Fitness

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir fitness (homonymie).
image illustrant le sport
Cet article est une ébauche concernant le sport.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet sport.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Desiree Rumbaugh effectuant un mouvement de yoga.

Le fitness (abréviation de l'expression anglaise physical fitness, « forme physique »), en français la gymnastique de forme[1] ou l'entraînement physique[2], désigne un ensemble d'activités physiques permettant au pratiquant d'améliorer sa condition physique et son hygiène de vie, dans un souci de bien-être.

Ces activités peuvent relever de :

  • l'entraînement cardiovasculaire[1] (en anglais cardio training, « exercices cardiovasculaires »), qui regroupe les activités d'endurance pratiquées à l'intérieur à l'aide de simulateur-ergomètres, comme le cycloergomètre (vélo d'appartement), le tapis de course, l'elliptique, le tapis de marche, le simulateur d'escaliers, le flexstrider, le rameuretc. ;
  • la gymnastisque rythmique, ou aérobic, qui s'articule essentiellement autour de cours collectifs en musique chorégraphiés (step…) ou du renforcement musculaire à base de poids légers (culture physique…) ou sans charge (cours « abdos cuisses fessiers »…).

Du fait de l'utilisation de poids massifs, la musculation n'est pas considérée comme étant du fitness[3].

Historique[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2016).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Le fitness trouve ses origines dans l'aérobic (gymnastique modelant le corps par des mouvements effectués en musique), qui lui-même naît du jazz dance (en).

En 1968, le docteur en médecine Kenneth H. Cooper (en), lieutenant-colonel dans l'armée de terre des États-Unis, élabore un concept d'activités physiques visant à apporter un gain de forme (reposant sur une activation du système cardio-vasculaire) à ses pratiquants. Afin de prouver l'utilité de ses exercices, il publie un ouvrage intitulé Aérobic.

Dans les années 1970, le mouvement aérobic se développe, se consolide et surtout devient médiatique sous l'impulsion de Jane Fonda. Celle-ci crée sa propre méthode de travail qu'elle nomme Work Out.

Dans les années 1980, le fitness arrive en France. Véronique et Davina sont les précurseurs d'un nouveau mouvement qui prend de l'ampleur. C'est l'émission télévisée Gym Tonic qui les révèle au grand public et qui nous apporte le fameux tube intergénérationnel : toutouyoutou.

En 1986, Gin Miller crée les cours d'une composante majeure du fitness : le step.

Dans les années 1990, les BTS (body training system) font leur apparition et donnent lieu à ce que l'on appelle : body pump, body balance, body combat, body attack, body jam

En France, à travers les exigences de la clientèle et des nouvelles structures de remise en forme, l'évolution du fitness dans les années 2000 a eu pour incidence la venue d'une clientèle plus variée, grâce à des créneaux plus adaptés, accessibles et nombreux et à des activités toujours plus nombreuses, en plus des activités traditionnelles. L'enseignement s'est également professionnalisé. Le métier a évolué et des services personnalisés se sont développés (mentorat ou conseil individuel). Cependant, un bon nombre de structures indépendantes ont fait faillite. L'arrivée des grandes enseignes, les franchises, est un facteur d'explication.

En 2016, en France, le marché du fitness, et plus généralement des sports en salle, affiche une croissance supérieure à la moyenne européenne, avec seulement 36 % de français « non-sportifs »[4].

Activités[modifier | modifier le code]

Selon les objectifs et les résultats escomptés, le fitness regroupe une multitude d'activités.

  • Activités d'entraînement cardiovasculaire avec matériel (tapis roulant, vélo, simulateur d'escaliers, rameur, elliptique…).
  • Cours collectifs d'entraînement cardiovasculaire (step, low impact aerobic, high impact aerobic, étirement, aquaforme…) : ces derniers sont pré-chorégraphiés ou en style libre. Dans ce cas-là, l'instructeur doit créer lui-même ses chorégraphies. Plus récemment sont apparus des concepts collectifs commerciaux plus évolués comme les produits pré-chorégraphiés.
  • Cours collectifs de renforcement musculaire (culture physique, « abdos cuisses fessiers »…).
  • On peut aussi retrouver le total body conditioning.

