La Farlède

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Farlède
La Farlède
Image illustrative de l’article La Farlède
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Département Var
Arrondissement Toulon
Intercommunalité Communauté de communes de la Vallée du Gapeau
Maire
Mandat
Yves Palmieri
2021-2026
Code postal 83210
Code commune 83054
Démographie
Gentilé Farlèdois, Farlèdoise
Population
municipale
9 348 hab. (2018 en augmentation de 7,21 % par rapport à 2013)
Densité 1 125 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 10′ 07″ nord, 6° 02′ 37″ est
Altitude Min. 41 m
Max. 640 m
Superficie 8,31 km2
Type Commune urbaine
Unité urbaine Toulon
(banlieue)
Aire d'attraction Toulon
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Solliès-Pont
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur
Voir sur la carte administrative de Provence-Alpes-Côte d'Azur
City locator 14.svg
La Farlède
Géolocalisation sur la carte : Var
Voir sur la carte topographique du Var
City locator 14.svg
La Farlède
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Farlède
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Farlède
Liens
Site web http://www.lafarlede.fr/

La Farlède est une commune française située dans le département du Var en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Ses habitants sont appelés les Farlédois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

La commune de Solliès-Pont est séparée par un angle de la commune de Solliès-Ville.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

La Farlède est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3]. Elle appartient à l'unité urbaine de Toulon, une agglomération inter-départementale regroupant 27 communes[4] et 575 347 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue. L'agglomération de Toulon est la neuvième plus importante de la France en termes de population, derrière celles de Paris, Lyon, Marseille-Aix-en-Provence, Lille (partie française), Toulouse, Bordeaux, Nice et Nantes[5],[6].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Toulon dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 35 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[7],[8].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Autrefois, la Farlède s'appelait Solliès-Farlède et faisait partie des quatre bourgs dépendants de la seigneurie de Solier, avec Solliès-Pont, Solliès-Toucas ainsi que Solliès-Ville. Devenue commune à part entière sous l'action de l'abbé Rigouard, curé-député du clergé à l'assemblée constituante, c'est en 1789 que pour mieux marquer son indépendance, elle abandonne le nom de Solliès-Farlède et devient officiellement la Farlède.

Sa devise Dou Souléu Tou Bén qui signifie « du soleil tout vient », rappelle son terroir où les cultures de toute nature représentaient et représentent encore pour une moindre part aujourd'hui, l'origine de sa prospérité.

Blasonnement[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Farlède (83).svg

Les armoiries de La Farlède se blasonnent ainsi :

D'azur aux sept épis de blé d'argent, liés de gueules, surmontés d'un soleil d'or.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avril 1938 novembre 1941 Roger Mistral SFIO Ouvrier à l'Arsenal de Toulon
Conseiller d’arrondissement (1937 → 1939)
Conseiller général du canton de Solliès-Pont (1939 → 1940)
Les données manquantes sont à compléter.
novembre 1944 mars 1977 Roger Mistral SFIO puis PS Vice-président de la Fédération Léo-Lagrange
Élu en 1945, réélu en 1947, 1953, 1959, 1965 et 1971
mars 1977 décembre 2003 François Pantalacci DVD Réélu en 1983, 1989, 1995 et 2001
janvier 2004 mars 2008 Charles Rodolphe DVD Retraité
mars 2008 en cours Raymond Abrines UMP-LR Médecin retraité
3e vice-président de la CC de la Vallée du Gapeau (2018 → )
Réélu en 2014
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[10].

En 2018, la commune comptait 9 348 habitants[Note 3], en augmentation de 7,21 % par rapport à 2013 (Var : +3,8 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
9191 0181 0521 0351 0521 0041 0071 009965
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
9849841 4121 027967950923931942
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
1 0111 0129401 0501 1211 2031 1941 5331 874
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 2018
2 5403 0274 4726 4916 8776 8988 1358 7559 348
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

  • École maternelle Marius-Gensollen
  • École maternelle Marie-Curie
  • École élémentaire Jean-Aicard
  • École élémentaire Jean-Monnet
  • Collège André-Malraux

Sports[modifier | modifier le code]

  • Salle omnisports François-Pantalacci
  • Complexe Sportif Jacques-Astier
  • Maison Charles-Rodolphe

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Notre-Dame construite en 1751 et achevée 1755, de style roman avec une façade en pierre de taille et une porte à deux vantaux de chêne initialement prévue pour la basilique Sainte-Marie-Madeleine de Saint-Maximin. On y trouve un retable de 1755. L'église devient une paroisse indépendante 24 ans après sa construction en 1779. Son premier curé est Joseph Rigouard, prêtre célèbre de la Farlède.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 5 avril 2021).
  2. « Commune urbaine - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 5 avril 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 5 avril 2021).
  4. « Unité urbaine 2020 de Toulon », sur https://www.insee.fr/ (consulté le 5 avril 2021).
  5. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le 5 avril 2021).
  6. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 5 avril 2021).
  7. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Toulon », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le 5 avril 2021).
  8. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 5 avril 2021).
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.