Montferrat (Var)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Montferrat
Montferrat (Var)
Hôtel de ville de Montferrat.
Blason de Montferrat
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Département Var
Arrondissement Draguignan
Intercommunalité Dracénie Provence Verdon agglomération (ex Communauté d'agglomération dracénoise)
Maire
Mandat
Raymond Gras
2020-2026
Code postal 83131
Code commune 83082
Démographie
Population
municipale
1 527 hab. (2019 en augmentation de 4,66 % par rapport à 2013)
Densité 45 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 36′ 45″ nord, 6° 28′ 55″ est
Altitude Min. 420 m
Max. 952 m
Superficie 34,01 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Flayosc
Législatives Huitième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montferrat
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montferrat
Géolocalisation sur la carte : Var
Voir sur la carte topographique du Var
City locator 14.svg
Montferrat
Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur
Voir sur la carte administrative de Provence-Alpes-Côte d'Azur
City locator 14.svg
Montferrat
Liens
Site web Commune de Montferrat

Montferrat est une commune française située dans le département du Var en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Les habitants sont les Montferratois et les Montferratoises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est située à 5 kilomètres de Châteaudouble, 8 de Figanières, et 15 de Draguignan[1].

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de l'emprise militaire sur la commune de Montferrat est de 2 001 ha sur 3 401 sur l'ensemble de la commune.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Montferrat fait partie de la communauté de Dracénie Provence Verdon agglomération (ex-communauté d'agglomération Dracénoise) qui regroupe vingt-trois communes du département du Var, dont Draguignan[2] de 110 019 habitants en 2019[3], créée le . Les 23 communes composant la communauté d'agglomération en 2017 sont (par ordre alphabétique) :

Voies de communications et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

La D 955 : de Montferrat à Comps passe devant le camp bâti du Camp de Canjuers

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Commune desservie par le réseau régional Zou ! (ex-Varlib)[4].

Dans le Var, avec Varlib, 248 lignes (lignes scolaires comprises) assurent les rotations entre les communes varoises, en dehors des zones urbaines de Toulon, Draguignan et Fréjus-Saint Raphaël[5]. Les bus des Transports en Dracénie relient la commune à Draguignan.

Sismicité[modifier | modifier le code]

Il existe trois zones de sismicités dans le Var :

  • Zone 0 : Risque négligeable. C'est le cas de bon nombre de communes du littoral varois, ainsi que d'une partie des communes du centre Var. Malgré tout, ces communes ne sont pas à l'abri d'un effet tsunami, lié à un séisme en mer.
  • Zone Ia : Risque très faible. Concerne essentiellement les communes comprises dans une bande allant de la montagne Sainte-Victoire, au massif de l'Esterel.
  • Zone Ib : Risque faible. Ce risque le plus élevé du département (qui n'est pas le plus haut de l'évaluation nationale), concerne 21 communes du nord du département.

La commune de Montferrat est en zone sismique de très faible risque "Ia" [6].

Hydrographie et les eaux souterraines[modifier | modifier le code]

  • La Nartuby[7] prend sa source au Nord de Montferrat à l'ancien moulin de la Madeleine[8].
  • Surveillance des eaux de surface et souterraines[9]. Cours d'eau sur la commune ou à son aval :
rivière l'Artuby[10],
ruisseau la Risse (Y5301600), le Beaudron[11] ou ruisseau des Sorgues (rg)[12],
vallons de la Magdeleine, de Saint-Paul, de la Baume Garnier, de Bivosque,
Riou Sec.

Protection de l'environnement[modifier | modifier le code]

La commune est dotée d'une station d'épuration de 1 700 Équivalent Habitants[13], commune à Montferrat et Châteaudouble[14].

Climat[modifier | modifier le code]

Climat classé Csa dans la classification de Köppen et Geiger. La variété des reliefs lui confère 2 types de climat : méditerranéen et montagnard[15]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Montferrat est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[16],[17],[18]. La commune est en outre hors attraction des villes[19],[20].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (85,7 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (87,2 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (60,4 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (24,5 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (8,7 %), zones agricoles hétérogènes (3,8 %), prairies (1,8 %), espaces ouverts, sans ou avec peu de végétation (0,8 %)[21].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[22].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Montferrat s'écrit Mountferrat en provençal de norme mistralienne.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1135, la cité s'appelait "De Monte Ferrato" (le mont qui contient du fer)[23]. Des mines de fer ont d'ailleurs été exploitées jusqu’au XXe siècle[24]. Le village faisait partie de la seigneurie des Villeneuve[25].

Au XIIe siècle, l’abbaye Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon y possédait l’église rurale Sancti Pontii dont elle percevait les revenus[26].

Le nouveau village a été édifié à proximité de l'ancienne voie romaine[27].

Blasonnement[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Montferrat (83).svg

Les armoiries de Montferrat se blasonnent ainsi[28] :

D'argent à la montagne isolée surmontée de trois molettes rangées en fasce, le tout de sable.

Économie[modifier | modifier le code]

Budget et fiscalité 2020[modifier | modifier le code]

En 2020, le budget de la commune était constitué ainsi[29] :

  • total des produits de fonctionnement : 1 006 000 , soit 645  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 872 000 , soit 559  par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 315 000 , soit 202  par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 377 000 , soit 242  par habitant.
  • endettement : 615 000 , soit 394  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 12,07 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 10,81 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 67,55 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Chiffres clés Revenus et pauvreté des ménages en 2018 : Médiane en 2018 du revenu disponible, par unité de consommation : 18 300 [30].

