Baudinard-sur-Verdon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Baudinard-sur-Verdon
Baudinard-sur-Verdon
Le village côté ouest.
Blason de Baudinard-sur-Verdon
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Département Var
Arrondissement Brignoles
Intercommunalité communauté de communes Lacs et Gorges du Verdon
Maire
Mandat
Joannel Anglionin
2021-2026
Code postal 83630
Code commune 83014
Démographie
Gentilé Baudinardais, Baudinardaises
Population
municipale
229 hab. (2018 en augmentation de 9,57 % par rapport à 2013)
Densité 10 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 43′ 02″ nord, 6° 08′ 05″ est
Altitude Min. 399 m
Max. 785 m
Superficie 21,97 km2
Type Commune rurale et littorale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Flayosc
Législatives Huitième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur
Voir sur la carte administrative de Provence-Alpes-Côte d'Azur
City locator 14.svg
Baudinard-sur-Verdon
Géolocalisation sur la carte : Var
Voir sur la carte topographique du Var
City locator 14.svg
Baudinard-sur-Verdon
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Baudinard-sur-Verdon
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Baudinard-sur-Verdon
Liens
Site web http://www.baudinard.fr

Baudinard-sur-Verdon est une commune française située dans le département du Var en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Baudinard, située à 11 km de Régusse[1] et 25 de Salernes, est une commune avec un village provençal bâti, à 652 m d'altitude, sur un éperon rocheux, aux portes des gorges du Verdon, à proximité du lac de Sainte-Croix[2].

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

On distingue deux strates sur le territoire communal :

L'altitude de la commune est comprise entre la hauteur minimale de 399 m Ngf à la hauteur maximale de 785 m Ngf.

La chapelle Notre-Dame-de-la-Garde domine la vallée à une altitude de 710 m Ngf.

Le relief est marqué par la présence de falaises hautes de 100 à 150 mètres.

Hydrographie et eaux souterraines[modifier | modifier le code]

  • Le Verdon (rivière)[3].
  • Le canyon de Baudinard est une véritable rue d'eau turquoise bordée de falaises (100–150 m de haut) et de parois rocheuses percées de nombreuses grottes.

Baudinard-sur-Verdon est concernée par la masse d'eau des Plateaux calcaires des Plans de Canjuers et de Fayence[4].

La commune est alimentée par le syndicat mixte du Haut-Var[5]. Les eaux distribuées proviennent de deux sites :

  • la station de pompage de Fontaine l’Evêque au bord du lac de Sainte-Croix sur la commune de Bauduen alimentant les deux réservoirs syndicaux ;
  • les champs captant de Montmeyan Plage refoulés vers la station de pompage de Baudinard via les communes de Régusse et Artignosc-sur-Verdon.

Climat[modifier | modifier le code]

La commune a connu 2 768 heures d'ensoleillement en 2016, contre une moyenne nationale des villes de 1 888 heures de soleil[6].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Sismicité[modifier | modifier le code]

Il existe trois zones de sismicité dans le Var[7]:

  • Zone 0 : Risque négligeable. C'est le cas de bon nombre de communes du littoral varois, ainsi que d'une partie des communes du centre Var. Malgré tout, ces communes ne sont pas à l'abri d'un effet tsunami, lié à un séisme en mer ;
  • Zone Ia : Risque très faible. Concerne essentiellement les communes comprises dans une bande allant de la montagne Sainte-Victoire au massif de l'Esterel ;
  • Zone Ib : Risque faible. Ce risque, le plus élevé du département mais qui n'est pas le plus haut de l'évaluation nationale, concerne 21 communes du nord du département.

La commune de Baudinard-sur-Verdon est en zone sismique de faible risque Ib[8].

Voies de communications et transports[modifier | modifier le code]

Voies de communication[modifier | modifier le code]

Baudinard est desservie par la route départementale 9.

On peut visiter le site des gorges de Baudinard soit en suivant à pied un sentier balisé rouge à partir du lieu-dit Saint Jaume[9], soit en canoë. Une piste située à 200 m en amont du pont reliant Montagnac à Baudinard permet d'accéder à la rivière[10].

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Les gares les plus proches de Baudinard-sur-Verdon se trouvent à Chaudon-Norante, La Brillanne, Barrême, Vidauban.

La commune est desservie par plusieurs lignes de transport en commun[11]. Les collectivités territoriales ont mis en œuvre un « service de transports à la demande » (TAD), réseau régional Zou !

Les lignes interurbaines :
Lignes de transports Zou !. La Région Sud est la collectivité compétente en matière de transports non urbains, en application de la loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République).

