Communauté d'agglomération de la Provence Verte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Agglomération Provence Verte
Blason de Agglomération Provence Verte
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Var
Forme Communauté d'agglomération
Siège Brignoles
Communes 28
Président Didier Brémond (LR)
Date de création
Code SIREN 200068104
Démographie
Population 99 179 hab. (2018)
Densité 105 hab./km2
Géographie
Superficie 947,50 km2
Localisation
Localisation de Agglomération Provence Verte
Localisation dans le Var.
Liens
Site web caprovenceverte.fr/
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

Agglomération Provence Verte est une communauté d'agglomération française, située dans le département du Var et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Elle est née de la fusion des communautés de communes Comté de Provence, Sainte-Baume Mont-Aurélien et du Val d'Issole.

Historique[modifier | modifier le code]

Le projet de schéma départemental de coopération intercommunale de 2015 souhaite une fusion des trois communautés de communes Comté de Provence, Sainte-Baume Mont-Aurélien et du Val d'Issole pour constituer une communauté d'agglomération de 96 752 habitants en 2018[1], articulée autour des pôles urbains de Brignoles et Saint-Maximin-la-Sainte-Baume [2].

L'arrêté de création est pris le [3] et prend effet le .

Territoire communautaire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Provence Verte

Composition[modifier | modifier le code]

La communauté d'agglomération est composée des 28 communes suivantes :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Brignoles
(siège)
83023 Brignolais 70,53 17 361 (2019) 246
Bras 83021 Brassois 34,93 2 629 (2019) 75
Camps-la-Source 83030 Campsois 22,47 1 897 (2019) 84
Carcès 83032 Carçois 35,76 3 380 (2019) 95
La Celle 83037 Cellois 21 1 483 (2019) 71
Châteauvert 83039 Castelverdois 27,52 147 (2019) 5,3
Correns 83045 Corrensois 37,06 906 (2019) 24
Cotignac 83046 Cotignacéens 44,26 2 111 (2019) 48
Entrecasteaux 83051 Entrecastelains 32,11 1 118 (2019) 35
Forcalqueiret 83059 Forcalqueirois 10,33 3 101 (2019) 300
Garéoult 83064 Garéoultais 15,75 5 303 (2019) 337
Mazaugues 83076 Mazauguais 53,79 868 (2019) 16
Méounes-lès-Montrieux 83077 Méounais 40,92 2 226 (2019) 54
Montfort-sur-Argens 83083 Montfortais 11,92 1 420 (2019) 119
Nans-les-Pins 83087 Nansais 47,99 4 835 (2019) 101
Néoules 83088 Néoulais 25,08 2 828 (2019) 113
Ollières 83089 Olliérois 39,66 650 (2019) 16
Plan-d'Aups-Sainte-Baume 83093 Plandalens 24,91 2 187 (2019) 88
Pourcieux 83096 Pourciérains 21,23 1 574 (2019) 74
Pourrières 83097 Pourriérois 56,32 5 181 (2019) 92
Rocbaron 83106 Rocbaronnais 20,28 5 250 (2019) 259
La Roquebrussanne 83108 Roquiers 37,05 2 203 (2019) 59
Rougiers 83110 Rogiérois 20,53 1 662 (2019) 81
Saint-Maximin-la-Sainte-Baume 83116 Saint-Maximinois 64,13 17 095 (2019) 267
Sainte-Anastasie-sur-Issole 83111 Saintanastasiens 10,71 2 048 (2019) 191
Tourves 83140 Tourvains 65,62 5 042 (2019) 77
Le Val 83143 Valois 39,34 4 292 (2019) 109
Vins-sur-Caramy 83151 Vinsois 16,3 963 (2019) 59

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique du territoire
1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2018
28 11031 37938 93154 94569 36186 33593 86399 179
Les données proposées sont établies à périmètre géographique identique, dans la géographie en vigueur au .
(Source : Insee[4])

Administration[modifier | modifier le code]

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège de la communauté d'agglomération est fixé sur l'ancienne route nationale 554, au Quartier de Paris, à Brignoles[5].

