Xavier Bohl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bohl.
Xavier Bohl
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (63 ans)
Nationalité
Activité

Xavier Bohl ( - ) est un architecte et urbaniste français de renom. Il a réalisé l’architecture de la première marina en région parisienne dans les années 1990, alors qu'il travaillait au sein du cabinet d'architecture de François Spoerry, à qui l'on doit Port-Grimaud. Il a reçu plusieurs prix pour la réalisation d'une une cité-jardin au Plessis-Robinson dans les années 2000. Il est le concepteur de plusieurs rénovations de cœurs de villes et constructions de quartiers durables[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière[modifier | modifier le code]

En compagnie de son épouse, il effectue un voyage à pied de Paris à Ankara (Turquie) en 1979. De cette expérience, il publie un livre, Maisons Saisons. Observations sur l'architecture vernaculaire lors d'un voyage à pied de Paris à Ankara, chez deux éditeurs : Éditions Alternatives, en français, et Éditions Yapi Kredi, en turc. Passant par l'Italie et le Grèce, ils effectuent des centaines de croquis, localisés et commentés, de maisons rurales et urbaines et de détails d'architecture. Xavier Bohl préconise, dans son livre, une « architecture vernaculaire » au sens strict, c'est-à-dire une architecture « propre au pays où elle vivra »[2].

Il produit ensuite deux publications, éditées par EDF : Le Bâti ancien en Corse et Le Bâti ancien en Beauce et Sologne, qui sont directement liées à ses expériences professionnelles dans la restauration du bâti ancien, respectivement en Corse (de 1981 à 1983), puis en Touraine (de 1983 à 1985).

Il devient l'assistant de l'architecte François Spoerry à Port-Grimaud (France, Var) de 1984 à 1999 et participe à de nombreux projets internationaux : Port Liberté à New York (États-Unis), Puerto Cancun et Puerto Escondido au Mexique, extension du village et création du golf de Gassin (France, Var), projet primé par le prix européen d'architecture Philippe-Rotthier en 1998, Les Parcs et Les Restanques de Grimaud (France, Var).

Travaux et reconnaissances[modifier | modifier le code]

Après le décès de François Spoerry en 1999, il crée l'Atelier Xavier Bohl à Port-Grimaud et se lance dans des projets de restructuration urbaine :

Xavier Bohl a reçu d'autres prix internationaux, notamment pour sa participation au projet de la marina de Limassol à Chypre[5]. Pour le style de la marina, la cabinet s'est inspiré de Port-Grimaud et de Saint-Tropez : bâtiments placés directement dans l'eau, aux tons pastels et aux toits couverts de tuiles romaines. Les auteurs du guide Chypres 2016/2017 aux éditions Petit Futé ne sont guère impressionnés, qui notent que « l'ensemble d'un esthétisme improbable manque sérieusement de charme » et qu'il « est souvent comparé à un "Disneyland sur mer" »[6].

Ayant été retenu pour mener à bien le projet Hillside Residential Project à Dubaï, l'atelier a bénéficié de plusieurs mentions élogieuses dans différents supports arabes[7], ce qui contribue à son image à l'international, puisque l'information a été relayée sur des supports couvrant d'autres langues et d'autres zones géographiques[8].

Conceptions en matière d'architecture urbaine[modifier | modifier le code]

Pour le projet de création d'une cité-jardins au Plessis-Robinson, Xavier Bohl, choisi, en 2000, comme architecte en chef, s'affirme comme le successeur et l'héritier spirituel de François Spoerry : « Nos sources sont les succès heureux du passé, avec la joie, les couleurs, la mise en valeur des particularismes locaux, le respect de l'homme : une architecture douce dans l'esprit que nous a enseigné François Spoerry. »[9].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sophie Bohl-Raverdy et Xavier Bohl, Maisons, saisons. Observations sur l'architecture vernaculaire lors d'un voyage à pied de Paris à Ankara, Alternatives, Gallimard, coll. « AnArchitecture », , 206 p., 180 × 260 mm (ISBN 978-286227-023-4)

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Duplessy, Guillaume de Morant, Le tour de France de la corruption, Grasset, 2016, 272 pages, n. p. (numérisation Google) : « Xavier Bohl, un architecte urbaniste de renom qui a plus de trente ans d'expérience dans la rénovation de cœurs de villes et la construction de quartiers durables. »
  2. Catherine Ropert, compte rendu de « Bohl-Raverdy Sophie et Xavier, Maisons Saisons. Observations sur l'architecture vernaculaire lors d'un voyage à pied de Paris à Ankara », revue L'Architecture vernaculaire, tome XIII, 1989, p. 92.
  3. L'annonce de la remise du prix, sur urbanews.fr, 7 décembre 2012.
  4. Florence Hubin, Quartier des Bergères, à Puteaux : le premier bâtiment sera livré en juin, Le Parisien, 18 avril 2016.
  5. Le projet de la Marina de Limassol récompensé de deux prix aux European Residential Property Awards 2010, 15 octobre 2010.
  6. Dominique Auzias, Jean-Paul Labourdette, CHYPRE 2016/2017, Petit Futé, 360 pages, n. p. (livre électronique Google).
  7. Deux mentions dans Al-Bawaba, directement en lien avec le projet pour l'une, et pour sa participation à une manifestation officielle, pour la seconde ; une mention dans Gulf News ; une mention dans Arabian Business ; une mention par Emirates News Agency.
  8. On retrouve une mention de l'Atelier Xavier Bohl dans un support allemand, BauNetz, en lien avec le projet à Dubaï.
  9. Philippe Pemezec, Bonheur de ville : un maire au chevet de sa banlieue, Éditions Eyrolles, 2011, 126 pages, p. 105 et 120.

Notice d'autorité[modifier | modifier le code]

Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata : Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Bibliothèque du Congrès • WorldCat

Sources et liens externes[modifier | modifier le code]