Toponymie[modifier | modifier le code]

Baudinard-sur-Verdon s'écrit Bèudiran en occitan provençal, prononcé « Beoudiran »[12].

Histoire[modifier | modifier le code]

Au néolithique moyen, de nombreuses grottes sont occupées et forment un petit village dans les gorges de Baudinard[13]. Des gisements chasséens et des œuvres d’art pariétal y ont été retrouvés[14] ; la grotte de l'église est ornée d'étoiles[Note 1]. Les vestiges préhistoriques de ces grottes[15], interdites au public, sont regroupés dans le musée de Préhistoire des gorges du Verdon.
Au cours de l’âge du fer, les peuplades celto-ligures s'installent dans un oppidum doté de tours, au nord de la commune, ce qui est assez rare dans la région[16].

Le nom Castrum de Beldisnard apparaît dans les archives en 1096. En 1206, les seigneurs Pons Albert et Guy de Baudinard[17] donnent à la commanderie de Saint-Maurice leur domaine sur le plateau Saint-Vincent[18] avec une bastide et des droits de pâturage sur les terres de Coutelas[19].

Blacas de Blacas fut seigneur de Baudinard. En 1389, Elzéar de Sabran devient seigneur de Baudinard en se mariant avec Baucette de Blacas[Note 2]. La famille de Sabran conserve cette seigneurie jusqu'à la Révolution française. Seuls subsistent de cette période l'ancien donjon et des murs arasés.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Ville fr Baudinart-sur-Verdon(83).svg

La commune de Baudinard-sur-Verdon porte :

De gueules à un lion d’argent et au chef du même chargé d’une étoile à seize rais de gueules.

Ces armes sont celles des Sabran, au chef des Blacas. C’est le 16 mai 1389 qu’Elzéar de Sabran devient seigneur de Baudinard, par son mariage avec Baucette de Blacas, dame de Baudinard[20].


Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
décembre 1978 avril 2019 Georges Pons RPR puis UMP Entrepreneur
juillet 2019 mai 2020 Philippe Delot non précisé Cadre entreprise retraité
mai 2020 Août 2021 Patrick Laurin   Ancien cadre
août 2021 En cours Joannel Anglionin   Ouvrier Agricole

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[21]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[22].

En 2018, la commune comptait 229 habitants[Note 3], en augmentation de 9,57 % par rapport à 2013 (Var : +3,8 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
341315315417379390374425418
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
416431403372332305294302270
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2602432071361551351099492
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
8840374967120146189221
2018 - - - - - - - -
229--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[23] puis Insee à partir de 2006[24].)
Histogramme de l'évolution démographique

Santé[modifier | modifier le code]

Professionnels et établissement de santé[25] :

  • Médecins à Régusse, Aups, Riez,
  • Dentiste à Régusse, Aups,
  • Masseur-kinésithérapeute à Aups, Quinson, Riez,
  • Pharmacie à Régusse, Aups, Cotignac, Salernes,
  • La communauté de communes dispose désormais, à Aups, d'une Maison de santé pluriprofessionnelle (Médecine générale, Médecine spécialisée, Paramédical, Soins infirmiers), et intégrant également un lieu ressource "Social et solidaire"[26] intégrant un lieu ressource "Social et solidaire".
  • L'hôpital le plus proche est le Centre hospitalier de la Dracénie et se trouve à Draguignan, à 44 km[27],[28]. Il dispose d'équipes médicales dans la plupart des disciplines[29] : pôles médico-technique ; santé mentale ; cancérologie ; gériatrie ; femme-mère-enfant ; médecine-urgences ; interventionnel.
  • Le Centre hospitalier de Digne-les-Bains se trouve à 61 km[30].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Le pianiste français d'origine bulgare Yuri Boukoff (1923-2006), premier pianiste européen à faire une tournée en Chine en 1956, repose dans le cimetière du village[31] où il aimait beaucoup séjourner.

Budget et fiscalité[modifier | modifier le code]

Les comptes de la commune [32],[33] :

Évolution financière en k€.
Postes 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019
Produits de fonctionnement 374  334  413  548  537  594  381  421  484  481  426 
Charges de fonctionnement 269  255  313  289  311  337  313  303  345  281  344 
Ressources d’investissement 435  625  597  223  240  443  1 138  341  352  296  554 
Emplois d’investissement 466  609  714  372  333  766  997  374  438  386  496 
Dette 30  24  18  11  281  254  263  219  176 
Source : Ministère de l’Économie et des Finances[34].

