Charles S. Cohen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Charles S. Cohen
Charles S. Cohen at MIFF.jpg
Charles S. Cohen en 2013 au Festival international du film de Miami
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (67 ans)
Nationalité
Domicile
Formation
Activité

Charles S. Cohen (né le 8 février 1952)[1] est un promoteur immobilier et producteur de films américain.

Origines et formation[modifier | modifier le code]

Charles S. Cohen, fils de Gloria et Sherman Cohen, a été élevé dans une famille juive à Harrison, dans l'État de New York[2]. Son père a fondé dans les années 1950, avec ses deux frères, la société Cohen Brothers Realty & Construction Corporation. Ils rachetaient des appartements dans le comté de Westchester et ont fait fortune en 1955, quand la voie aérienne du chemin de fer de la Third Avenue de Manhattan a été démantelée, réévaluant le prix des biens achetés à bas prix auparavant[3].

À l'âge de 14 ans, Charles S. Cohen travaille les week-ends dans un cirque et fait visiter des appartements de son père à Manhattan. À l'âge de 16 ans, il réalise son premier court-métrage, primé par une mention honorable dans une compétition, les Kodak Teenage Movie Awards. Charles S. Cohen s'inscrit à l'université de New York durant un an et demi. Il étudie ensuite à l'université Tufts où il se spécialise en anglais et où il obtient un diplôme en 1974. En 1977, il est diplômé de la Brooklyn Law School[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

Charles S. Cohen est un promoteur immobilier, un distributeur de films, producteur et mécène de nationalité américaine. Il est le propriétaire, président et directeur de la société immobilière Cohen Brothers Realty Corporation, qui possède des immeubles à New York, Los Angeles, Houston, et dans le sud de la Floride. Il est également président et directeur du Cohen Media Group qu'il a créé en 2008 pour produire et distribuer des films indépendants et des films d'art et essai dans toute l'Amérique du Nord.

CMG est aujourd'hui le plus grand distributeur américain de films français aux États-unis, tandis que sa section de divertissement à domicile, la Cohen Film Collection, réalise la diffusion de classique d'Hollywood, restaurés et remasterisés, et de films étrangers sur les plateformes numériques, en Blu-ray et en DVD.

En 2014, Charles S. Cohen a pris le contrôle de l'un des plus emblématiques cinémas de New York, l'historique Quad Cinema au cœur de Greenwich Village.

Cohen est le producteur exécutif de Frozen River (2008). Il a réalisé et produit un court-métrage qui a remporté un Kodak Movie Award, et a produit le documentaire oscarisé de Chuck WorkmanMagicien : L'incroyable Vie et l'Œuvre d'Orson Welles et Qu'est-ce que le Cinéma?

Activité en France[modifier | modifier le code]

En 2016, il a racheté le château de Chausse à Gassin[5], où il compte passer ses étés avec sa famille[6],[7],[8],[9]. Il envisage une réorganisation du site et la création d'une salle de 60 places pour des avant-premières[10],[11], dès 2018 malgré les difficultés administratives[12]. L'idée d'un festival est également évoquée pour ce vignoble situé entre Gassin et La Croix-Valmer[9].

En 2017, il a acquis la salle de cinéma parisienne La Pagode[13] qu'il veut faire rouvrir dans les trois ans[14].

Autres engagements[modifier | modifier le code]

De 1991 à 1993, Charles S. Cohen a été l'un des présidents de la Federal Law Enforcement Foundation. Il est membre du conseil d'administration du musée d'art contemporain de Los Angeles, de la Cooper Union for the Advancement of Science and Art, du Lighthouse International Theater, du Public Theater, de la Real Estate Board of New York (chambre Immobilière de New York), du Stella Adler Studio of Acting, de la Film Society of Lincoln Center et du French Institute Alliance française (FIAF).

Récompenses[modifier | modifier le code]

En 2002, Cohen reçoit la Médaille de la paix d'Israël et est honoré par le B'naï B'rith International. En 2008, il produit le film Frozen River, film qui a été nominé à deux reprises aux Oscars et a remporté grand prix du jury du Festival du film de Sundance.

Il a été honoré à deux reprises par la République française. En 2014, il a été nommé dans l'ordre national du Mérite par François Hollande, pour ses efforts pour promouvoir le cinéma et l'art français. En 2015, il a été reçu dans l'Ordre des Arts et des Lettres.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Charles S. Cohen a été marié deux fois. Il a divorcé de sa première femme avec laquelle il a eu deux enfants, une fille qui est institutrice en maternelle et un fils qui travaille dans le secteur de la finance immobilière.

En 2004, il se marie avec Clodagh "Clo" Margaret Jacobs, une ancienne responsable du marketing et la publicité du designer Jimmy Choo, lors d'une cérémonie juive à l'hôtel St. Regis à Manhattan. Ils sont parents de deux enfants. Le couple partage son temps entre leurs maisons de Manhattan et de la banlieue du Connecticut.

Auteur[modifier | modifier le code]

Les auteurs du livre Beyond the Bottom Line: The Producer in Film and Television Studies, lui attribuent la paternité du pseudonyme Xavier Einstein, sous lequel Charles S. Cohen a publié la série Trivia Mania[15].

Xavier Eisntein, Robert J. Sodar, Trivia Mania, Zebra, 1984.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Charles S. Cohen » (voir la liste des auteurs).
  1. The Real Deal: "Charles Cohen" By Candace Taylor] retrieved February 8, 2014
  2. New York Times: "Clo Jacobs, Charles Cohen October 31, 2004
  3. Jewish Journal: "New York real estate magnate Charles Cohen builds a movie studio" by Danielle Berrin February 20, 2015
  4. « The Film-Makers'/ New American Cinema Group Honors Charles S. Cohen » (consulté le 28 septembre 2013)
  5. Laurent Amalric, « Charles Cohen : "J'ai l'intention de doubler notre propriété" », Var Matin, édition du golfe de Saint-Tropez,‎
  6. « AVEC LE COUPLE COHEN AU CHATEAU DE CHAUSSE | L Edition Varoise », L Edition Varoise,‎ (lire en ligne, consulté le 4 novembre 2017)
  7. « Château de Chausse », sur chateaudechausse.fr (consulté le 4 novembre 2017)
  8. « Château de Chausse - AOC Côtes de Provence », Gourmets&Co,‎ (lire en ligne, consulté le 4 novembre 2017)
  9. a et b « Charles S. Cohen : « Big plans for le Château de Chausse » », Epicurien du Sud,‎ (lire en ligne, consulté le 4 novembre 2017)
  10. Laurent Amalric, « Le château de Chausse repris sur fond de rêve américain », Var Matin, édition du golfe de Saint-Tropez,‎
  11. « LE VIN DU JOUR. Cuvée rubis rouge du château de chausse », Nice-Matin,‎ (lire en ligne, consulté le 4 novembre 2017)
  12. Laurent Amalric, « Extensions complexes sur Gassin », Var Matin, édition du golfe de Saint-Tropez,‎
  13. Le Point, magazine, « Le cinéma La Pagode racheté par le magnat américain Charles Cohen », Le Point,‎ (lire en ligne, consulté le 4 novembre 2017)
  14. « Charles Cohen, l'ami américain qui veut faire renaître le cinéma La Pagode », ladepeche.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 4 novembre 2017)
  15. (en) Andrew Spicer, Anthony McKenna et Christopher Meir, Beyond the Bottom Line: The Producer in Film and Television Studies, Bloomsbury Publishing USA, (ISBN 9781441162885, lire en ligne)