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

  • L'hôtel restaurant Le Clos Pierrepont du XVIIe siècle[31].

Commerces et services[modifier | modifier le code]

  • Commerces et services de proximité : tabacs, boulangerie-pâtisserie, épicerie, station service[32].

Artisanat d'art[modifier | modifier le code]

  • Céramiste.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1919 1925 Léonce Lauthier SFIO Coiffeur puis cordonnier
1929 1936 Amédée Lauthier
(frère du précédent)
SFIO Propriétaire
1947 1954 Léonce Lauthier SFIO  
1954 1958
(démission)
Marius Bauchière SFIO Cultivateur
1958 1959
(décès)
Léonce Lauthier SFIO  
         
mars 2001 en cours M. Raymond Gras[33] DVG Retraité agricole

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[34]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[35].

En 2019, la commune comptait 1 527 habitants[Note 2], en augmentation de 4,66 % par rapport à 2013 (Var : +4,68 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
753712774634757761779800756
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
718715764677661642620601533
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
489427380345288275230228200
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
1803386344286296421 1341 4451 549
2019 - - - - - - - -
1 527--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[36] puis Insee à partir de 2006[37].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune dépend de l'Académie de Nice.

Elle dispose d'une école maternelle et primaire[38].

Établissements d'enseignements proches[39] :

  • Collèges à Figanières, Draguignan,
  • Lycées à Draguignan.

Santé[modifier | modifier le code]

Etablissements et professionnels de santé les plus proches :

  • L'hôpital le plus proche est le Centre hospitalier de la Dracénie et se trouve à Draguignan, à 15 km[40],[41]. Il dispose d'équipes médicales dans la plupart des disciplines[42] : pôles médico-technique ; santé mentale ; cancérologie ; gériatrie ; femme-mère-enfant ; médecine-urgences ; interventionnel.
  • Médecin à Montferrat[43] et Draguignan; et pharmacie à Figanières et Draguignan[44].

Cultes[modifier | modifier le code]

Culte catholique, paroisse de Saint-Roch de Montferrat[45], diocèse de Fréjus-Toulon[46].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Itinéraire
  2. Montferrat en Dracénie
  3. Les Comptes des Groupements à Fiscalité Propre (GFP) : CA Dracénoise – Var
  4. Réseau régional Zou ! (ex Varlib)
  5. Varlib de 248 lignes (lignes scolaires comprises)
  6. sismicité du Var sur le site de la préfecture
  7. Rivière La Nartuby
  8. Étude des ressources hydrologiques et hydrogéologiques de Sud-Est de la France, Bassin de l'Argens, pp. 15 et 110
  9. Surveillance des eaux de la commune
  10. Rivière L'artuby
  11. Argens : La Nartuby de sa source à la confluence avec le Beaudron
  12. , 6,6 km sur les deux communes de Montferrat (source et confluence) et Bargemon
  13. Description de la station
  14. Station de dépolution de Montferrat-Châteaudouble
  15. Climat à Montferrat
  16. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  17. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  18. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  19. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  20. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  21. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  22. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  23. Aperçu historique
  24. Élaboration du PLU, Phase 1 Diagnostic
  25. Archives municipales
  26. Guy Barruol, Michèle Bois, Yann Codou, Marie-Pierre Estienne, Élizabeth Sauze, « Liste des établissements religieux relevant de l’abbaye Saint-André du Xe au XIIIe siècle », in Guy Barruol, Roseline Bacon et Alain Gérard (directeurs de publication), L’abbaye de Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon, histoire, archéologie, rayonnement, Actes du colloque interrégional tenu en 1999 à l'occasion du millénaire de la fondation de l'abbaye Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon, Éd. Alpes de Lumières, Cahiers de Salagon no 4, Mane, 2001, 448 p. (ISSN 1254-9371), (ISBN 2-906162-54-X), p. 223.
  27. L’ancienne voie romaine qui reliait la côte à Castellane
  28. Communauté d'agglomération Dracénoise nord : Montferrat, Vexillologie Provençale, sur le site personnel de Dominique Cureau
  29. Les comptes de la commune
  30. Chiffres clés Évolution et structure de la population. Dossier complet
  31. La Bastide des Moines
  32. Les commerces et services de proximité
  33. Les 153 maires du Var
  34. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  35. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  36. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  37. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  38. École maternelle et élémentaire
  39. Établissements d'enseignements proches
  40. Centre hospitalier de la Dracénie
  41. Professionnels et établissements de santé
  42. « Département de l’Information Médicale », sur ch-dracenie.fr (consulté le ).
  43. Médecin généraliste
  44. Pharmacies
  45. Paroisse de Saint-Roch de Montferrat
  46. L'église Saint-Roch appartient à la paroisse de Figanières
  47. Histoire et descriptif de l'église sur le site du diocèse de Toulon
  48. Notice no PM83000386, base Palissy, ministère français de la Culture cloche de l'église Saint-Roch-Notre-Dame
  49. Le site de Notre Dame de Beauvoir
  50. Restauration de la chapelle : Le soutien de la Fondation du patrimoine à sa restauration
  51. Montferrat - Notre-Dame de Beauvoir
  52. Patrimoine religieux, sur l'Observatoire du patrimoine religieux
  53. Monument aux morts
  54. Monument aux morts de la guerre de 1914-1918
  55. Notice no PM83000387, base Palissy, ministère français de la Culture cloche de la tour de l'horloge
  56. Le patrimoine rural de la commune
  57. La Cascade de Pierrepont
  58. Le Pont Mirabeau