Gare des Arcs - Draguignan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Arcs - Draguignan
Image illustrative de l’article Gare des Arcs - Draguignan
Le bâtiment voyageurs et l'entrée de la gare.
Localisation
Pays France
Commune Les Arcs
Adresse Avenue de la Gare
83460 Les Arcs (Var)
Coordonnées géographiques 43° 27′ 20″ nord, 6° 28′ 56″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TGV
Ouigo
TER Provence-Alpes-Côte d'Azur
Fret SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) Marseille-St-Charles à Vintimille (frontière)
Les Arcs à Draguignan
Voies 5 (+ voies de service)
Quais 2
Transit annuel 599 533 voyageurs (2016)[1]
Altitude 63 m
Historique
Mise en service
Correspondances
Bus Varlib Lignes 1201, 1222, 2801, 4201, 4221, 7201, 7202[2]
Bus TED (CAD) Ligne 9, Ligne 5, Ligne 4 (à la demande)

Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur

(Voir situation sur carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur)
Les Arcs - Draguignan

La gare des Arcs - Draguignan est une gare ferroviaire française de la ligne de Marseille-Saint-Charles à Vintimille et de la ligne des Arcs à Draguignan, située sur le territoire de la commune des Arcs, à proximité de la ville de Draguignan, dans le département du Var, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par des TGV et des trains régionaux TER Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 63 mètres d'altitude, la gare des Arcs - Draguignan est située au point kilométrique (PK) 135,538 de la ligne de Marseille-Saint-Charles à Vintimille (frontière), entre les gares en service de Vidauban et de Fréjus. En direction de cette dernière, s'intercalent les gares fermées du Muy, de Roquebrune-sur-Argens et de Puget-sur-Argens[3].

Gare de bifurcation, elle est également l'origine, au PK 0,000, de la ligne des Arcs à Draguignan[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'ancienne gare, lieu de l'actuelle gare routière.

La gare a été ouverte à l'exploitation le 1er mars 1862, lors de l'ouverture de la section de Toulon aux Arcs, prolongée vers Cagnes-sur-Mer le 10 avril 1863. Le 18 avril 1864, la ville de Draguignan était reliée aux Arcs.

Anciennement, une ligne reliait la gare des Arcs à celle de Draguignan. La ligne électrifiée (25 kV-50 Hz) et à voie unique existe toujours jusqu'à l'embranchement militaire de La Motte-Sainte-Roseline. De la Motte-Sainte-Roseline à Draguignan, la ligne a été fermée et déclassée. La gare des Arcs a alors pris le nom de gare des Arcs-Draguignan.

En 1921, la gare de Draguignan était ouverte de 5 à 21 heures et occupait 21 agents. En 1939, 21 000 voyageurs l'utilisaient chaque année.

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare[4] SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichets, ouvert tous les jours. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport. Le bâtiment voyageurs a été entièrement rénové au cours de l'année 2013.

Desserte[modifier | modifier le code]

La gare est desservie par :

La gare dessert 52 communes varoises dont celles de la communauté d'agglomération dracénoise comptant près de 100 000 habitants et celles du golfe de St-Tropez[5].

Elle est classée d'intérêt national par la SNCF. Avec les gares de Toulon, Saint-Raphaël et Hyères, elle est l'une des quatre gares desservie par le TGV dans le Var.

Elle est à environ h 20 de Marseille-Saint-Charles, h 15 de Nice-Ville, 40 min de Toulon. En TGV, elle est à h 30 de Paris-Gare-de-Lyon.

L'axe Toulon – Les Arcs comporte 67km de voie électrifiée, 7 gares et 5 haltes. Cet axe est fréquenté par 5 000 voyageurs (ainsi que 2 200 abonnés travail) par jour et est desservi par 33 TER[6].

Intermodalité[modifier | modifier le code]

La gare est le terminus des bus (la gare routière est située à droite de la gare).

La gare est devenue, en 2008, après douze mois de travaux financés par la communauté d'agglomération dracénoise, le Conseil Régional PACA et le Conseil Général du Var, un véritable pôle d'échanges, puisqu'il favorise les modes de transports alternatifs à l'utilisation de la voiture particulière.

Service des marchandises[modifier | modifier le code]

Cette gare est ouverte au service du fret[7] (train massif et wagons isolés pour l'armée).

Baptême de rame TGV[modifier | modifier le code]

La rame TGV PSE 94 a été baptisée du nom de la ville des « Arcs-en-Provence », le 11 juin 1988[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fréquentation en gares », sur ressources.data.sncf.com (consulté le 25 novembre 2018)
  2. Varlib devient Zou
  3. a et b Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 601 à 990, vol. 2, Les Éditions La Vie du rail, , 239 p. (ISBN 978-2-918758-44-0), « [930/2] Toulon - St-Raphael », p. 197.
  4. Site SNCF Ter Provence-Alpes-Côte d'Azur, Informations pratiques sur les gares et arrêts : Gare des Arcs - Draguignan lire (consulté le 11 juillet 2011).
  5. Actions locales du Sénateur Collombat
  6. La SNCF appelée à mieux faire - Var Matin 2/11/2008
  7. Site Fret SNCF : gare des Arcs
  8. Liste des rames TGV baptisées

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Paris-Gare-de-Lyon Toulon TGV inOui Saint-Raphaël-Valescure
ou Cannes
Nice-Ville
Lille-Europe
ou Nancy-Ville
ou Dijon-Ville
ou Lyon-Part-Dieu
ou Lyon-Perrache
Toulon TGV Saint-Raphaël-Valescure Nice-Ville
Paris-Gare-de-Lyon Toulon Ouigo Cannes Nice-Ville
Marseille-Saint-Charles Toulon
ou Carnoules
TER Provence-Alpes-Côte d'Azur Fréjus
ou Saint-Raphaël-Valescure
Nice-Ville
ou Vintimille
Marseille-Saint-Charles
ou Toulon
Vidauban TER Provence-Alpes-Côte d'Azur Terminus Terminus
Terminus Terminus TER Provence-Alpes-Côte d'Azur Fréjus Cannes
ou Nice-Ville
ou Menton
ou Vintimille