Fiscalité 2019

  • Taux d’imposition taxe d’habitation : 13,22 %
  • Taxe foncière sur propriétés bâties : 10,29 %
  • Taxe foncière sur les propriétés non bâties : 61,87 %
  • Taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 %
  • Cotisation foncière des entreprises : 0,00 %
  • Montant total des dettes dues par la commune : 176 000 , soit 776  par habitant.

Chiffres clés Revenus et pauvreté des ménages en 2018 : Médiane en 2018 du revenu disponible, par unité de consommation : 20 640 [35].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Baudinard-sur-Verdon est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 4],[36],[37],[38]. La commune est en outre hors attraction des villes[39],[40].

La commune, bordée par un plan d’eau intérieur d’une superficie supérieure à 1 000 hectares, le lac de Sainte-Croix, est également une commune littorale au sens de la loi du , dite loi littoral[41]. Des dispositions spécifiques d’urbanisme s’y appliquent dès lors afin de préserver les espaces naturels, les sites, les paysages et l’équilibre écologique du littoral, comme par exemple le principe d'inconstructibilité, en dehors des espaces urbanisés, sur la bande littorale des 100 mètres, ou plus si le plan local d’urbanisme le prévoit[42],[43].

La commune est dotée d'un plan local d'urbanisme[44], approuvé le 29 septembre 2017, publié le 9 octobre et applicable à partir du 9 novembre 2017.

Schéma de cohérence territoriale (SCoT)

Après l'officialisation du périmètre du SCoT par le Préfet du Var, la première phase sera d’établir un diagnostic territorial[48],[49].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (73,7 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (73,6 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (63 %), terres arables (15,7 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (10,7 %), zones agricoles hétérogènes (10 %), cultures permanentes (0,4 %), eaux continentales[Note 5] (0,3 %)[50].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[51].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La communauté de communes Lacs et Gorges du haut-Verdon (CCLGV) constituée initialement de onze communes (Aiguines ; Artignosc-sur-Verdon ; Aups ; Baudinard-sur-Verdon ; Bauduen ; Moissac-Bellevue ; Les Salles-sur-Verdon ; Régusse ; Tourtour ; Vérignon ; Villecroze) comprend désormais seize communes après intégration de cinq communes supplémentaires au  : Trigance, Le Bourguet, Brenon, Châteauvieux et La Martre[52],[53].

La communauté de communes « Lacs et Gorges du haut-Verdon (LGV) » constituée initialement de 11 communes (Aiguines ; Artignosc-sur-Verdon ; Aups ; Baudinard-sur-Verdon ; Bauduen ; Moissac-Bellevue ; Les Salles-sur-Verdon ; Régusse ; Tourtour ; Vérignon ; Villecroze) comprend désormais 16 communes [54] après intégration de 5 communes supplémentaires au  : Trigance, Le Bourguet, Brenon, Châteauvieux et La Martre[55],[56].

Son président en exercice est Rolland Balbis (maire de Villecroze)[57]. Ont été élus vice-présidents[58] :

  • Mme Raymonde Carletti (maire de La Martre) 1er vice président : Administration Générale et Finances ;
  • M. Antoine Faure (maire d'Aups) 2e vice président : Aménagement du Territoire (SCOT) et transition ;
  • M. Charles-Antoine Mordelet 3e vice président (maire d'Aiguines) : Tourisme et Itinérance ;
  • M. Fabien Brieugne 4e vice président (maire de Tourtour) : Agriculture, Fibre et numérique, Développement éco ;
  • M. Pierre Constant 5e vice président (commune de Villecroze)[59] ;
  • M. Serge Constans 6e vice président (Maire d'Artignosc-sur-Verdon).

La Communauté de communes Lacs et Gorges du Verdon compte désormais 34 représentants + 12 suppléants pour 16 communes membres.

Économie[modifier | modifier le code]

Entreprises, commerces et services aux particuliers[modifier | modifier le code]

  • entreprises et artisans du bâtiment[60].
  • restaurants (Le Chardon[61], L'Auberge de Baudinard[62]).
  • services aux particuliers[63].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Le village est à visiter pour ses passages voûtés, ses façades remparts et ses maisons anciennes qui ont la particularité de posséder presque toutes des caves voûtées avec un puits intérieur (jadis alimenté par les eaux de ruissellement). La proximité de la commune avec le Verdon et le lac de Sainte-Croix permet un certain développement touristique, notamment pour la création d'un hébergement en chambre d'hôte et gîtes ruraux[64]. Les activités touristiques sont essentiellement des sports de plein air ou en relation avec la nature[65], comme le canyoning, l'escalade, la randonnée pédestre ou équestre.

