Paul Sinibaldi

From Wikipédia
Jump to navigation Jump to search
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Sinibaldi.

Paul Sinibaldi
Image illustrative de l’article Paul Sinibaldi
Paul Sinibaldi en novembre 1948 (Stade de Reims).
Biographie
Nom Paul Toussaint Sinibaldi
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance
Lieu Montemaggiore (France)
Décès (à 96 ans)
Lieu Gassin (France)
Taille 1,75 m (5 9)
Poste Gardien de but
Parcours junior
Années Club
Drapeau : France Victor Hugo Marseille
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
Drapeau : France Toulouse FC
1946-1947Drapeau : France Nîmes Olympique 043 0(0)
1947-1948Drapeau : France Olympique alésien 035 0(0)
1948-1956Drapeau : France Stade de Reims 266 0(0)
1956-1957Drapeau : France Stade français 033 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1950Drapeau : France France 001 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Paul Sinibaldi est un footballeur international français né le à Montemaggiore (Corse, actuelle Haute-Corse) et mort le [1] à Gassin[2] (Var)[3].

Il a fait l'essentiel de sa carrière comme gardien de but au Stade de Reims. À sa mort, l'ancien portier était le plus vieil international[4] en vie.

Biographie[edit | edit source]

Après des débuts en amateur au Sporting Victor Hugo (SVH) de Marseille, Paul Sinibaldi rejoint le club professionnel du Toulouse FC, puis celui du Nîmes Olympique. Mais c'est à partir de 1948, lorsqu'il est recruté par le Stade de Reims, qu'il a commencé à avoir sa notoriété. Dès sa première saison dans le club champenois, il s'impose comme le gardien titulaire de l'équipe.

Il participe à l'ascension des rouges et blancs dans le football français et européen : il est champion de France en 1949 puis remporte la Coupe de France en 1950.

Cette même année, il est sélectionné en équipe de France : le 4 juin, il joue un match amical au stade du Heysel, perdu contre la Belgique, 4 à 1. Les Français alors inexpérimentés avaient dans leurs rangs 9 nouveaux joueurs mais aucun meneur de jeu[5]. Cette sélection en équipe de France, sera sans suite.

En 1953 et en 1955, il remporte à nouveau le Championnat de France. Il gagne aussi la Coupe Latine, ancêtre de la Ligue des champions en 1953. Et, il est encore finaliste de cette épreuve en 1955. Mais des blessures et sa baisse de rendement lui font perdre sa place de titulaire à partir de mars 1956. Son remplaçant, René-Jean Jacquet joue la finale de la première Coupe d'Europe à sa place.

Paul Sinibaldi met alors un terme à sa carrière de footballeur, et entreprend une reconversion dans le commerce. Directeur général d'une marque de sport, il sera ensuite représentant d'un fabricant de jus de fruit, puis d'une marque d'apéritif, avant de travailler pour une maison de Champagne.

Il meurt le , à 96 ans, de causes naturelles.

Famille[edit | edit source]

Deux de ses frères étaient également footballeurs professionnels, Pierre et Noël.

Palmarès[edit | edit source]

Références[edit | edit source]

Liens externes[edit | edit source]