La Cadière-d'Azur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Cadière-d'Azur
La Cadière-d'Azur
Mairie de La Cadière-d'Azur.
Blason de La Cadière-d'Azur
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Département Var
Arrondissement Toulon
Intercommunalité Communauté d'agglomération Sud Sainte Baume
Maire
Mandat
René Jourdan
2020-2026
Code postal 83740
Code commune 83027
Démographie
Gentilé Cadiérens, Cadiérennes
Population
municipale
5 563 hab. (2018 en augmentation de 1,39 % par rapport à 2013)
Densité 149 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 11′ 48″ nord, 5° 45′ 23″ est
Altitude 144 m
Min. 23 m
Max. 460 m
Superficie 37,42 km2
Type Commune rurale
Unité urbaine Toulon
(banlieue)
Aire d'attraction Marseille - Aix-en-Provence
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Saint-Cyr-sur-Mer
Législatives Sixième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur
Voir sur la carte administrative de Provence-Alpes-Côte d'Azur
City locator 14.svg
La Cadière-d'Azur
Géolocalisation sur la carte : Var
Voir sur la carte topographique du Var
City locator 14.svg
La Cadière-d'Azur
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Cadière-d'Azur
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Cadière-d'Azur

La Cadière-d'Azur est une commune française située dans le département du Var en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La Cadière-d'Azur est un village fortifié situé sur une colline, face au Castellet.

Entourée de vignes, elle fait partie de l'appellation Côtes de Provence, AOC Bandol.

La commune fait partiellement partie du nouveau Parc naturel régional de la Sainte-Baume, créé par décret du [1].

Voies de communications et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

La Cadière-d'Azur est accessible par la route départementale D 26 depuis Le Beausset, ou la D 559 depuis Bandol. La sortie de l'autoroute A50 la plus proche est la Sortie 11 (depuis Toulon ou Marseille)[2].

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Lignes SNCF[modifier | modifier le code]

Transports urbains[modifier | modifier le code]

La Cadière-d'Azur est desservie par trois lignes de bus, qui relient la commune aux villes voisines :

Transports aériens[modifier | modifier le code]

Les aéroports les plus proches sont :

Ports[modifier | modifier le code]

Lieux-dits et hameaux[modifier | modifier le code]

En dehors du village, la commune compte plusieurs lieux-dits, comme Saint-Côme, la Noblesse, les Costes, les Luquettes, le Moutin.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de La Cadière d'Azur
Ceyreste Roquefort-la-Bédoule
La Ciotat La Cadière d'Azur Le Castellet
Saint-Cyr-sur-Mer Bandol

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La Sainte-Baume vue de la Cadière.

Sismicité[modifier | modifier le code]

La Cadière-d'Azur est en zone sismique faible[3].

Hydrographie et les eaux souterraines[modifier | modifier le code]

Plusieurs cours d'eau arrosent La Cadière-d'Azur :

  • Le Grand Vallat[4], fleuve côtier de 16,1 km, prenant sa source sur la commune ;
  • La Salle[5], fleuve côtier de 6,2 km, ainsi que ses affluents, le Dégoutant[6] et le Fainéant[7].

La commune dispose de 5 puits, 1 source et 2 forages[8].

Climat[modifier | modifier le code]

La Cadière-d'Azur n'ayant pas de station météo, la plus proche est celle de Sanary-sur-Mer[9].

Climat classé Csa dans la classification de Köppen et Geiger[10].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom est la francisation du provençal la Cadiera (norme classique) ou la Cadiero (norme mistralienne). Il existe deux mots homophones en provençal, d'où deux sens possibles.

  1. la cadiera / la cadiero : «la chaise». Certaines chartes médiévales désignaient le village sous le nom latin de cathedra[11].
  2. la cadiera / la cadiero : «lieu planté de genévriers», le genévrier se disant lo cade / lou cade. De fait, le genévrier y était cultivé.

Il est par ailleurs possible que les deux sens se soient renforcés mutuellement.

"D'azur" est un ajout administratif sans origine locale.

Histoire[modifier | modifier le code]

Des traces d'habitations préhistoriques ont été trouvées sur la commune, comme des silex taillés[12], notamment dans les quartiers des Luquettes et des Paluns[13]. Des fouilles ont également mis au jour plusieurs implantations romaines. L'évocation la plus ancienne de La Cadière se trouve dans un texte de donation de la chapelle Saint-Côme-et-Saint-Damien à l'abbaye Saint-Victor de Marseille, en 977.

