Rallye des princesses

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Rallye des Princesses)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Morgan au Rallye des princesses 2014.

Le Rallye des princesses est un rallye de régularité auquel seules des femmes peuvent participer. Reconnu par la Fédération française du sport automobile, le rallye se déroule chaque année au printemps en France.

Histoire[modifier | modifier le code]

Arrivée d'une étape du Rallye des princesses 2014 à Châteaudun.

Réservé aux femmes à bord de voitures de collection, cette épreuve rallie la Place Vendôme à Paris à la Côte d'Azur en cinq étapes. Créé en mai 1999 par Viviane Zaniroli, épouse de Patrick Zaniroli, le Rallye des princesses s'inscrit dans l'esprit du Rallye Paris - Saint-Raphaël Féminin, couru de 1929 à 1974[1] dont la première victoire a été remportée par Madame Liétard au volant d'une Salmson Grand Sport. Comptant à ses débuts une trentaine d'équipages parfois mixtes — le copilote pouvant être un homme — [2] il s'est bientôt destiné uniquement aux femmes. Le rallye accepte chaque année un maximum de 90 équipages[3]. Même si le nombre de demandes pour participer est bien supérieur à 90, l'organisatrice, pour garder une belle convivialité, souhaite pouvoir loger tous les équipages dans les mêmes hôtels [4].

Régulièrement, des célébrités prennent part à l'épreuve comme Sylvie Tellier en 2004[5], Cindy Fabre de 2008 à 2010 qui l'a remporté en 2010 sur une Mazda RX7[6], Julie Gayet de 2008 à 2012[7], Valérie Bénaïm en 2009[8], Luana Belmondo en 2009 et Lara Beigbeder[9] en 2013, Adriana Karembeu en 2014[10] ou encore de véritables princesses. C'est le cas d'Hélène de Yougoslavie en 2000, 2002 et 2006[11] ou encore d'Hermine de Clermont-Tonnerre qui y a participé six fois[12].

Le 16 décembre 2017 dernier, Maeva Coucke, qui a participé au rallye des Princesses Richard Mille en juin 2017, a été élue Miss France 2018.

Côté célébrités automobiles, Caroline Bugati, petite-fille d'Etorre Bugatti, a gagné la première édition du rallye en 2000 au volant d'une Bugatti 37 de 1935, Vanina Ickx, fille du célèbre Jacky Ickx, a gagné en 2002 aux côtés de sa sœur Larissa sur une Porsche 911, Geneviève Dumas, maman du multiple champion Romain Dumas l'a couru en 2012 et 2013, Véronique Siffert, fille du pilote de F1 Jo Siffert en 2016 ou encore Sylvie Jarier, épouse du pilote de F1 Jean-Pierre Jarier de 2015 à 2017.

Depuis 2015, l'épreuve reçoit le soutien de la marque horlogère de luxe Richard Mille, qui lui permet de trouver une dimension internationale. L'événement devient Le Rallye des Princesses Richard Mille.

Organisation[modifier | modifier le code]

Jaguar Type E au Rallye des princesses 2014

Les équipages constitués de deux femmes concourent dans l'une des trois catégories suivantes : la catégorie Historic réservée aux véhicules immatriculés entre l'Avant-guerre et 1989, la catégorie Classic, qui s'arrêtra en 2018 pour les véhicules construits en réplique de la catégorie Historic et la catégorie Prestige disparue en 2015 et réservée aux cabriolets et coupés haut de gamme récents[13]. Enfin, une catégorie dénommée Followers regroupe des véhicules de collection ou de prestige d'Avant-guerre à nos jours, conduits par des équipages féminins, mixtes ou masculins, qui ne participent pas à la course en tant que telle, mais qui sont autorisés à en suivre le parcours à condition de partir après le dernier équipage en course[13]. Le rallye compte cinq étapes de 300 à 350 km par jour pour un total de 1 600 km de petites routes[14],[15]. Des passages sur circuits sont également prévus[4].

Les équipages sont logés dans des hôtels luxueux[4] et ont la possibilité de venir avec leur voiture ancienne ou d'en louer une auprès d'un loueur spécialisé[16]. L'organisation met également en place une assistance mécanique qui peut être complétée par l'assistance personnelle des concurrentes[13].

Lien externe[modifier | modifier le code]

Site officiel

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Mai 1999 : Création du Rallye des princesses, renouveau de l'ancien Paris-Saint-Raphaël Féminin des années 30 », sur http://www.zaniroli.com (consulté le 14 septembre 2014).
  2. « Rallye des princesses 2001 », sur http://www.autodeclics.com, (consulté le 14 septembre 2014).
  3. Manon Zaniroli, « Jour 1 - Vérifications Esplanade des Invalides - Samedi 31 mai », sur http://www.zaniroli.com, (consulté le 15 septembre 2014).
  4. a b et c « 15ème RALLYE DES PRINCESSES : « LES JEUNES DAMES DE ST TROPEZ » » (consulté le 14 septembre 2014).
  5. « Sylvie Tellier », Télé Loisirs (consulté le 27 octobre 2014).
  6. « Rallye des princesses 2010 : Mazda remporte la compétition », sur www.turbo.fr, (consulté le 27 octobre 2014).
  7. Vincent Royer, « Rallye des princesses 2012, étape 4 », sur www.autosital.com, (consulté le 27 octobre 2014).
  8. http://www.purepeople.com/article/cindy-fabre-valerie-benaim-eva-jaerlhing-et-les-autres-toutes-ces-princesses-en-ont-sous-le-capot_a32516/1#lt_source=external,manual
  9. « Solweig Rediger-Lizlow et Lara Micheli : Deux princesses en roue libre », sur www.purepeople.com, (consulté le 27 octobre 2014).
  10. « Belle participation au Rallye des princesses », L'Écho républicain, (consulté le 15 septembre 2014).
  11. Yan Bernard-Guilbaud, « Hélène de Yougoslavie, la princesse qui gêne l'Elysée », Le Figaro, (consulté le 15 septembre 2014).
  12. « Hermine de Clermont-Tonnerre », France Inter (consulté le 15 septembre 2014).
  13. a b et c « Règlement 2014 », sur http://www.zaniroli.com/ (consulté le 14 septembre 2014).
  14. « Qu'est ce qu'une épreuve de régularité » (consulté le 14 septembre 2014).
  15. Séverine Alibeu, « Reportage sur le Rallye des princesses 2010 Place Vendôme : le Tesla Roadster électrique côtoie les Anciennes », Caradisiac, (consulté le 14 septembre 2014).
  16. « Louer une voiture de collection pour le rallye », sur http://www.zaniroli.com/ (consulté le 14 septembre 2014).