Aéroport de Toulon-Hyères

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aéroport International Toulon - Hyères
L'aéroport au loin et Hyères au premier plan.
L'aéroport au loin et Hyères au premier plan.
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Ville Toulon, Hyères
Coordonnées 43° 05′ 50″ nord, 6° 08′ 45″ est
Altitude 7 m (23 ft)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
TLN
TLN
Pistes
Direction Longueur Surface
05/23 2 120 m (6 955 ft) revêtue
13/31 1 902 m (6 240 ft) revêtue
Informations aéronautiques
Code AITA TLN
Code OACI LFTH
Nom cartographique HYERES
Type d'aéroport civil et militaire
Gestionnaire CCI du Var / Marine nationale

L'aéroport de Toulon - Hyères (code AITA : TLN • code OACI : LFTH) est un aéroport international à usage mixte (militaire/civil) situé sur la commune d'Hyères, près de Toulon, dans le département du Var.

Il est composé d'une base d'aéronautique navale créée en 1925 et d'un aéroport civil créé en 1967, ouvert au trafic national et international commercial.

Historique[modifier | modifier le code]

Le logo de l’aéroport en 2015.

1966 : le 25 juin, signature du protocole d'accord entre la Chambre de commerce et d'industrie du Var et le ministère des Armées.

1967 : le 1er avril, premier vol civil régulier : un Nord 262 (27 places) de la compagnie Air Inter inaugure la ligne Toulon-Lyon, avec correspondance vers Paris.

1968 : en janvier, début des travaux de la première tranche de l'aérogare. Le 1er avril, ouverture par Air Inter d'une ligne directe Toulon-Paris en Viscount (60 places).

1969 : première Caravelle (99 places) d'Air Inter pour répondre à l'augmentation de la demande lors des week-ends d'août.

1970 : la Caravelle est programmée pour la saison été. Le 28 juin, Air Alpes crée la ligne Toulon-Ajaccio en Beechcraft 99 de 15 places. C'est le premier vol régulier sur la Corse à partir de Hyères.

1971 : le 1er mai, Air Alpes ouvre la liaison Toulon-Bastia. En octobre, mise en service partielle de la nouvelle aérogare.

1974 : le 6 février, mise en service de la totalité de la nouvelle aérogare. En juin, Air Alpes crée la ligne Toulon-Calvi.

1975 : Air Alpes reprend la ligne Toulon-Lyon abandonnée par Air Inter.

1976 : Air Alpes crée la ligne Toulon-Figari.

1977 : au cours de l'été, pour satisfaire à l'augmentation du trafic, Air Inter place un Mercure (150 sièges) sur la ligne Toulon-Paris.

1978 : deuxième fréquence quotidienne sur Toulon-Paris en Caravelle. Allongement de la piste à 2 950 m en fin d'année, permettant ainsi l'atterrissage d'appareils de type Airbus A340, Boeing 747, Tristar, DC10, etc. Elle est inaugurée par l'arrivée d'un DC8-62 (178 places) d'UTA.

1979 : premier Airbus A300 (314 places) d'Air Inter sur la plate-forme. Air Alsace crée la ligne Toulon-Colmar en VWF 614 et Air Alpes ouvre Toulon-Genève.

1981 : le 1er avril, troisième fréquence sur Paris Orly. En novembre, mise en service d'une première tranche d'extension de l'aérogare.

1982 : cessation d'activité d'Air Alpes, rachetée par TAT. Les lignes vers Ajaccio et Bastia seront reprises par Air Corse en 1985.

1983 : quatrième fréquence quotidienne sur Orly en Mercure.

1989 : le premier Airbus A320 est mis en ligne sur Paris-Orly.

1990 : le 10 janvier, Air Corse dépose son bilan. Le 26 mars, cinquième fréquence quotidienne sur Orly en A320. Le 2 juillet, la société Kyrnair reprend les liaisons sur Bastia et Ajaccio.

1991 : reprise des vols sur Toulon-Lyon, assurés par Kyrnair.

1992 : le 13 juin, premières liaisons Toulon-Nantes et Toulon-Genève assurées par Regional Airlines. Projet de construction d'une nouvelle aérogare avec doublement de la surface au sol.

1993 : United ouvre une ligne Toulon-New York en B767.

1996 : le 5 février, la compagnie AOM s'implante sur l'aéroport et dessert Paris-Orly. Le 26 octobre, Air Inter y cesse ses activités après trente années d'exploitation. Le 27 octobre, TAT s'implante sur la plate-forme pour opérer également des vols sur Paris.

1997 : le 2 juin, retour de la compagnie Regional Airlines. Elle dessert Clermont-Ferrand : hub de correspondances nationales et européennes.

1998 : l'aéroport se modernise. Mise en service de l'aérogare actuelle (extension de 8 000 m2).

2001 : Air France et Air Lib à l'aéroport international de Toulon-Hyères. Le 27 avril, arrivée d'Air France sur la plate-forme. En juillet, dépôt de bilan d'AOM-Air Liberté. Deux mois plus tard, les deux compagnies fusionnent pour donner naissance à Air Lib.

2002 : l'arrivée des compagnies à bas prix. Le 28 mars, la compagnie Buzz Airways, filiale de KLM UK, ouvre deux lignes régulières à bas tarif sur Bordeaux et Londres Stansted. En avril, Air Lib s'oriente vers le transport à bas prix avec Air Lib Express et assure cinq rotations quotidiennes sur Orly. Ce même mois, Air France ouvre une quatrième liaison quotidienne sur Paris.

