Adolphe Brisson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les personnes ayant le même patronyme, voir Brisson.
Adolphe Brisson
Adolphe Brisson.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Père
Conjoint
Yvonne Sarcey (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Autres informations
Membre de

Adolphe Brisson est un journaliste et critique dramatique français, né le à Paris, ville où il est mort le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Adolphe Brisson est le fils de l'éditeur de presse Jules Brisson, et l'époux de Madeleine Sarcey (1869-1950), alias "Yvonne" Sarcey, qui était la fille du critique littéraire Francisque Sarcey, collaborateur du journal l'Opinion nationale, puis journaliste au quotidien Le Temps.

Il reprit, à la mort de son père en 1902, la direction des Annales politiques et littéraires que ce dernier avait fondées avec des signatures prestigieuses du milieu littéraire, des commentaires, et de chroniques rédigés par Yvonne Sarcey. La publication eut un grand succès auprès de la petite et moyenne bourgeoisie de province. En 1907, Yvonne Sarcey fonda pour sa part l'Université des Annales, vite renommée pour la qualité de ses conférences.

En 1917, la revue tirait à près de deux cent mille exemplaires[1].

Brisson compte parmi ses amis de nombreux artistes et réunira, avec Anatole France et Antonio de La Gandara, le Comité Moréas formé en vue d'élever un monument à la gloire du poète après sa mort en 1910.

Adolphe Brisson est le père de Pierre Brisson (1896-1964), qui fut directeur du Figaro de 1938 jusqu'en 1964.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La Comédie littéraire (1895)
  • Pointes sèches : physionomies littéraires (1898)
  • Nos Humoristes (1900)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]