Autoroute A57 (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Autoroute A57
Cartouche de la route
Image illustrative de l’article Autoroute A57 (France)
L'échangeur entre les autoroutes A57 (direction Nice) et A570 (direction Hyères) à La Garde en 2013.
Carte de la route.
Autres dénominations La Toulonnaise
Historique
Ouverture de 1964 à 1992
Caractéristiques
Longueur 52 km
Direction sud-ouest / nord-est
Extrémité sud-ouest A50 à Toulon
Intersections A570 à La Garde
Extrémité nord-est A8 E 80 au Cannet-des-Maures
Territoire traversé
1 région Provence-Alpes-Côte d'Azur
1 département Var
Villes principales Toulon, La Valette-du-Var, Solliès-Pont, Cuers
Exploitation
Concessionnaire Escota

L'autoroute A57, ou A57, est une autoroute française longue de 52 km qui relie le tunnel de Toulon (autoroute A50) à l'Autoroute A8 au Cannet-des-Maures près du Luc.

Elle traverse un seul département : le Var.

Elle est concédée en totalité à Escota. La section à péage débute au nord de Cuers et se poursuit jusqu'à l'A8. Cette autoroute est couverte par Radio Vinci Autoroutes (107.7 FM).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier tronçon d'une voie rapide, alors numérotée RN 97bis, a ouvert à la circulation en 1964. Ce tronçon, doublant la route nationale 97, se caractérise par une 2 × 2 voies permettant la desserte des quartiers Est de Toulon jusqu'à l'échangeur du Tombadou. Il est classé dans le domaine autoroutier en 1967. L'autoroute est prolongée jusqu'à la Bigue en 1969 puis jusqu'à Pierre Ronde en 1976[1].

Dans les années 1980, un embranchement vers Hyères est construit : il s'agit de l'autoroute A570. La liaison entre Cuers et Le Cannet-des-Maures, est inscrit au schéma directeur autoroutier national en 1986. Le prolongement de l'A57 jusqu'à l'autoroute A8 est déclaré d'utilité publique à la fin des années 1980[2].

L'autoroute est achevée en 1992 avec l'ouverture de la déviation de Cuers et du tronçon Cuers – A8.

Élargissement de l'A57 à l'est de Toulon[modifier | modifier le code]

Compte tenu d'un fort trafic à l'est de Toulon, il a été envisagé d'élargir l'autoroute A57 entre l'échangeur du carrefour des Oliviers et celui de Pierre-Ronde (échangeur A570) pour faciliter les conditions d'exploitation, améliorer la sécurité routière et valoriser l'entrée Est de l'agglomération. Cet élargissement nécessite la reconfiguration des échangeurs du Tombadou, de la Bigue et de Pierre-Ronde. La décision ministérielle a commencé en . La concertation publique s'est déroulée du au . Le coût de cet élargissement est de 280 millions d'euros dans les conditions économiques de [3].

Rôle et trafic[modifier | modifier le code]

L'autoroute A57 joue un rôle important dans la desserte de l'agglomération toulonnaise. Elle assure notamment les fonctions de pénétrante, avec Hyères, l'est du département du Var et la Côte d'Azur (Nice) et de rocade, pour le trafic de transit entre l'est et l'ouest de la ville grâce à un tunnel, mais aussi une desserte inter-quartiers[4].

Le trafic routier est très important : 100 000 véhicules par jour entre le centre-ville et l'échangeur de la Bigue[4].

Exploitation[modifier | modifier le code]

L'autoroute A57 est concédée dans son intégralité à la société Autoroutes Esterel-Côte d'Azur (Escota).

En 2006, à la constitution des directions interdépartementales des Routes (DIR), la portion de l'A57 comprise entre la route nationale 1050 et l'échangeur avec l'autoroute A570 était gérée par la DIR Méditerranée[5]. Dans le cadre du plan de relance autoroutier de 2015, cette section est transférée à Escota par un décret du [6].

L'autoroute A57 est couverte par Radio Vinci Autoroutes (107.7 FM).

Échangeurs[modifier | modifier le code]

Lieux sensibles[modifier | modifier le code]

  • Virage en pente à Solliès-Pont, se terminant par la sortie 7, limité à 90 km/h.
  • Tronçon entre les sorties 1 à 3 limité à 90 km/h.
  • Les voies d'entrecroisements au niveau des échangeurs 5a et 5b (sens Toulon-Le Luc) sont parfois dangereuses et souvent embouteillées.
  • La partie la plus embouteillée étant comprise entre les sorties 1 et 8.
  • Aires de repos à proximité des pinèdes : ces aménagements sont dangereux pour la végétation naturelle du fait qu'ils peuvent être des sites de départ d'incendie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La RN97 bis, ancêtre de l'A57 », sur a57-toulon.vinci-autoroutes.com, Vinci Autoroutes (consulté le ).
  2. « Un réseau autoroutier étendu », sur a57-toulon.vinci-autoroutes.com, Vinci Autoroutes (consulté le ).
  3. « A57 à l'Est de Toulon : élargissement à 3 voies », DREAL Provence-Alpes-Côte d'Azur
  4. a et b « Présentation de l'opération », sur paca.developpement-durable.gouv.fr, DREAL Provence-Alpes-Côte d'Azur, (consulté le ).
  5. « Arrêté du 29 mai 2006 portant constitution des directions interdépartementales des routes », Journal officiel de la République française, no 124, texte no 30,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. « Décret no 2015-1045 du approuvant des avenants aux conventions passées entre l'Etat et la société des Autoroutes du sud de la France (ASF), entre l'Etat et la société des Autoroutes Estérel, Côte d'Azur, Provence, Alpes (ESCOTA) et entre l'Etat et la Compagnie financière et industrielle des autoroutes (COFIROUTE) pour la concession de la construction, de l'entretien et de l'exploitation d'autoroutes et aux cahiers des charges annexés à ces conventions (NOR : DEVT1513536D) », Journal officiel de la République française, no 194, texte no 2,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]