Vogüé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vogüé (homonymie).
Vogüé
Le village de Vogüé
Le village de Vogüé
Blason de Vogüé
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ardèche
Arrondissement Largentière
Canton Vallon-Pont-d'Arc
Intercommunalité Communauté de communes des Gorges de l'Ardèche
Maire
Mandat
Geneviève Laurent
2014-2020
Code postal 07200
Code commune 07348
Démographie
Gentilé Voguéens
Population
municipale
1 036 hab. (2015 en augmentation de 11,52 % par rapport à 2010)
Densité 88 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 33′ 05″ nord, 4° 24′ 55″ est
Altitude Min. 140 m
Max. 342 m
Superficie 11,72 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ardèche

Voir sur la carte administrative d'Ardèche
City locator 14.svg
Vogüé

Géolocalisation sur la carte : Ardèche

Voir sur la carte topographique d'Ardèche
City locator 14.svg
Vogüé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vogüé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vogüé
Liens
Site web mairie-vogue.fr

Vogüé est une commune française, située dans le département de l'Ardèche en région Auvergne-Rhône-Alpes. Ses habitants sont appelés les Voguéens[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Vogüé est un village touristique situé au bord de l'Ardèche, au sein de la Communauté de communes des Gorges de l'Ardèche.

Le village est classé parmi les plus beaux villages de France[2].

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

  • L’Ardèche calcaire : Les défilés de la moyenne vallée de l’Ardèche (Voguë, Balazuc, Ruoms)[3].
  • Le plateau des Gras.

Sismicité[modifier | modifier le code]

La commune est classée en zone de sismicité à aléa modéré[4],[5].

Climat[modifier | modifier le code]

Selon la classification de Köppen-Geiger, le climat de la commune est de type Cfa.


Données météorologiques d'Aubenas de 1981 à 2010
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 1 1,4 4,2 6,8 10,6 14,3 16,7 16,4 12,6 9,3 4,7 1,6 8,3
Température moyenne (°C) 5 6,1 9,6 12,2 16,4 20,4 23,1 22,8 18,1 13,8 8,7 5,3 13,5
Température maximale moyenne (°C) 9,1 10,8 14,9 17,6 22,1 26,5 29,6 29,3 23,5 18,2 12,6 9,1 18,6
Record de froid (°C) −10,4 −10,6 −10 −2,7 1,7 6,3 8,4 8,7 3,3 −3,1 −7,1 −9,6 −10,6
Record de chaleur (°C) 20,3 21,6 26,9 28,7 33 37,2 37,7 40,8 34,1 30,3 23,9 18,6 40,8
Ensoleillement (h) 132,1 152,5 208,4 208,1 242 285,2 314,6 280 218,3 151,8 127,3 123,2 2 443,5
Précipitations (mm) 83,4 52,8 46,9 81,7 97 74,6 41,4 65,2 157,6 157,8 124,8 91,1 1 074,3
Source : Relevés météorologiques d'Aubenas, (Ardèche), de 1981 à 2010[6]


Article détaillé : Climat de l'Ardèche.

Hydrographie et les eaux souterraines[modifier | modifier le code]

Son château et ses jardins en terrasses surplombent la rivière de l'Ardèche.

Cours d'eau sur la commune ou à son aval[7],[8]:

La Crue du 22 Septembre 1890 a été la plus dévastatrice de toutes[9].

Voies de communications et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Lignes SNCF[modifier | modifier le code]
Rose des vents Saint-Sernin Saint-Germain Lavilledieu

Saint-Germain

Rose des vents
Lanas N Saint-Germain
O    Vogüé    E
S
Lanas Lanas Rochecolombe

Histoire[modifier | modifier le code]

Village médiéval, bâti sur la base d'un amphithéâtre au sein de la falaise[10]. Celui ci est surplombé par un château du XIIe siècle des seigneurs du village[11].

Un viaduc de chemin de fer est construit en 1877. Un train touristique le "Picasso" assure une navette jusqu'à Saint-Jean-le-Centenier.

En septembre 1890[12], une crue de l'Ardèche a dévasté le village[13].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Vogüé

Les armes de Vogüé (et de la famille de Vogüé) se blasonnent ainsi :
D'azur au coq d'or, crêté et barbé de gueules

