Beuvron-en-Auge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beuvron (homonymie).

Beuvron-en-Auge Les plus beaux villages de france.svg
Beuvron-en-Auge
Blason de Beuvron-en-Auge
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Lisieux
Canton Mézidon-Canon
Intercommunalité CC Normandie-Cabourg-Pays d'Auge
Maire
Mandat
Jean-Michel Ravel d'Estienne
2014-2020
Code postal 14430
Code commune 14070
Démographie
Gentilé Beuvronnais
Population
municipale
194 hab. (2015 en diminution de 18,83 % par rapport à 2010)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 11′ 22″ nord, 0° 02′ 40″ ouest
Altitude Min. 3 m
Max. 143 m
Superficie 9,68 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Beuvron-en-Auge Les plus beaux villages de france.svg

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Beuvron-en-Auge Les plus beaux villages de france.svg

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Beuvron-en-Auge Les plus beaux villages de france.svg

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Beuvron-en-Auge Les plus beaux villages de france.svg

Beuvron-en-Auge est une commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, peuplée de 194 habitants[Note 1] (les Beuvronnais).

Beuvron-en-Auge est aujourd'hui gratifiée du label des plus beaux villages de France, décerné par une association indépendante visant à promouvoir les atouts touristiques de petites communes françaises riches d'un patrimoine de qualité.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune se situe dans le pays d'Auge, à égale distance entre Caen et Lisieux (30 kilomètres).

Entrée du village.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Beuvron provient selon René Lepelley de l'ancien nom du "Doigt" (du patois douet), cours d'eau, affluent de la Dives, qui traverse le territoire. Beuvron appartient à une famille de noms désignant des cours d'eau et qui repose sur le gaulois biber, « castor », suivi du suffixe latin de présence -o/-onis[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Beuvron-en-Auge était un duché détenu par la famille d'Harcourt, il ne reste plus que les ruines et le tertre du château ducal.

Une halte ferroviaire a été ouverte en 1879 sur la ligne Mézidon - Dives-Cabourg, prolongée jusqu'à la gare de Trouville-Deauville en 1884. La section entre la gare de Mézidon et la gare de Dives-Cabourg a été fermée au trafic voyageur en 1938 et au fret en 1969.

Centre du village.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Beuvron-en-Auge

Les armes de la commune de Beuvron-en-Auge se blasonnent ainsi :
De gueules aux deux fasces d'or.[2]

Ce blason est celui de la famille d'Harcourt, anciens marquis de Beuvron (et duc à brevet).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
(avant 2001) mars 2008 Catherine Sauty de Chalon    
mars 2008 avril 2014 Michel Caffard    
avril 2014[3] en cours Jean-Michel Ravel d'Estienne   Chef d'entreprise
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[5].

En 2015, la commune comptait 194 habitants[Note 2], en diminution de 18,83 % par rapport à 2010 (Calvados : +1,53 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
454491541585478505450440541
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
496507521466505437474487467
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
441463419418429438333411409
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
379338313276274233213239194
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Manoir du XVe siècle.
Eglise Saint Martin, XVIIe siècle.

Monuments historiques[modifier | modifier le code]

Beuvron-en-Auge possède trois monuments historiques[8] :

Autres édifices remarquables[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

  • Fête du cidre et grand marché de produits locaux, le dernier week-end d'octobre.
  • Brocante, le premier dimanche d'août.
  • Journée des peintres dans la rue en juillet.
  • Salon des antiquaires et des brocanteurs en juillet.
  • Foire aux géraniums en mai.
  • La Saint-Cochon, à partir de 2010, le week-end le plus proche du 21 juillet.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Stéphane Bern, Le village préféré des français, 44 trésors incontournables, Paris, Albin Michel, , 256 p. (ISBN 978-2-226-25920-2)
    Ce livre est tiré de l'émission Le village préféré des français, diffusée par France Télévisions, conçue et produite par Morgane Production : Beuvron-en-Auge, pages 28 à 31
    • I - De la baie de Somme au littoral charentais en passant par la Bretagne,
    • II – Des Flandres au Jura en passant par l'Alsace,
    • III – De l' Île-de-France aux monts d'Auvergne en passant par la Bourgogne,
    • IV – Du littoral atlantique aux Alpes en passant par la Méditerranée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  • Altitudes, coordonnées, superficie : IGN[12].