Cabasse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Cabasse (homonymie)
Cabasse
Vue d'une rue de Cabasse.
Vue d'une rue de Cabasse.
Blason de Cabasse
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Département Var
Arrondissement Brignoles
Canton Le Luc
Intercommunalité Communauté de communes Cœur du Var
Maire
Mandat
Yannick Simon
2014-2020
Code postal 83340
Code commune 83026
Démographie
Population
municipale
1 919 hab. (2014)
Densité 42 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 25′ 37″ nord, 6° 13′ 21″ est
Altitude Min. 162 m – Max. 404 m
Superficie 45,49 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Var

Voir sur la carte administrative du Var
City locator 14.svg
Cabasse

Géolocalisation sur la carte : Var

Voir sur la carte topographique du Var
City locator 14.svg
Cabasse

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cabasse

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cabasse
Liens
Site web [www.mairie-cabasse.fr mairie-cabasse.fr]

Cabasse est une commune française située dans le département du Var en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Géographie[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

Cabasse est accessible par la route départementale D 13, entre Flassans-sur-Issole, au sud et Carcès, au nord. L'aéroport le plus proche est celui de Toulon.

Lieux-dits et hameaux[modifier | modifier le code]

Cabasse comporte plusieurs lieux-dits :

  • Combecave
  • Saint Pastour
  • Bastide Blanche
  • Valbonne
  • Pomples
  • Saint Martin.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Cabasse
Carcès Le Thoronet Le Thoronet
Vins-sur-Caramy Cabasse Le Luc
Brignoles Flassans-sur-Issole Le Luc

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Sismicité[modifier | modifier le code]

Le département du Var comporte trois zones de sismicité. Cabasse est dans une zone de très faible sismicité.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Cabasse est arrosée par l'Issole, ainsi que par son affluent, le Carami. Le confluent de ces deux cours d'eau se trouve à la limite des communes de Cabasse et de Carcès, dans le lac de Carcès, dont le nom officiel est lac de Sainte-Suzanne, et qui est une retenue artificielle.

Cours d'eau sur la commune ou à son aval[1] :

  • rivières le caramy, l'issole,
  • ruisseaux grenouillé, de bouillidoux, de soliès,
  • vallon de rouda.

Climat[modifier | modifier le code]

Climat de type méditerranéen (tempéré chaud). Entre 25 °C et 40 °C durant l'été.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Cabasse s'écrit Cabasso en provençal selon la norme mistralienne[2] et Cabassa en occitan selon la norme classique.[réf. nécessaire]

Histoire[modifier | modifier le code]

La présence humaine est attestée sur le territoire de la commune dès le Néolithique comme en témoignent quatre dolmens (Dolmen de Candumy, Dolmen de la Bouissière, Dolmen de la Gastée, Dolmen du Pont Neuf) et deux menhirs (Peïro Plantado, Menhir du Reste) encore visibles aujourd'hui.

Le site des Ecart fut occupé dès l'Antiquité[3]. La nécropole gallo-romaine de la Calade a été fouillée et étudiée par George Bérard, archéologue spécialiste de la région de Cabasse.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1977 mars 2014 Régis Dufresne PCF  
mars 2014 en cours Yannick Simon DVG  

Fiscalité de la commune[modifier | modifier le code]

L'imposition des ménages et des entreprises à Cabasse en 2009[4]
Taxe Part communale Part intercommunale Part départementale Part régionale
Taxe d'habitation (TH) 6,53 % 0,76 % 6,15 % 0,00 %
Taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB) 9,90 % 1,22 % 7,43 % 2,36 %
Taxe foncière sur les propriétés non bâties (TFPNB) 58,08 % 5,73 % 23,44 % 8,85 %
Taxe professionnelle (TP) 14,02 % 1,49 % 8,55 % 3,84 %

Budget et fiscalité 2015[modifier | modifier le code]

En 2015, le budget de la commune était constitué ainsi[5] :

  • total des produits de fonctionnement : 1 434 000 €, soit 724 € par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 1 447 000 €, soit 730 € par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 445 000 €, soit 225 € par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 285 000 €, soit 144 € par habitant.
  • endettement : 549 000 €, soit 277 € par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 13,47 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 9,90 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 60,90 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[7],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 919 habitants, en diminution de -0,47 % par rapport à 2009 (Var : 2,98 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 558 1 311 1 486 1 476 1 448 1 593 1 558 1 560 1 610
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 525 1 685 1 566 1 560 1 526 1 255 1 131 1 221 946
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 000 1 000 1 005 961 1 102 1 038 1 061 963 1 008
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
929 905 802 786 1 182 1 283 1 830 1 929 1 919
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

  • Coopérative vinicole dite coopérative la Matavonienne[10].

