6° 27′ 58″ est
Altitude Min. 15 m
Max. 529 m
Superficie 45,28 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Cogolin
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Sainte-Maxime
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur
Voir sur la carte administrative de Provence-Alpes-Côte d'Azur
City locator 14.svg
La Môle
Géolocalisation sur la carte : Var
Voir sur la carte topographique du Var
City locator 14.svg
La Môle
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Môle
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Môle

La Môle est une commune française située dans le département du Var, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La Môle est une commune située dans le massif des Maures, entre Cogolin à 8 km à l'est et Bormes-les-Mimosas à 16 km à l'ouest (route nationale 98), et à 12 km de Rayol-Canadel-sur-Mer au sud.

Sismicité[modifier | modifier le code]

Commune située dans une zone de sismicité faible[1].

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Hydrographie et eaux souterraines[modifier | modifier le code]

  • La commune est traversée par deux rivières, la Verne et la Môle qui, en amont de sa confluence avec la Verne, s'appelle les Campeaux[6]. Le barrage hydrographique de la Verne, qui sert à alimenter en eau la région (y compris le golfe de Saint-Tropez) est établi sur le territoire de la commune.
  • Le fleuve La Giscle traverse également la commune[7].
  • 10 ruisseaux[8] :
    • Périer[9] ;
    • Sainte-Madeleine.

La Môle dispose d'une station d'épuration[10] d'une capacité de 1 900 équivalent-habitants[11].

Climat[modifier | modifier le code]

Climat classé Csa dans la classification de Köppen et Geiger[12].

Voies de communications et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

La Môle est située sur le trajet de l'ancienne route nationale 98 (aujourd'hui RD 98).

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Lignes SNCF[modifier | modifier le code]

Transports aériens[modifier | modifier le code]

Les aéroports les plus proches sont :

Bâteau-Bus « Lou Roucaou » du Réseau Mistral dans la Rade de Toulon.

Ports[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La mort de la reine Jeanne Ire ouvre une crise de succession à la tête du comté de Provence, les villes de l’Union d'Aix (1382-1387) soutenant Charles de Duras contre Louis Ier d'Anjou[15]. Le seigneur de La Môle, Jacques de Fos, soutient le duc d’Anjou dès le printemps 1382, ce soutien étant conditionné à la participation du duc à l’expédition de secours à la reine[16].

Le nom de la commune « La Molle », en 1793, deviendra « La Môle » en 1862[17].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2008 Guy Sauron RPR  
mars 2008 mars 2014 Gabriel Ciarimboli DVG  
mars 2014 mars 2020 Raymond Cazaubon SE  
mars 2020 en cours Stéphan Gady SE  

Budget et fiscalité 2019[modifier | modifier le code]

En 2019, le budget de la commune était constitué ainsi[18] :

  • total des produits de fonctionnement : 1 401 000 , soit 976  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 1 407 000 , soit 980  par habitant ;
  • total des ressources d'investissement : 109 000 , soit 76  par habitant ;
  • total des emplois d'investissement : 484 000 , soit 337  par habitant ;
  • endettement : 102 000 , soit 71  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d'habitation : 13,39 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 7,13 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 72,54 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Chiffres clés Revenus et pauvreté des ménages en 2018 : médiane en 2018 du revenu disponible, par unité de consommation : 22 760 [19].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Commune membre de la Communauté de communes du golfe de Saint-Tropez.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

La Môle est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[20],[21],[22].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Cogolin, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 2 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[23],[24].

La commune est dotée d'un plan local d'urbanisme depuis le 16 décembre 2019[25],[26].

Le Schéma de cohérence territoriale (SCoT) recouvre les cantons de Grimaud et de Saint-Tropez[27].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (82,4 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (85,4 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (56,7 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (25,7 %), zones agricoles hétérogènes (7,9 %), cultures permanentes (6 %), prairies (1 %), zones urbanisées (0,9 %), mines, décharges et chantiers (0,6 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (0,5 %), espaces verts artificialisés, non agricoles (0,5 %), eaux continentales[Note 3] (0,1 %)[28].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[29].

Économie[modifier | modifier le code]

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Commerces et services[modifier | modifier le code]

  • Commerces et services de proximité[35].

Jumelages[modifier | modifier le code]

Ville jumelée avec Gainesville en Drapeau de la Floride Floride.

Animations-Loisirs-Sports[modifier | modifier le code]

Accueil « Le petit Prince ».
  • Médiathèque.
  • Accueil de loisirs « Le petit prince »[36].
  • Fête de la Sainte Magdeleine[37].
  • Union sportive Moloise[38].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[39]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[40].

En 2018, la commune comptait 1 446 habitants[Note 4], en augmentation de 12,44 % par rapport à 2013 (Var : +3,8 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
209244249201361331309360404
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
429438404401368425493442411
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
438395374440471554545472247
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
2622862823446167978069991 375
2018 - - - - - - - -
1 446--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[41] puis Insee à partir de 2006[42].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Établissements d'enseignements[43] :

Santé[modifier | modifier le code]

Professionnels et établissements de santé[44] :

Culte[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine civil :

Patrimoine religieux :

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Blasonnement[modifier | modifier le code]

Blason ville fr La Môle (83).svg

Les armoiries de La Môle se blasonnent ainsi :

De sinople à la traverse ondée d'argent accompagnée en chef d'une meule de moulin du même[57].
Blason modèle fr Armes parlantes.svg Armes parlantes.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Les eaux continentales désignent toutes les eaux de surface, en général des eaux douces issues d'eau de pluie, qui se trouvent à l'intérieur des terres.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Didacticiel de la règlementation parasismique
  2. Faune et flore
  3. Les grands traits du relief de la partie occidentale du massif des Maures (Var, France) : formation et évolution
  4. Barrage de la Verne : Retenue artificielle alimentant en eau potable toute la population du Golfe de Saint-Tropez
  5. Provence-Alpes-Côte d’Azur : Barrage de la Verne
  6. La Môle rivière les campaux
  7. La Giscle
  8. Hydrographie : cours d'eau traversant le territoire de la Môle
  9. Ruisseau du Périer
  10. Les bassins versants
  11. Nouvel équipement optimisé : Installation d'un système de télésurveillance, extension du premier étage de filtres plantés de roseaux et création d'un second étage, l'automatisation des vannes, la création d'un bassin d'infiltration
  12. Table climatique
  13. Navettes communales
  14. Consignes d'utilisation de l'aérodrome de Saint Tropez-La Môle
  15. Histoire du village
  16. Geneviève Xhayet, « Partisans et adversaires de Louis d'Anjou pendant la guerre de l'Union d'Aix », Provence historique, Fédération historique de Provence, volume 40, no 162, « Autour de la guerre de l'Union d'Aix », 1990, p. 409 et 410 (note 42).
  17. Notice communale : La Môle
  18. Les comptes de la commune
  19. Chiffres clés Évolution et structure de la population. Dossier complet
  20. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 5 avril 2021).
  21. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 5 avril 2021).
  22. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 5 avril 2021).
  23. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Cogolin », sur insee.fr (consulté le 5 avril 2021).
  24. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 5 avril 2021).
  25. PLU
  26. Cartographie Géoportail de l'urbanisme : La Môle
  27. Le territoire du SCoT
  28. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 28 mai 2021)
  29. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 28 mai 2021). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  30. Domaines viticoles
  31. Domaine de la Pertuade : Côtes-de-provence
  32. Domaine des Murennes
  33. Domaine de Siouvette
  34. Restauration
  35. Commerces et services de proximité
  36. Accueil de loisirs "Le petit prince"
  37. Fête de la Sainte Magdeleine
  38. Union sportive Moloise
  39. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  40. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  41. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  42. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  43. Établissements d'enseignements
  44. Professionnels et établissements de santé
  45. Professionnels de santé
  46. paroisse Sainte-Marie-Madeleine de La Môle
  47. Oppidum
  48. Le château
  49. Barrage
  50. Chapelle du château, sur l'Observatoire du patrimoine religieux
  51. Église dite chapelle Sainte-Magdeleine, ancien castrum Sainte-Magdeleine
  52. La Môle (Var) Les fouilles du site de Sainte-Magdeleine
  53. Église
  54. Cadrans solaires du Var : La Môle
  55. Monument aux morts
  56. Jacques de Boniface de La Môle
  57. L'Armorial des villes et des villages de France