Les élus[modifier | modifier le code]

Le conseil communautaire de la communauté d'agglomération se compose de 52 conseillers[6], représentant chacune des communes membres et élus pour une durée de six ans.

Ils sont répartis comme suit[6] :

Nombre de conseillers Communes
10 Brignoles
9 Saint-Maximin-la-Sainte-Baume
3 Garéoult
2 Nans-les-Pins, Pourrières, Rocbaron, Tourves, Le Val
1 (+1 suppléant) les 20 autres communes

Présidence[modifier | modifier le code]

À la suite des élections municipales de 2020, un nouveau bureau communautaire est constitué le . Didier Bremond est élu président par 51 voix et un bulletin blanc.

Le bureau communautaire se compose du président, de 15 vice-présidents et 1 conseiller délégué.

Liste des vice-présidents 2020[7]
Identité Qualité
1er Gérard Fabre Maire de Garéoult
2e Alain Decanis Maire de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume
3e Jean-Claude Felix Maire de Rocbaron
4e Romain Debray Maire d’Entrecasteaux
5e André Guiol Sénateur, ancien maire de Néoules
6e Sébastien Bourlin Maire de Pourrières
7e Jean-Michel Constans Maire de Tourves
8e Jérémy Giuliano Maire de Le Val
9e Franck Pero Maire de Bras
10e Jean-Pierre Veran Maire de Cotignac
11e Jean-Martin Guisiano Maire de Méounes-les-Montrieux
12e Ollivier Artuphel Maire de Nans-les-Pins
13e Serge Lourdes Maire de Châteauvert
14e Éric Audibert Maire de Montfort-sur-Argens
15e Jacques Paul Maire de La Celle
Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
13 janvier 2017[8] 7 décembre 2018[9] Josette Pons LR Maire de Brignoles (2014 → 2017)
Députée du Var (2002 → 2017)
14 décembre 2018[10] En cours
(au 11 juillet 2020)
Didier Brémond LR Maire de Brignoles (2017 → )
Président du Syndicat Mixte de l’Argens

Compétences[modifier | modifier le code]

La structure adhère au Syndicat de Valorisation et d'Elimination des Déchets Nouvelle Génération (SIVED NG)[11].

Budget et fiscalité[modifier | modifier le code]

Le régime fiscal de la communauté d'agglomération est la fiscalité professionnelle unique (FPU)[5].

La Dotation générale de fonctionnement de l'EPCI fusionné aurait été en 2015 supérieure de 55% par rapport à la somme des DGF des trois intercommunalités. Le périmètre est arrêté en mars 2016[12].

Données consolidées "Budget principal et budgets annexes" : Comptes individuels des communes et des groupements à fiscalité propre :

Projets et réalisations[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Présentation du territoire de la Provence verte, Décembre 2018, par Philippe Langevin
  2. Préfet du Var, « Projet de schéma départemental de coopération intercommunale 2015 » [PDF], sur var.gouv.fr, Préfecture du Var, (consulté le )
  3. Arrêté portant création d'une Communauté d'Agglomération issue de la fusion des Communautés de Communes du Comté de Provence, Sainte-Baume Mont-Aurélien et du Val d'Issole
  4. « Population en historique depuis 1968 - CA de la Provence Verte (200068104). », sur Insee, (consulté le )
  5. a et b « Fiche signalétique - CA de la Provence Verte (N° SIREN : 200068104). », sur Banatic, (consulté le )
  6. a et b « Les conseillers communautaires. », sur le site de la communauté d'agglomération (consulté le )
  7. « Le bureau communautaire. », sur le site de la communauté d'agglomération (consulté le )
  8. « Josette Pons élue présidente, au premier tour, de l’agglomération Provence Verte », sur tv83.info,
  9. « L'ancienne maire de Brignoles démissionne de son mandat de présidente de l'agglomération Provence verte », Var-Matin,‎ (lire en ligne)
  10. « Didier Brémond, maire de Brignoles, élu président de la Communauté d’Agglomération de la Provence Verte », sur caprovenceverte.fr, 14/12/2018 - réélu le 11 juillet 2020
  11. Catégorie juridique : Syndicat mixte communal
  12. Arrêté portant projet de périmètre