Commerce[modifier | modifier le code]

Industrie[modifier | modifier le code]

L'économie de Cabasse, à la fin du XIXe siècle, est centrée sur l'exploitation de la bauxite, dont la France est la découvreuse (Les Baux-de-Provence) et le 1er producteur mondial de 1886 à 1913. La production de bauxite en France culminera à plus de 2,2 millions de tonnes par an et emploiera jusqu'à plus de 2000 mineurs dans les années 1950. La bauxite a aussi été appelée 'l'or rouge'. Une ancienne mine est encore visible, au nord du village, près du lac de Sainte-Suzanne.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Menhir de la Pierre Plantée dans le vignoble de Cabasse.

Patrimoine religieux

  • Chapelle Notre-Dame-du-Glaive[11].
  • Église Saint Pons (XIIe siècle)[12], dans laquelle sont conservés quelques vestiges archéologiques d'époque gallo-romaine : autels, restes de sarcophages, chapiteaux, inscriptions funéraires[13].
  • Chapelle Saint-Loup (XIIe siècle)[14].

Patrimoine civil

Dictons et expressions populaires[modifier | modifier le code]

Le village de Cabasse est cité dans un dicton en provençal signifiant qu'une situation est absurde et insoluble, « a coumo la fusto de Cabasso », « c'est comme la poutre de Cabasse »[21].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean Dotto (1928-2000), coureur cycliste. Il s'installe dans la commune alors qu'il est encore en activité, puis y tient un bar.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Cabasse.svg

La commune de Cabasse porte[22] :

De sinople, à une calebasse d’or.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'eau dans la commune
  2. Zou, boulégan ! expressions familières de Marseille et de Provence, Ph. Blanchet, Bonnetton, 2000, page 19.
  3. « Ecart, Site occupé pendant l'Antiquité », notice no IA00127264, base Mérimée, ministère français de la Culture
  4. « Impôts locaux à Cabasse », taxes.com
  5. Les comptes de la commune
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  10. « Coopérative vinicole dite Coopérative la Matavonienne », notice no IA00127255, base Mérimée, ministère français de la Culture
  11. « Chapelle Notre-Dame-du-Glaive », notice no IA00127262, base Mérimée, ministère français de la Culture
  12. « Eglise paroissiale Saint-Pons », notice no IA00127240, base Mérimée, ministère français de la Culture
  13. Collectif, Suivez le Guide, Le Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur présente 200 Musées, Marseille, Office Régional de la Culture, 86 p.
    Cabasse, Musée lapidaire, Église Saint-Pons de Cabasse, p. 19
  14. « Chapelle Saint-Loup », notice no IA00127267, base Mérimée, ministère français de la Culture
  15. « bourg castral de la Roquette de Cabasse, XIIe siècle », notice no IA83001216, base Mérimée, ministère français de la Culture
  16. « Maison Forte, Ferme dite Château Riquier », notice no IA00127263, base Mérimée, ministère français de la Culture
  17. « Abri troglodytique, lieu-dit Trou des fées », notice no IA00127268, base Mérimée, ministère français de la Culture
  18. « Dolmen de la Gastée », notice no PA00081562, base Mérimée, ministère français de la Culture
  19. « Menhir de Champduy », notice no PA00081563, base Mérimée, ministère français de la Culture
  20. « Lavoir de 1887 », notice no IA00127265, base Mérimée, ministère français de la Culture
  21. Zou, boulégan ! expressions familières de Marseille et de Provence, Ph. Blanchet, p. 19, éditions Bonneton, 2000
  22. Coeur du Var Plaine des Maures : Cabasse, Vexillologie Provençale, sur le site personnel de Dominique Cureau