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1792 1797 Jean Joffre    
1797 1800 Benoît Moynier    
1800 1801 Louis Debanne    
1801 1823 Louis-Henri Dumas    
1823 1830 Louis-Cerisse Gimond    
1830 1831 Jean-Baptiste Cartoux    
1831 1832 Jean-Baptiste Chabassol    
1832 1847 Jean Gastaud    
1847 1848 Jean-Casimir Cartoux    
1848 1865 Henri Tourette    
1865 1871 Hippolyte Carthoux    
1871 1871 Firmin Debanne   Président de la commission municipale
1871 1876 Louis-Cerisse Gimond Réactionnaire Cultivateur
1876 1881 Hippolyte Cartoux   Médecin
1881 mai 1884 Auguste Beque Réactionnaire  
mai 1884 mai 1888 Basile Cornet Réactionnaire Cafetier
Grand père de Pierre Cornet
mai 1888 15 juin 1905
(décès)
Paul Gimond Réactionnaire Cultivateur
8 août 1905 mai 1908 Alphonse Cartoux Réactionnaire Cultivateur
mai 1908 1911
(décès)
Louis Amblard Républicain  
1911 mai 1912 Paul Helly Républicain  
mai 1912 1914 Benjamin Chapus Républicain  
1914 décembre 1919 Hippolyte Razet Républicain  
1919 mai 1925 Paul Helly SFIO  
mai 1925 19 mai 1935 Paul Barthe SFIO  
19 mai 1935 août 1944 Émile Chazalon FR Directeur de société
août 1944 18 mai 1945 Marcel Labrot SFIO Agriculteur
18 mai 1945 1948 Edmond Ladreyt DVD Cheminot
1948 28 mars 1965 Émile Chazalon DVD Directeur de société
28 mars 1965 24 mars 1983 Paul Chastagnier DVD Agriculteur
24 mars 1983 25 juin 1995 Geneviève Gastaud UDF  
25 juin 1995 en cours
(au 24 avril 2014)
Geneviève Laurent[14] UMP puis LR Retraitée
Suppléante de Jean-Claude Flory de 2007 à 2012

Budget et fiscalité 2016[modifier | modifier le code]

En 2016, le budget de la commune était constitué ainsi[15] :

  • total des produits de fonctionnement : 650 000 , soit 664 par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 493 000 , soit 504 par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 466 000 , soit 476 par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 618 000 , soit 632 par habitant.
  • endettement : 1 066 000 , soit 1 090 par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 13,10 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 16,55 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 72,40 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Chiffres clés Revenus et pauvreté des ménages en 2014 : Médiane en 2014 du revenu disponible, par unité de consommation : 17 862 [16].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[17]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[18].

En 2015, la commune comptait 1 036 habitants[Note 1], en augmentation de 11,52 % par rapport à 2010 (Ardèche (département) : +2,89 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
575 581 589 541 718 789 831 869 888
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
801 787 823 845 1 018 830 792 806 876
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
833 860 852 748 775 768 720 676 590
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
603 576 546 570 631 726 864 940 1 036
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[19] puis Insee à partir de 2006[20].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Vogüé dépend de l'académie de Grenoble ; l'école de la commune faite partie du regroupement pédagogique « Volamau »[21] des communes alentours : Vogüé, Lanas et Saint-Maurice-d'Ardèche[22].

Santé[modifier | modifier le code]

Professionnels de santé sur la commune : médecin, dentiste, infirmiers, kinésithérapeute, pharmacie[23]...

Cultes[modifier | modifier le code]

Culte catholique. Paroisse : Sainte Marie de Berg et Coiron, Diocèse de Viviers[24].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Patrimoine religieux :

  • L'église Sainte-Marie[25] succède à un prieuré bénédictin datant vraisemblablement du XIe siècle. La paroisse relevait des Bénédictins jusqu'à la Révolution. Le prieuré et l'église furent fortement éprouvés pendant les guerres de religion. Une pierre en façade porte la date de 1691, année où l'église fut entièrement reconstruite par les villageois avec l'aide de leur seigneur qui a apposé son blason sur la face sud du clocher. Le bâtiment consiste en une nef fermée par un chœur de même largeur où se trouve le caveau des seigneurs de Vogüé.
  • La chapelle Saint Cérice, dite la Gleyzette[26], située au-dessus du château sur la falaise.
  • Monuments commémoratifs[27].

Patrimoine civil :

  • Le château de Vogüé domine le village situé au bord de l'Ardèche. Ce château est placé au sein d'une grande falaise de calcaire qui domine l'Ardèche et sur laquelle on peut retrouver une chapelle. C'est un château fort médiéval réaménagé au XVIIe siècle (il fut racheté par un particulier afin de le rénover suite aux ravages qu'il a subis pendant la Révolution). Il présente des salles historiques, une chapelle romane, des sous-sols avec un cachot, et un jardin suspendu. C'est un monument historique privé et tout en étant un lieu chargé d'histoire, il accueille également dans ses murs des expositions temporaires d'arts plastiques.
  • La tour de la maison Roussel, intendant du château au XVIIe siècle.
  • La tour de l'Esparra[28], dont il ne reste qu'un mur.
  • La Tourasse, au centre du village est l'une des premières demeures des Vogüé.
  • La place de la Gadabielle[29].
  • Cadran solaire esplanade, terrasse du presbytère[30].
  • La rue des Puces[31], une des rues les plus étroites de France.
  • La rue des balcons[32].
  • Les carrières Giraud, sur le sommet de la colline surplombant le château[33],[34].

Économie[modifier | modifier le code]

La commune de Vogüé tire l'essentiel de son activité du tourisme et de l'agriculture de type viticole.

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

  • Société coopérative vinicole et agricole intercommunale de Vogüé et des communes limitrophes[35].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Le village de Vogüé est labellisée "village de caractère", adhérant à l'association Les Plus Beaux Villages de France et une station verte.