Une nouvelle méthode a vu le jour en 1993, sous le nom de fitness gym TAD, laquelle englobe les techniques aérobiques et le renforcement musculaire issus de la culture physique. Elle s'exécute non plus au sol mais sur une table ergonomique dite « table d'amplitude Dubus », en abrégé TAD, du nom de son inventeur, l'instructeur ivoirien Jean-Noël Dubus. Destinée aux personnes manquant de souplesse, elle associe quatre exercices différents exécutés en huit temps contrairement à la méthode traditionnelle au sol qui se fait en deux temps (crispation, relâchement)[5].

De nouvelles disciplines se créent, comme le piloxing (mélange de pilates et de boxe) ou le bokwa (mélange de danse africaine et de boxe). Toute classification sera difficilement exhaustive[6].

Lieux de pratique et stages[modifier | modifier le code]

Il existe différents lieux de pratique :

  • chez soi, seul ou dans le cadre d'un conseil individuel ;
  • dans le cadre d'une structure associative ou d'une fédération ;
  • dans le cadre d'un centre de remise en forme.
  • en pleine nature, avec coach sportif : entraînement polyvalent (en anglais cross training) partout en extérieur, dans l'eau de mer.

Aujourd'hui, les centres de remise en forme désignent au sens large les salles de sport qui proposent l'usage d'appareils de musculation, d'appareils d'entraînement cardiovasculaire, d'équipements de gymnastique légers, et parfois même des soins du corps. Le pratiquant s'efforcera donc de vérifier le type de centre qu'il choisit de sorte qu'il soit adapté à sa pratique du fitness[7].

Des stages de fitness, organisés par des associations ou des entreprises spécialisées, regroupent plusieurs centaines de participants. Les cours, donnés généralement par des instructeurs réputés, varient en qualité selon leur chorégraphie, leur technicité, leur musique et même la personnalité de l'animateur.

Équipements[modifier | modifier le code]

Grande balle comme équipement de conditionnement physique.

Selon le lieu de pratique, les équipements sont plus ou moins importants. On y trouve du petit matériel (poids légers, élastiques, ballons…) mais aussi du matériel plus lourd (rameurs, simulateurs d'escaliers, vélo…).

Le vêtement de sport doit être adapté aux différentes activités pratiquées, évacuer facilement l'humidité de la transpiration et répondre à des critères de résistance.

Compétition[modifier | modifier le code]

En France, les compétitions sont organisées par la Fédération française de gymnastique[réf. souhaitée] (FFG), qui comporte une section de gymnastique aérobique vouée essentiellement à la compétition, et une section de gymnastique « forme et loisirs ». La compétition est ouverte aux amateurs et aux professionnels, en couple, en individuel ou en groupe pour l'aérobic, en groupe pour le step et le hip-hop.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Terme recommandé par la Commission générale de terminologie et de néologie, et publié au Journal officiel de la République française le 30 juin 2009.
  2. Grand Dictionnaire Terminologique.
  3. « Définir le fitness », sur Easy Fitness (consulté le 23 mai 2009).
  4. « Les Français se convertissent au sport en salle », sur Le Monde,‎ (consulté le 30 mai 2016).
  5. Roger Okou Vabé, Gymnastique – Jean-Noël Dubus invente une nouvelle méthode, abidjan.net, 27 septembre 2013.
  6. « Tout savoir sur les activités de Fitness », sur Ilosport (consulté le 15 juillet 2013).
  7. « Faut-il s'entrainer dans une "salle de fitnesse" ? », sur Musculation Center (consulté le 18 juillet 2010)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :