Roger Knobelspiess

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Roger Knobelspiess
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
Nationalité
Activités

Roger Knobelspiess, né le à Elbeuf-sur-Seine en Seine-Maritime et mort à Gassin le [1],[2], est un ancien braqueur français devenu acteur et écrivain. Son œuvre est consacrée à l'univers carcéral[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (février 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Roger Knobelspiess vit, avec son frère Jean, une jeunesse délinquante faite de petits vols. Jean est abattu par un commerçant à qui il a volé un autoradio.

Dans les années 2000, il se retire dans le Tonnerrois en Bourgogne et en 2010, devenu acteur et écrivain, il y coscénarise le film Les Lyonnais d'Olivier Marchal[4],[5].

Condamnations[modifier | modifier le code]

En 1972, Roger Knolbelspiess est condamné à 15 ans de prison pour un braquage qu'il nie avoir commis. En prison, il rencontre Jacques Mesrine. Cultivé, s'exprimant bien, il explique l'existence de la délinquance par les inégalités de la société bourgeoise, et obtient le soutien de nombreux intellectuels en vue[6]. Gracié par le président de la République François Mitterrand en 1981, il est de nouveau arrêté et incarcéré, en 1983, pour un braquage qu'il nie de nouveau avoir commis et pour lequel il sera acquitté en janvier 1986.

Le 6 avril 1987, il est arrêté en flagrant délit au cours du braquage de la Banque populaire de Thuir dans les Pyrénées-Orientales. Condamné le 17 avril de la même année à sept ans de prison par la cour d'assises de Rouen pour la fusillade contre des policiers, survenue rue aux Saulniers à Saint-Pierre-les-Elbeuf dans la nuit du 23 au 24 septembre 1982, il est à nouveau condamné, le 27 octobre 1989, à 9 ans de prison ferme par la cour d'assises de Perpignan pour le braquage de Thuir. Il est finalement libéré en août 1990 grâce à une remise de peine. Il a passé au total 26 ans derrière les barreaux.

Il meurt à 69 ans.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Knobelspiess a eu pour compagne l'actrice Marie Rivière — elle raconte son combat pour le faire sortir de prison dans Un amour aux assises.

Publications[modifier | modifier le code]

Filmographie (acteur)[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Peter Vidani, « David Genzel, rive gauche », sur davidrivegauche.tumblr.com (consulté le 19 février 2017).
  2. « Mort de Roger Knobelspiess : “Les exclus, les damnés, flamboient comme ils peuvent” » sur actualitte.com le 20 février 2017.
  3. Notice d'autorité personne du catalogue général de la BNF.
  4. « Roger Knobelspiess est mort : l'ex-taulard, originaire d'Elbeuf, était devenu acteur et écrivain », sur www.infonormandie.com (consulté le 30 août 2017)
  5. « Ancien braqueur, le Tonnerois Roger Knobelspiess coscénariste sur le film "Les Lyonnais" d'Olivier Marchal », sur www.lyonne.fr (consulté le 30 août 2017)
  6. Cf. la chanson Ballade pour Roger sur l'album Tombé du ciel de Jacques Higelin (paroles de J. Higelin, Marie Rivière et Roger Knobelspiess).

extrait d'acte de naissance n° 561 / 1947 de Elbeuf-sur-Seine

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Interviews[modifier | modifier le code]