Castelnaud-la-Chapelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Castelnau et La Chapelle.
Castelnaud-la-Chapelle
Le village de Castelnaud et son château.
Le village de Castelnaud et son château.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes
Département Dordogne
Arrondissement Sarlat-la-Canéda
Canton Vallée Dordogne
Intercommunalité Communauté de communes de Domme-Villefranche du Périgord
Maire
Mandat
Marie-Françoise Roubergue
2014-2020
Code postal 24250
Code commune 24086
Démographie
Population
municipale
475 hab. (2013)
Densité 23 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 48′ 57″ N 1° 08′ 58″ E / 44.8158333333, 1.1494444444444° 48′ 57″ Nord 1° 08′ 58″ Est / 44.8158333333, 1.14944444444
Altitude Min. 51 m – Max. 283 m
Superficie 20,88 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de Dordogne
City locator 14.svg
Castelnaud-la-Chapelle

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de Dordogne
City locator 14.svg
Castelnaud-la-Chapelle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Castelnaud-la-Chapelle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Castelnaud-la-Chapelle
Liens
Site web castelnaud-la-chapelle.com

Castelnaud-la-Chapelle est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes.

Elle fait partie de l'association Les Plus Beaux Villages de France[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Castelnaud-la-Chapelle
Saint-Vincent-de-Cosse,
Allas-les-Mines
Beynac-et-Cazenac Vézac
Veyrines-de-Domme Castelnaud-la-Chapelle Cénac-et-Saint-Julien
Grives Saint-Laurent-la-Vallée Saint-Cybranet

Villages, hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

les Ans · Bannes · la Barrière · Bérel · la Borie (deux lieux-dits du même nom) · le Bos Petit · le Bost · Bost Nègre · Bruyère · le But · Cafour · Cap del Pech · les Carbonnières · Carpignac · Castelnaud · Cayrefour · la Chapelle Basse · la Chapelle-Péchaud · le Château Trompette · la Combe · Combe Longue · Combe Peyrouse · Coubirat · Crabol · la Croix de Férou · la Croix de la Mission · Envaux · les Escaliers · les Escloux · Falgueyrat · Fayrac · la Ferme des Milandes · Fondaumier · Générille · Lablancou · Lacoste · Lascombe · Lasserre · Leyral · Maison Blanche · Maisonneuve · les Mérigots · les Milandes · le Moulin de Mel · le Moulin de Tournepique · Moulin Neuf · Notre-Dame · Pech Carbonnier · Pech Pourel · Péchaud · la Plaine de Fayrac · Pont de Cause · les Ramonets · Rauffet · le Roc · le Roc de la Garde · le Soucaillou · Tournepique · la Treille · le Valat · Viel Croze · les Vitarelles[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

En occitan, la commune porte le nom de Castèlnòu e La Capèla[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1827 les communes de Castelnaud et Fayrac fusionnent et deviennent Castelnaud-Fayrac.

Castelnaud-La Chapelle est issu de la fusion en 1973 des anciennes communes de Castelnaud-Fayrac et de La Chapelle-Péchaud[4].

La Chapelle-Péchaud conserve le statut de commune associée et, à ce titre, élit un maire délégué qui siège obligatoirement au conseil municipal de Castelnaud-La Chapelle.

La graphie Castelnaud est une corruption de Castelnau qui signifie "château neuf".

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
1983 mars 2014 Germinal Peiro PS Instituteur
Conseiller général (depuis 1988)
Député (depuis 1997)
mars 2014[5] en cours Marie-Françoise Roubergue DVG  

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 1972, les communes de Castelnaud-Fayrac et de La Chapelle-Péchaud étaient indépendantes. Le 1er janvier 1973, la commune de La Chapelle-Péchaud s'associe avec celle de Castelnaud-Fayrac qui prend alors le nom de Castelnaud-la-Chapelle[4].

Avant la fusion des communes de 1973[modifier | modifier le code]

Articles connexes : Castelnaud-Fayrac et La Chapelle-Péchaud.