Charles IX passe la nuit du 4 au dans la ville lors de son tour de France royal (1564-1566), accompagné de la Cour et des Grands du royaume, son frère, le duc d’Anjou (futur Henri III), Henri de Navarre (futur Henri IV), les cardinaux de Bourbon et de Lorraine[14]. Il y chasse notamment le sanglier.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[15]
Période Identité Étiquette Qualité
1790 1792 François Ganteaume    
1792 1793 François-Laurent Gairouard    
1793 1800 Jean-Jacques Geyrard    
1800 1801 Jean-Baptiste Giraud    
1801 1808 Dominique Moin   Notaire
1808 1812 Jean-Antoine Revest   Propriétaire
1812 1815 Louis-Antoine Braquety   Avocat
1815 1815 Jean-Baptiste Beausset   Ancien chef de bataillon
1815 1816 Louis-Antoine Braquety   Avocat
1816 1822 François-Antoine Giraud   Propriétaire
1822 1826 Jean-Baptiste Henri Marie Bringuier   Marchand drapier
1826 1829 Louis-Antoine Braquety   Avocat
1829 1836 Jean-François Mourre   Ancien marchand toilier
1836 1843 Jean-Jacques Gairoard   Propriétaire
1843 1848 François-Ambroise-Laurent Lieutaud   Propriétaire
1848 1860 Joseph-Corentin Lion   Notaire
1860 1863 François-Ambroise-Laurent Lieutaud   Propriétaire
1863 1870 Louis-Joseph-Isidore Cachard   Négociant
1870 1872 Marie-Jacques-Rupert Suquet   Négociant en vins
1872 1872 Urbain-Dominique Tassy   Propriétaire
1872 1878 Isidore Sicard   Médecin
1878 1885 Jean-Baptiste Joseph Casimir Giraud   Notaire
1885 1892 Amant Ricard   Notaire
1892 1896 Joseph-Aude Icard   Propriétaire
1896 ? Vincent Négrel   Propriétaire
Les données manquantes sont à compléter.
avril 1909 ? Vincent Négrel Socialiste Propriétaire
Conseiller général du canton du Beausset (1901 → 1919)
novembre 1919 mai 1929 Henri Jansoulin[16] SFIO Viticulteur, propriétaire
mai1929 juin 1929[17]
(démission)
M. Pascal    
juillet 1929 1941[18] Athanase Bonifay[19] SFIO Courtier en vins
Les données manquantes sont à compléter.
1944 mars 1955
(décès)
Athanase Bonifay[19] SFIO Courtier en vins
Conseiller général du canton du Beausset(1945 → 1955)
mai 1955 mars 1983 Émile Préboist[20] SFIO puis PS Cultivateur
mars 1983 mars 1989 Edmond Mori    
mars 1989 En cours René Jourdan PCF Directeur de coopérative vinicole retraité
5e vice-président de la CA Sud Sainte Baume
Réélu pour le mandat 2020-2026
Les données manquantes sont à compléter.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

La Cadière-d'Azur est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[21],[22],[23]. Elle appartient à l'unité urbaine de Toulon, une agglomération inter-départementale regroupant 27 communes[24] et 575 347 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue. L'agglomération de Toulon est la neuvième plus importante de la France en termes de population, derrière celles de Paris, Lyon, Marseille-Aix-en-Provence, Lille (partie française), Toulouse, Bordeaux, Nice et Nantes[25],[26].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Marseille - Aix-en-Provence dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 115 communes, est catégorisée dans les aires de 700 000 habitants ou plus (hors Paris)[27],[28].

La commune dispose d'un plan local d'urbanisme[29].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (44,2 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (49,3 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : cultures permanentes (33,2 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (28,3 %), forêts (15,9 %), zones urbanisées (14,8 %), zones agricoles hétérogènes (7,2 %), terres arables (0,6 %)[30].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[31].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La Cadière-d'Azur est l'une des neuf communes de la communauté d'agglomération Sud Sainte Baume.