2003 : l'année des rebondissements. En février, Air Lib Express dépose son bilan (la compagnie totalisait 50 % du trafic). Au mois de mars, Air France décide de passer de 4 à 6 vols quotidiens sur Toulon-Paris. Le 1er avril, à la suite de son rachat par Ryanair, la compagnie Buzz Airways suspend sa liaison sur Londres Stansted. Le 12 avril, les lignes à destination de la Corse, Toulon-Ajaccio et Toulon-Bastia, sont rouvertes par la compagnie CCM Airlines en code-share avec Air France. Le 1er mai, un Airbus de British Airways en provenance de Londres Gatwick se pose pour la première fois sur l'aéroport et fait repartir la ligne (Gatwick étant plus proche du centre de Londres que Stansted). Le 1er août, la compagnie Aeris Express remplace Air Lib Express sur la desserte de Paris-Orly à tarifs réduits.

Crédit Chambre de Commerce et d'Industrie du Var-Aeroport International de Toulon-Hyères

2008 : fermeture de la ligne Toulon-Rome. Fermeture temporaire (saison hiver) de la ligne Toulon-Londres. La crise économique et l'envol du prix des carburants pèsent sur les transports aériens.

2009 : réouvertures de deux lignes à bas prix : en mars de Toulon-Londres Stansted et en mai de Toulon-Nyköping et fermeture de la ligne Toulon Atlanta opéré par United[réf. nécessaire].

2010 : transfert éphémère sur Amsterdam des vols Transfert des vols Toulon-Rotterdam de Transavia Pays-Bas. Transfert sur Charleroi-Bruxelles-Sud des vols Toulon-Bruxelles de JetAirFly. 502 974 passagers (-12,78 %).

2011 : création par Cityjet (groupe Air France) de la ligne Toulon-London City (2 vols par semaine de fin mai à fin septembre 2011); ligne vers Liverpool par Ryanair.

2012 : doublement de l'offre vers London City en été et élargissement de la ligne de fin mars à fin octobre; fermeture des lignes vers Liverpool et Nyköping, et création d'une ligne vers la Norvège ( Rygge) par Ryanair; création d'une ligne saisonnière Toulon-Tunis.

2013 : création de 2 lignes saisonnières vers Strasbourg (par Volotea) et Genève (Darwin).

2014 : fermeture des lignes vers Genève (Darwin), Nantes, Bordeaux, Strasbourg (par Volotea), et création de 2 lignes saisonnières vers la Corse (Ajaccio et Bastia) par Air Corsica.

Compagnies et destinations[modifier | modifier le code]

Compagnies Destinations
Air France Paris-Orly
CityJet En saison: Londres-City
Corendon Dutch Airlines Charter: Amsterdam-Schiphol
Flybe En saison: Southampton[1]
HOP! En saison: Lyon-Saint-Exupéry
Transavia En saison: Rotterdam-La Haye
TUI fly Belgium Brest Bretagne, Charleroi Bruxelles-Sud
Volotea En saison: Bordeaux-Mérignac

Note : au 07/08/2017

Infrastructures et équipements[modifier | modifier le code]

L'aéroport civil est géré par VINCI Airports depuis le 1er avril 2015, après avoir été géré depuis 1967 par la Chambre de commerce et d'industrie du Var ; il s'étend sur une superficie de 35 ha (sur 230 ha d'emprise totale de l'aérodrome) et comporte 2 pistes asphaltées avec balisages lumineux.

Les pistes[modifier | modifier le code]

Piste 1 : Dimensions : 2 120 m × 45 m Orientation : 05/23 Nature du revêtement : asphalte – PCN flexible low C – Dérogation à la demande Aides à l'atterrissage : ILS Cat 1 – GCA/DME – balisage lumineux (lightning HI/BI + PAPI).

Piste 31.

Piste 2 : Dimensions : 1 902 m × 46 m Orientation : 13/31 Nature du revêtement : asphalte – PCN flexible low C – Dérogation à la demande Aide à l’atterrissage : Balisage lumineux BI (lightning + PAPI).

Équipements de piste[modifier | modifier le code]

1 help, 1 ASU, 3 GPU, 6 tracteurs de piste, 3 échelles tractées, 2 échelles autotractées, 2 loaders, 2 Push towbarless (capacité B777), 2 passerelles télescopiques dotées du 400hz.

Salle de départ

Capacité aérogare[modifier | modifier le code]

  • 12 banques (informatisées Cute) d'enregistrement + 1 hors format
  • 3 tapis de livraison bagages (dont 1 en zone internationale)
  • 2 postes inspection/filtrage des passagers

Autres équipements[modifier | modifier le code]

Le bâtiment principal et parking

Deux parkings sont à disposition des passagers et leurs accompagnateurs[2], pour un total de 1 000 places : un parking courte durée, et un parking longue durée, à réservation par internet. Cinq sociétés de location de véhicules sont présentes sur l'aéroport[3], enfin, sont aussi à disposition : bar / restaurant, tabac / presse / souvenirs, duty free (zone embarquement), Wi-Fi, distributeur automatique de billets, transferts héliportés.

Contrôle aérien[modifier | modifier le code]

Ce sont les contrôleurs militaires qui assurent le contrôle local aérien (CLA) de la base de l'aviation navale et de l'aéroport civil.

Transports en commun au départ de l'aéroport[modifier | modifier le code]

Réseau Varlib

Ligne 7803[4] Aéroport de Toulon-HyèresSaint-Tropez

Réseau Mistral
63 Aéroport Toulon/Hyères ⇔ Hyères Centre[5]
102 Gare Routière Toulon ⇔ Aéroport Toulon Hyères [6]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Fréquentation[7]
2000 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
705 517 536 234 638 810 646 053 629 412 576 650 502 974 578 105 578 881 582 132 550 768 510 075 500 046

Tournages[modifier | modifier le code]

Téléfilm[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]