Climat du Var

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article principal : Var (département).

Le Var possède principalement un climat méditerranéen, sec avec de fortes chaleurs. Toutefois, la lisière nord du département possède un climat montagnard avec de fortes gelées hivernales, et les îles d’Hyères bénéficient inversement d’hivers doux grâce à l'influence maritime[1].

Toulon est statistiquement la ville de France métropolitaine la plus ensoleillée.

Précipitations[modifier | modifier le code]

Pluies[modifier | modifier le code]

Les fortes précipitation d'automne amènent à des inondations, régulièrement dévastatrices (telles que les inondations de juin 2010 dans le Var). Entre 1983 et 2003, 743 communes du département (sur plus de 900) ont été concernées par au moins un arrêté de catastrophe naturelle[2].

La pluie n'est pas le seul facteur à prendre en compte. Pour la protection civile du Var, ces inondations sont dues à la forte artificialisation des terres et des berges des cours d'eau, liée à la pression foncière, très importante (+14,7 % de terres artificialisées entre 1993 et 2002[2].

Neige[modifier | modifier le code]

Cependant l'hiver doux connait quelques fois des chutes de neige. 10 à 14 jours en moyenne par an pour les sites situés à plus de 800 m d’altitude sur le Haut-Var. 2 à 4 jours par an sur les massifs intérieurs. Sur 32 hivers (1970-2002), 25 ont connu des chutes de neige de plus de 10 cm en plaine. Ainsi que des hauteurs de neige au sol supérieures à 50 cm à moins de 500 m d'altitude en 1970, 1981, 1986, 1992, 2001.

Vent[modifier | modifier le code]

La partie occidentale est soumise au mistral, vent froid quittant le couloir rhodanien, la partie orientale reste elle, intéressée par les vents d'Est marins remontant de la vallée de l’Argens.

Record de vent de secteur Ouest à Toulon : 148 km/h le 28/11/1983.

Températures[modifier | modifier le code]

La moyenne annuelle des températures moyennes est d’environ 15 °C près du littoral, 13 à 14 degrés dans l’intérieur et les massifs côtiers, 10 à 12 degrés sur le Haut-Var et massif de la Sainte-Baume. Records de chaleur : 43,5 °C à Entrecasteaux, 42,7 °C le 07/07/1982 au Luc.

Canicule[modifier | modifier le code]

En 2003 lors de la canicule et en juillet et en août 2005, les pics de chaleurs ont été tels que de nombreux feux se sont déclarés, emportant notamment une grande partie de la végétation du massif des Maures.

Chaque été les températures au-dessus de 30 °C la journée et 15 °C la nuit ne se font pas rares et certains jours des pics de 35°C peuvent être observé à l’intérieur des terres. La canicule est présente quasiment chaque année.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Îles d’Or », sur Iledeporquerolles.com (consulté le 28 décembre 2014)
  2. a et b « Dossier Départemental sur les Risques Majeurs dans le Var : Les risques naturels », Service Interministériel de défense et de protection Civiles de la Préfecture du Var et de la Direction Départementale de l’Équipement du Var, (consulté le 1er décembre 2014)