Budget et fiscalité[modifier | modifier le code]

L'imposition des ménages et des entreprises à La Cadière-d'Azur en 2009[32]
Taxe Part communale Part intercommunale Part départementale Part régionale
Taxe d'habitation (TH) 8,05 % 0,00 % 6,15 % 0,00 %
Taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB) 20,90 % 0,00 % 7,43 % 2,36 %
Taxe foncière sur les propriétés non bâties (TFPNB) 62,60 % 0,00 % 23,44 % 8,85 %
Taxe professionnelle (TP) 14,89 % 0,00 % 8,55 % 3,84 %

Budget et fiscalité 2016[modifier | modifier le code]

En 2016, le budget de la commune était constitué ainsi[33] :

  • total des produits de fonctionnement : 4 625 000 , soit 830  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 424 000 , soit 761  par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 1 236 000 , soit 222  par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 1 447 000 , soit 260  par habitant.
  • endettement : 1 847 000 , soit 331  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 8,05 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 20,90 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 62,90 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Chiffres clés Revenus et pauvreté des ménages en 2012 : Médiane en 2014 du revenu disponible, par unité de consommation : 24 542 [34].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[35]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[36].

En 2018, la commune comptait 5 563 habitants[Note 3], en augmentation de 1,39 % par rapport à 2013 (Var : +3,8 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
4 2154 7664 5794 9512 6162 4342 3942 5442 531
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 3382 2462 2912 1442 1261 7171 8031 7461 760
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 7861 7501 7311 6511 5601 5091 5301 3931 514
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 5871 5892 0442 4103 1394 2395 0395 1525 264
2013 2018 - - - - - - -
5 4875 563-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[37] puis Insee à partir de 2006[38].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

En 2010, le revenu fiscal médian par ménage était de 38 868 €, ce qui plaçait La Cadière-d'Azur au 3 119e rang parmi les 31 525 communes de plus de 39 ménages en métropole et au second rang du département du Var après Le Revest-les-Eaux (39 234 €)[39].

Industrie[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Le caractère médiéval du village, situé à 5 kilomètres des plages de la Méditerranée, permet une activité touristique importante. L'offre d'hébergement touristique est variée[41], avec la présence d'hôtels, de campings et de gîtes.

Agriculture[modifier | modifier le code]

L’agriculture de La Cadière-d'Azur est essentiellement centrée sur la viticulture. La cave coopérative de la Cadiérenne[42],[43], ainsi que celle du moulin de la Roque[44],[45] et plusieurs domaines sont producteurs de vins de Bandol et de Côtes-de-provence AOC.

La production oléicole est également présente sur la commune, où deux moulins à huile sont installés[46].

Équipements et services[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Les élèves de La Cadière d'Azur commencent leurs études à l'école maternelle[47] (3 classes) et l'école primaire[48] (10 classes) de la commune. Le collège le plus proche est celui du Castellet. Les lycées les plus proches se situent à Ollioules, et à La Ciotat (Bouches-du-Rhône).

Sports[modifier | modifier le code]

La Cadière d'Azur possède un complexe sportif où l'on peut retrouver un terrain de football en gazon synthétique, deux courts de tennis ainsi qu'un terrain de basket-ball.

Santé[modifier | modifier le code]

Trois médecins généralistes sont installés sur la commune, ainsi que deux dentistes[49]. Les hôpitaux les plus proches se trouvent à La Seyne-sur-Mer et La Ciotat.

Vie locale[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

La paroisse Saint-André de La Cadière-d'Azur[50] dépend du diocèse de Fréjus-Toulon, doyenné de Bandol[51].

Environnement[modifier | modifier le code]

La Cadière-d'Azur ne dispose pas de déchèterie. Les habitants doivent donc se rendre à celle de Saint-Cyr-sur-Mer[52].

La commune bénéficie de la station d'épuration intercommunale de 30 000 Équivalent-habitant, de Le Castellet[53].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Un musée, La Maison du terroir et du patrimoine, est consacré à l'histoire et au patrimoine de la commune et de sa région[54]. En plus des expositions permanentes et temporaires à destination des Varois et des touristes, cet espace organise des conférences, ainsi que des ateliers pour les scolaires.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

De nombreuses informations sur les monuments et l'historique du village sont sur le site officiel

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

  • Maisons médiévales de la rue de l'Horloge,
  • Porte Saint-Jean, porte de la Colle et porte Mazarine,
  • Tour de l'Horloge,
  • Fontaine Saint-Jean[60].
  • Monument aux morts[61].

Patrimoine environnemental[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de La Cadière-d'Azur Blason
D'azur au tabouret d'or; au chef cousu de gueules chargé d’un sautoir d'or.
Détails
D'Hozier, De Bresc
Alias
Alias du blason de La Cadière-d'Azur
D'azur à la chaire de prédicateur d'or, au chef cousu de gueules chargé d'un flanchis aussi d'or[62].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cyprien Gabriel, « La Cadière dans la seconde moitié du XVIe siècle », dans Provence historique, 1953, tome 4, fascicule 12, p. 102-111 (lire en ligne)
  • Charles-Laurent Salch, Dictionnaire des châteaux et des fortifications du moyen âge en France, Strasbourg, Editions Publitotal, 4ème trimestre 1979, 1287 p. (ISBN 978-2-86535-070-4 et 2-86535-070-3)
    La Cadière-d'Azur, p. 218

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. décret de constitution du Parc naturel régional de la Sainte-Baume
  2. accès au Beausset
  3. Didacticiel de la règlementation parasismique
  4. fiche du Grand Vallat sur le site du Sandre
  5. Fiche de la Salle sur le site du SANDRE
  6. Fiche du Dégoutant sur le site du SANDRE
  7. le Fainéant sur le site du SANDRE
  8. L'eau dans la commune
  9. « Station météo la plus proche : Sanary-sur-Mer », MSN Météo.
  10. Table climatique
  11. ot-lacadieredazur.fr
  12. Histoire de la Cadière d'Azur
  13. Histoire de La Cadière d'Azur
  14. Pierre Miquel, Les Guerres de Religion, Paris, Fayard, , 596 p. (ISBN 978-2-21300-826-4, OCLC 299354152, lire en ligne)., p 254
  15. Joseph Salvarelli, Les Administrateurs du département du Var (1790-1897). Notices biographiques (1897), pp.452-453[1]
  16. La fiche de JANSOULIN Théodore, Henri, Antonin sur le Maitron en ligne
  17. Démissionnaire pour raisons de santé.
  18. Suspendu de ses fonctions par le gouvernement de Vichy
  19. a et b La fiche de BONIFAY Athanase, Baptistin sur le Maitron en ligne
  20. La fiche de PRÉBOIST Émile, Marius, André sur le Maitron en ligne
  21. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  22. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  23. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  24. « Unité urbaine 2020 de Toulon », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  25. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  26. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  27. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Marseille - Aix-en-Provence », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  28. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  29. Plan local d'urbanisme. Zone d'aménagement différées sur le secteur du centre-ville et périphérie. Emplacements réservés pour logement social, opération de mixité sociale et stationnement
  30. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  31. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  32. « Impôts locaux à La Cadière d'Azur », taxes.com.
  33. Les comptes de la commune
  34. Chiffres clés Évolution et structure de la population. Dossier complet
  35. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  36. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  37. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  38. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  39. « Indicateurs de structure et de distribution des revenus en 2010 | Insee », sur www.insee.fr (consulté le ).
  40. Fours à cade Chemin de la Péguière
  41. Hébergement touristique
  42. Cave coopérative de La Cadière d'Azur
  43. « coopérative vinicole La Cadiérenne, actuellement Le Cellier de Cathédra », notice no IA83001315, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  44. Cave coopérative de La Roque
  45. « moulin à blé, puis coopérative vinicole L'Union des Coopératives, puis Cave coopérative des vins de Bandol Moulin de la Roque », notice no IA83001314, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  46. Moulin à huile de St Come
  47. école maternelle de La Casière
  48. école primaire de La Cadière
  49. Santé à La Cadière d'Azur
  50. Paroisse Saint-André de La Cadière d'Azur
  51. paroisse Saint André
  52. déchèterie
  53. Description de la station
  54. Maison du terroir et du patrimoine
  55. Notice no PM83000149, base Palissy, ministère français de la Culture cloche de 1458 de l'église Saint-André
  56. Notice no PM83000150, base Palissy, ministère français de la Culture cloche de 1637
  57. « Chapelle Saint-Côme et Saint-Damien », notice no PA00081564, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  58. Chapelle Saint-Côme et Saint-Damien, sur Monumentum
  59. Patrimoine de la commune
  60. « Fontaine Saint-Jean », notice no PA00081565, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  61. Monument aux morts
  62. Sud Ste Baume : La Cadière-d'Azur, Vexillologie Provençale, sur le site personnel de Dominique Cureau