Animations[modifier | modifier le code]

Le village bénéficie de plusieurs associations[66] œuvrant à l'animation et la protection du patrimoine et de l'environnement :

  • comité des fêtes participant aux diverses activités et soirées organisées au village ainsi qu'à l'occasion de la fête annuelle du village.
  • l'Association des Amis de Baudinard, créée en 1930, qui a pour but de protéger et restaurer le patrimoine culturel de la commune, veille à l'amélioration du cadre de vie et de l'environnement et encourage des activités artistiques (arts graphiques, arts plastiques, musique), culturel (littérature, géographie, archéologie, histoire) et éducatifs.
  • la Boule Baudinardaise.
  • l'association des Amis de la Chapelle Saint-Michel.
  • l'association des chasseurs.
  • l'association sportive.
  • l'association Verdon Avenir, agréée au titre de l’environnement.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le patrimoine religieux

  • L'église paroissiale Saint-Jacques[67].
  • La chapelle Notre-Dame de Baudinard[68].
  • La chapelle Saint-Michel[69],[70].
  • La chapelle Saint-Jean[71].
  • Le prieuré de Valmogne[72] : façades et toitures ; restes de la chapelle : inscription sur l'inventaire supplémentaire des monuments historiques par arrêté du 14 mai 1973[73].

