Évol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Evol.

Évol
Évol
Une rue d'Évol.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Pyrénées-Orientales
Arrondissement Prades
Canton Olette
Géographie
Coordonnées 42° 34′ 08″ nord, 2° 15′ 18″ est
Historique
Date de dissolution 1827
Commune(s) d’intégration Olette
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Orientales

Voir sur la carte administrative des Pyrénées-Orientales
City locator 15.svg
Évol

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Orientales

Voir sur la carte topographique des Pyrénées-Orientales
City locator 15.svg
Évol

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Évol

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Évol

Évol Écouter ou Èvol[1], est un hameau et une ancienne commune rattachée à la commune française d'Olette, dans le département des Pyrénées-Orientales, en région Occitanie.

Il fait partie de l'association Les Plus Beaux Villages de France[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Deux kilomètres au nord-ouest du bourg d'Olette, le hameau d'Évol est perché à 800 mètres d'altitude, surplombant la ribera d'Èvol. C'est un village typique dont les maisons aux murs de schiste sont recouvertes de lauzes[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Formes anciennes

Le nom d'Évol apparaît pour la première fois en 957 sous le nom de Villa Evolo ou Evole. On rencontre encore au XVe siècle la forme Evolo et à partir du XVIIe siècle Evoll ou Evol[3].

En catalan, le nom du lieu est Èvol, conforme à l'étymologie[4].

Étymologie

Plusieurs étymologies ont été avancées pour le nom d'Évol. Une première hypothèse y voit soit la racine pré-indo-européenne aew (couler, eau) suivie du suffixe diminutif latin eolum, le tout désignant une source ou une petite rivière, soit une autre base oronymique pré-latine, ev, ayant donné de nombreux noms dans le sud de la France. Il semble plutôt qu'il faille chercher l'origine du nom dans le terme latin ebulum, désignant le sureau yèble et qui a donné le catalan èbol ou èvol. L'accentuation de l'initiale dans ebulum aurait alors donné èvolo, par affaiblissement du b en v et confusion u-o[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château d'Évol fut construit en 1260 par Guillaume (ou Guillem) de So. Il n'en reste aujourd'hui qu'une tour en bon état et des murs en ruines[5].

Évol est érigé en vicomté en 1337[6].

À la Révolution française, Évol devient une commune, avant d'être rattachée à celle d'Olette en 1827[7].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
1794 1807 Jean-Baptiste Margail[8]    
         
1812 1814 Joseph Mas[9]    
1814 1816 Pierre Mas[10]    
1816 1827 Cosme Labède[11]    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

La population est exprimée en nombre de feux (f) ou d'habitants (H).

Évolution de la population
1365 1378 1470 1515 1709 1720 1767 1774 1789
26 f19 f27 f11 f73 f28 f262 H40 f57 f
1793 1794 1800 1804 1806 1820 1826 - -
304 H316 H278 H294 H314 H323 H319 H--
(Sources : Jean-Pierre Pélissier, Paroisses et communes de France : dictionnaire d'histoire administrative et démographique, vol. 66 : Pyrénées-Orientales, Paris, CNRS, , 378 p. (ISBN 2-222-03821-9))
Évolution démographique
(recensements nationaux)
1793 1800 1806 1821
316278315323
(Source : Ldh/EHESS/Cassini[12].)

Note : à partir de 1831, la population d'Évol est recensée avec celle d'Olette.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-André, du XIe siècle, modifiée au XVIIIe siècle, classée monument historique en 1943[13]. Elle abrite de nombreux objets classés monuments historiques.
  • La chapelle Saint-Étienne, XIVe siècle, reconstruite au XVIIIe siècle, au pied du château[6].
  • Les ruines du château, XIIIe siècle, inscrites aux monuments historiques en 1982[14].
  • Le musée des arts et traditions populaires.
  • Le cabinet littéraire Ludovic-Massé.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à Évol[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. carte IGN sous « Èvol » sur Géoportail (consulté le 7 octobre 2018)..
  2. a et b Évol sur le site Les plus beaux villages de France
  3. a et b Lluís Basseda, Toponymie historique de Catalunya Nord, t. 1, Prades, Revista Terra Nostra, , 796 p.
  4. (ca)(fr)Institut d’Estudis Catalans, Université de Perpignan, Nomenclàtor toponímic de la Catalunya del Nord, Barcelone, (lire en ligne)
  5. Olette sur le site Histoire du Roussillon
  6. a et b Évol, Histoire de la Vicomté du Conflent et Capcir sur le site Histoire du Roussillon
  7. Jean-Pierre Pélissier, Paroisses et communes de France : dictionnaire d'histoire administrative et démographique, vol. 66 : Pyrénées-Orientales, Paris, CNRS, , 378 p. (ISBN 2-222-03821-9)
  8. « Notice de Jean-Baptiste Margail », Liste des maires d'Olette, sur le site MairesGenWeb.
  9. « Notice de Joseph Mas », Liste des maires d'Olette, sur le site MairesGenWeb.
  10. « Notice de Pierre Mas », Liste des maires d'Olette, sur le site MairesGenWeb.
  11. « Notice de Cosme Labède », Liste des maires d'Olette, sur le site MairesGenWeb.
  12. « Notice communale d'Évol », sur Ldh/EHESS/Cassini (consulté le 19 octobre 2016)
  13. « Église Saint-André d'Évol », notice no PA00104059, base Mérimée, ministère français de la Culture
  14. « Château d'Évol », notice no PA00104058, base Mérimée, ministère français de la Culture