La présence du Domaine Lou Capitelle[36] a permis l'essor économique espéré. En été, le domaine Lou Capitelle accueille jusqu'à 450 personnes par jour, des retombées locales fortes pour le village que ce soit en termes d'image ou de dynamisme.

On y retrouve d'ailleurs le chanteur Bichou qui officie en tant qu'animateur depuis 10 ans. Il chante également avec Gilles Dreu.

Commerces et services[modifier | modifier le code]

  • Location de bâteaux[37].
  • Commerces de proximité à Aubenas[38].

Événements[modifier | modifier le code]

Le château est ouvert au public et son animation a été confié à l’association Vivante Ardèche[39] qui le fait vivre grâce à des manifestations et des expositions[40].

On peut retrouver bon nombre d'activités à Vogüé tout au long de l'année. Des compétitions telles que le Viva'raid[41] ou encore l'Ardéchoise[42] font souvent escale dans ce village.

Environnement[modifier | modifier le code]

  • Les hauteurs de Vogüé appartiennent à la ZNIEFF de type II, no 0717 : « Plateaux calcaires des Gras et de Jastre »[43], le cours de l'Ardèche fait partie de la ZNIEFF de type II, , no 0716: Ensemble Fonctionnel formé par l'Ardèche et ses affluents (Ligne, Baume, Drobie, Chassezac…).

La commune de Vogué compte trois zones classées ZNIEFF de type I, :

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Melchior II de Vogüé.
  • Famille de Vogüé
  • Abbé Jean Charay
  • Émile Chazalon, né le 30 septembre 1895, décédé le 9 août 1969. Combattant de la guerre 1914-1918, après sa démobilisation en 1919, il prend part à la vie sociale de son village. Élu conseiller municipal en 1929 et maire en 1935, il dirige la commune pendant 27 ans. Sa dernière réalisation sera la Maison Familiale de Vacances devenue aujourd'hui le Domaine Lou Capitelle, administrée par l'association CLEFAM dont il est le premier président en 1962.
  • L'animateur et chanteur Bichou[44] est également installé à Vogüé depuis une dizaine d'années. Il chante également avec Gilles Dreu .

Vues panoramiques[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

(fr) Site internet officiel de la Commune de Vogüé

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Habitants de Vogüé », sur le site de la SARL Patagos (consulté le 13 mars 2013).
  2. Site des plus beaux villages de France
  3. Les entités paysagères : État de la diversité du paysage ardéchois
  4. Dossier départemental "Les risques majeurs en Ardèche"
  5. Didacticiel de la règlementation parasismique
  6. Normales et records pour la période 1981-2010 à Aubenas
  7. L'eau dans la commune
  8. Synthèse de l'état des lieux : Schéma d'aménagement et de gestion des eaux (SAGE) Ardèche
  9. Historique des crues de l'Ardèche
  10. Vogüé : les seigneurs du Vivarais
  11. Visite du village et du château de Vogüé
  12. [http://pluiesextremes.meteo.fr/france-metropole/Inondations-en-Cevennes-Crue-historique-de-l-Ardeche.html Inondations en Cévennes - Crue historique de l’Ardèche
  13. Histoire du village
  14. « Liste des maires du département de l'Ardèche » [PDF], sur le site de la préfecture de l'Ardèche, (consulté le 30 août 2015).
  15. Les comptes de la commune
  16. Chiffres clés Évolution et structure de la population. Dossier complet
  17. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  18. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  19. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  20. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  21. « École primaire publique intercommunale Volamau », sur education.gouv.fr (consulté le 13 mars 2013)
  22. « Vogüe », sur cc-gorgesardeche.fr (consulté le 13 mars 2013)
  23. Professionnels de santé
  24. Sainte Marie de Berg et Coiron
  25. Eglise Sainte Marie
  26. Chapelle romane Saint Cérice dite la Gleyzette
  27. Monument aux morts, plaque
  28. La tour de l’Esparra, la tour de Viallaure, la Tourasse
  29. La place de la Gadabielle
  30. Notice no PM07000372, base Palissy, ministère français de la Culture cadran solaire
  31. La rue des puces
  32. La rue des balcons
  33. Visite de la carrière Giraud de Vogüé et de la nécropole de l’Abeille
  34. carrière dite de Sainte Cerice exploitée de 1880 à 1945 par la famille Giraud
  35. Société coopérative vinicole et agricole intercommunale de Vogüé et des communes limitrophes
  36. Domaine Lou Capitelle
  37. Les gorges de l'Ardèche en canoë
  38. Commerces de proximité
  39. L'Association "Vivante Ardèche", créée en 1971
  40. Bienvenue en Ardèche
  41. Trails Endurance site d'information sur le trail, les raids, les Courses d'Orientation et le sport nature
  42. L’Ardéchoise
  43. « Plateaux calcaires des Gras et de Jastre », DIREN Rhône-Alpes
  44. Bichou de son vrai nom Romain Bougnard