Après la fusion des communes[modifier | modifier le code]

À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Pour Castelnaud-la-Chapelle, cela correspond à 2007, 2012, 2017[6], etc. Depuis 2006, les autres dates correspondent à des estimations légales. En 2013, Castelnaud-la-Chapelle comptait 475 habitants.

           Évolution de la population  [modifier]
1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008 2012 2013
380 374 408 426 457 461 470 472 475
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2004[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Services publics[modifier | modifier le code]

  • Enseignement : École maternelle de Tournepique
  • La Poste : Receveur de Castelnaud-la-Chapelle

Vie locale[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Tourisme, production de tabac et de maïs.

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2012[9], parmi la population communale comprise entre 15 et 64 ans, les actifs représentent 212 personnes, soit 44,9 % de la population municipale. Le nombre de chômeurs (trente-quatre) a fortement augmenté par rapport à 2007 (vingt-deux) et le taux de chômage de cette population active s'établit à 16,0 %.

Établissements[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2013, la commune compte 92 établissements[10], dont 65 au niveau des commerces, transports ou services, sept dans l'agriculture, la sylviculture ou la pêche, huit dans la construction, six dans l'industrie, et six relatifs au secteur administratif, à l'enseignement, à la santé ou à l'action sociale[11].

Entreprises[modifier | modifier le code]

Parmi les entreprises dont le siège social est implanté à Castelnaud-la-Chapelle, deux se classent dans leur secteur économique parmi les cinquante premières entreprises de Dordogne en termes de chiffre d'affaires hors taxes en 2012-2013 :

  • dans l'industrie, les Établissements Coste (fabrication de parquets assemblés), 48e avec 5 526 k€[12] ;
  • dans les services, Kléber Rossillon SARL (gestion des sites et monuments historiques et des attractions touristiques similaires), 47e avec 4 212 k€[13].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Vestiges préhistoriques et antiques[modifier | modifier le code]

Le château de Castelnaud, classé monument historique en 1966, domine la vallée de la Dordogne et offre un magnifique panorama sur les sites de Beynac, Marqueyssac et la Roque Gageac.

Grottes et gisements préhistoriques du Conte et des Fours.

Architecture civile[modifier | modifier le code]

Château de Castelnaud.

Architecture religieuse[modifier | modifier le code]

Musées[modifier | modifier le code]

  • Musée de la Fauconnerie, salle vidéo ;
  • Musée Joséphine Baker (château des Milandes).
  • Musée de la Guerre au Moyen Âge, au château de Castelnaud : armes, machines de guerre ; animations.
  • Écomusée de la noix du Périgord.

Sites[modifier | modifier le code]

  • Panoramas et sites des châteaux de Castelnaud, Lacoste, Les Milandes.
  • Vallée de la Dordogne (SI).
  • Grottes.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche de Castelnaud-la-Chapelle sur le site Les Plus Beaux Villages de France, consulté le 7 novembre 2012.
  2. Castelnaud sur Géoportail (consulté le 22 septembre 2014).
  3. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 14 février 2014.
  4. a et b Code officiel géographique de La Chapelle-Péchaud sur le site de l'Insee, consulté le 22 janvier 2013
  5. Union départementale des maires de la Dordogne, consultée le 15 août 2014.
  6. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 22 janvier 2013)
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2007, 2008, 2012, 2013.
  9. Chiffres-clés - Emploi - Population active - tableaux EMP T2 et EMP T4 sur le site de l'Insee, consulté le 21 octobre 2015.
  10. « Établissement - Définition », sur Insee (consulté le 21 octobre 2015).
  11. Chiffres clés - Établissements actifs par secteur d'activité - tableau CEN T1 sur le site de l'Insee, consulté le 21 octobre 2015.
  12. « Industrie : les 50 premières », Sud Ouest éco édition Dordogne, 13 novembre 2014, p. 24.
  13. « Services : les 50 premières », Sud Ouest éco édition Dordogne, 13 novembre 2014, p. 28.