Patrimoine civil

Patrimoine naturel

  • Les neuf grottes de Baudinard[85].
  • Les gorges et grottes de Baudinard[86].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Base Patrimages :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le Verdon a creusé dans les parois calcaires de nombreuses cavités qui ont servi d'abris depuis la préhistoire jusqu'à la seconde guerre mondiale. La plus importante est la grotte de l'église dont les galeries se développent sur trois étages et sur plus de 1400 mètres. Ses parois sont ornées d'étoiles rouges sur fond blanc.
  2. Elzéar de Sabran, baron d’Ansouis, est le descendant de saint-Elzéar.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.
  4. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  5. Les eaux continentales désignent toutes les eaux de surface, en général des eaux douces issues d'eau de pluie, qui se trouvent à l'intérieur des terres.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Itinéraires
  2. Gorges du Verdon et Lac de sainte Croix : Baudinard-sur-Verdon
  3. Rivière Le Verdon
  4. Schéma directeur d'alimentation en eau potable, Rapport d'état des lieux Hydrogéologie A.1.3.2 pages 13 et s.(Source : fiche de caractérisation des masses d’eau souterraine et grilles d’évaluation du risque NABE, Directive Cadre sur l’eau –SDAGE 2009)
  5. Site officiel du syndicat mixte du Haut-Var
  6. Climat de Baudinard-sur-Verdon
  7. Didacticiel de la règlementation parasismique
  8. Sismicité du Var sur le site de la préfecture
  9. Les circuits touristiques
  10. Baudinard et les basses gorges du Verdon
  11. Transports régionaux à Villecroze
  12. Du Moyen-Âge à la Révolution française
  13. Jean Gagnepain, Préhistoire du Verdon, Alpes-de-Haute-Provence et Var : des origines à la conquête romaine, Édisud, Aix-en-Provence, 2002. (ISBN 978-2-7449-0347-2). Préface de Jean Courtin, p. 70.
  14. Jean Gagnepain, Préhistoire du Verdon, p. 75.
  15. (mul) Itinéraires archéologiques : Grottes et sanctuaires : Baudinbard-sur-Verdon, par Jeannine de Ridder et Émilie Michaud-Jeannin
  16. Jean Gagnepain, Préhistoire du Verdon, p. 87.
  17. Frédo Mathéron, Lou Felibre dei péd-terrous, Baudinard devant l'histoire, 1949.
  18. Archives départementales des Bouches-du-Rhône (56 H 4719 et 5314).
  19. Le bourg castral de Coutelas sur le site Patrimages de la DRAC PACA.
  20. Louis de Bresc, Armorial des communes de Provence, Éditions Bachelin-Deflorenne, Paris, 1866, sur le site de Google books.
  21. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  22. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  23. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  24. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  25. Professionnels et établissements de santé
  26. Maison de Santé Pluriprofessionnelle à Aups
  27. Centre hospitalier de la Dracénie
  28. Professionnels et établissements de santé
  29. « Département de l’Information Médicale », sur ch-dracenie.fr (consulté le ).
  30. Itinéraires
  31. Yuri Boukoff sur le site de Musica et Memoria.
  32. Les Comptes des Communes, Analyse des équilibres financiers fondamentaux Les comptes des communes, Chiffres Clés - Fonctionnement - Investissement - Fiscalité - Autofinancement – Endettement : La Commune de Baudinard-sur-verdon
  33. Baudinard-sur-Verdon : la dette en 2019
  34. Les comptes individuels des communes et des groupements à fiscalité propre (années 2000 à 2019)
  35. Chiffres clés Évolution et structure de la population. Dossier complet
  36. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  37. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  38. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  39. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  40. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  41. « Les communes soumises à la loi littoral. », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr, (consulté le ).
  42. « La loi littoral », sur www.collectivites-locales.gouv.fr (consulté le ).
  43. « Loi relative à l’aménagement, la protection et la mise en valeur du littoral. », sur www.cohesion-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  44. PLU de Baudinard-sur-Verdon
  45. Schéma de cohérence territoriale, État d’avancement dans le département du Var
  46. SCOT Verdon Var Ouest
  47. Aménagement de l'espace, la CC LGV lance son SCoT !
  48. Préparer collectivement l'avenir du territoire
  49. Scot : préparer l'avenir du territoire : Le schéma de cohérence territoriale des Lacs et Gorges du Verdon
  50. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  51. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  52. Décision du Préfet du Var après avis de la Commission Départementale de Coopération Intercommunale entérinant la dissolution de la Communauté de communes Artuby Verdon qui regroupe neuf communes. Les quatre autres communes de cette communauté de communes intégrant la Dracénie Provence Verdon agglomération. Sources : « Vivre le territoire au jour le jour », in Les Échos du Verdon, journal intercommunal no 2, octobre 2016-avril 2017
  53. Statuts de la communauté de communes LGV : version modifiée par délibération communautaire no 51-09-2016 en date du 21 septembre 2016 - Département du Var [PDF].
  54. Gorges du Verdon et Lac de Sainte Croix fr
  55. Décision du Préfet du Var après avis de la Commission Départementale de Coopération Intercommunale entérinant la dissolution de la Communauté de communes Artuby Verdon qui regroupe 9 communes. Les 4 autres communes de cette communauté de communes intégrant la Dracénie Provence Verdon agglomération. Sources : Les Échos du Verdon, journal intercommunal octobre 2016 - avril 2017 no 2, Vivre le territoire au jour le jour
  56. Statuts de la communauté de communes LGV : version modifiée par délibération communautaire n°51-09-2016 en date du 21 septembre 2016
  57. Site officiel de la Communauté de Communes Lacs et Gorges du Verdon
  58. Élus communautaires
  59. Conseil communautaire du 03-11-2020
  60. Commerces, artisans & services
  61. Restaurant familial à Baudinard
  62. L'Auberge de Baudinard
  63. Services aux particuliers
  64. Hébergement touristique à Baudinard sur Verdon
  65. Activités touristiques à Baudinard sur Verdon
  66. Associations locales
  67. Les possessions de l'église Notre-Dame de Beauvoir
  68. Les Merveilles du Var : Notre-Dame de Baudinard
  69. Chapelle Saint-Michel, sur l'Observatoire du patrimoine religieux
  70. Association des Amis de la chapelle Saint-Michel à Baidinard
  71. Chapelle Saint-Jean
  72. Prieuré de Valmogne
  73. Notice no PA00081539, base Mérimée, ministère français de la Culture Prieuré de Valmogne (ancien) Patrimoine protégé de Baudinard-sur-Verdon.] La mesure s'applique aux façades, élévations et toitures en ce qui concerne les immeubles bâtis; elle vise également le plan d'eau du Verdon et de la rivière de Fontaine-l'Evêque au droit des parcelles inscrites, ainsi que les chemins non cadastrés et notamment celui de la chapelle
  74. La pierre aux trois blasons
  75. Baudibard-sur-Verdon
  76. Delphine de Signes et Elzéar de Sabran, les époux vierges
  77. Monument aux morts de Baudinard sur le site de MémorialGenWeb.
  78. Baudinard en photos : puits couvert
  79. Le Belvédère de Marie Sumian
  80. Le sentier des charbonnières
  81. Le domaine des Eouvières, comme l’indique son nom (Eouve = chêne vert en provençal)
  82. Mégalithes
  83. Dolmen de Deffens
  84. Dolmen du Collaret
  85. Les neuf grottes de Baudinard
  86. Gorges et grottes de Baudinard