Saint-Antonin-du-Var

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Antonin.
image illustrant une commune du Var
Cet article est une ébauche concernant une commune du Var.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Saint-Antonin-du-Var
L'église de Saint-Antonin-du-Var.
L'église de Saint-Antonin-du-Var.
Blason de Saint-Antonin-du-Var
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Var
Arrondissement Brignoles
Canton Brignoles
Intercommunalité Communauté d'agglomération dracénoise
Maire
Mandat
Serge Baldecchi
2014-2020
Code postal 83510
Code commune 83154
Démographie
Population
municipale
717 hab. (2013)
Densité 41 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 30′ 23″ Nord 6° 17′ 12″ Est / 43.5065, 6.2867
Altitude Min. 95 m – Max. 396 m
Superficie 17,64 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Var

Voir sur la carte administrative du Var
City locator 14.svg
Saint-Antonin-du-Var

Géolocalisation sur la carte : Var

Voir sur la carte topographique du Var
City locator 14.svg
Saint-Antonin-du-Var

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Antonin-du-Var

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Antonin-du-Var
Liens
Site web www.saintantoninduvar.com

Saint-Antonin-du-Var est une commune française située dans le département du Var et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, membre de la communauté de communes Comté de Provence. Ses habitants sont les Antonais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située au cœur d'une région vallonnée, drainée par le « Vallon de la Sargle »[1], et plusieurs ruisseaux affluent, qui se jettent dans l'Argens, Saint-Antonin est à 190 m d'altitude, à l'écart des grands axes routiers à 8 km d'Entrecasteaux, à 8 km de Lorgues et à 16 km de Salernes.

Les hameaux de la commune[modifier | modifier le code]

Au nord : Mentone, Massebœuf


au sud : les Bigons, les Simon, Mappe, les Brunets, les Capucins (en ruine), les Grangues


à l'est : la Caravane.
à l'ouest : les Bastides d'Estelle.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Sant-Antounin-dóu-Var en provençal de norme mistralienne et Sant-Antonin-dau-Var en provençal classique. Le nom du village rappelle celui de Saint-Antonin (1389-1459), était évêque de Florence, en Italie[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La présence romaine est attestée par la découverte de nombreux tessons de céramique à Saint-Antonin, d'une nécropole à Cagnosc et d'un pressoir aux Salgues.
En 1135, Saint-Antonin est un hameau qui dépend d'Entrecasteaux, regroupé autour de la chapelle Notre-Dame-de-l'Assomption. Il a été cité cette année-ci "Sanctus Antoninus de Inter Castellis".
Cet ancien hameau n'a accédé au rang de commune qu'en 1954.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Mairie de Saint-Antonin-du-Var.

Budget et fiscalité 2014[modifier | modifier le code]

En 2014, le budget de la commune était constitué ainsi[3] :

  • total des produits de fonctionnement : 619 000 €, soit 920 € par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 505 000 €, soit 751 € par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 218 000 €, soit 324 € par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 567 000 €, soit 842 € par habitant.
  • endettement : 383 000 €, soit 569 € par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 5,50 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 7,03 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 44,24 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • Cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1954 1995 M. Jean Fustier    
1995 2008 M. Roger Volpi    
2008 en cours M. Serge Baldecchi UMP  

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Finances locales[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 717 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1962. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013
300 313 288 365 405 482 614 717
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune dépend de l'académie de Nice. Les élèves débutent leur scolarité à l'école primaire de Saint-Antonin-du-Var (68 enfants)[6]. Sa directrice est Brigitte Giraud.

Santé[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

La paroisse catholique Notre-Dame de l'Assomption de Saint-Antonin dépend du diocèse de Fréjus-Toulon, doyenné de Draguignan[7].

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Cave coopérative de Saint-Antonin-du-Var.

Commerce et artisanat[modifier | modifier le code]

Un hôtel restaurant, divers artistes (peintres, sculpteur...) des artisans (un pâtissier, des menuisiers, des potiers...), boulangerie et un magasin d'alimentation sont au cœur du village.

Agriculture[modifier | modifier le code]

La coopérative "Les Treilles d'Antonin"[8] et des vignerons indépendants comme la "Bastide des Prés"[9], le Chateau Mentone[10] ou celui des Sarrins[11] offrent une palette très diversifiée des vins de la commune[12].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Autres secteurs économiques[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monument aux morts.
  • L'église Notre-Dame-de-l'Assomption[13] : citée en 1038, elle fut plusieurs fois restaurée et présente aujourd'hui sur sa façade sur trois larges baies à triple arcature en plein-cintre reposant sur de fines colonnes aux chapiteaux historiés. Les murs extérieurs sont étayés par des très puissants contreforts. Sa façade principale, ouverte d'un portail très simple et percée d'un oculus, est surmontée d'un clocheton à baie.
  • Monument aux morts.
  • Saint-Antonin a de nombreux châteaux :

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Blasonnement[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Saint-Antonin-du-Var (Var).svg

Les armoiries de Saint-Antonin-du-Var se blasonnent ainsi :

De gueules au pal d'or, à la mitre d'argent brochant sur le tout, accompagnée, au canton dextre du chef, d'une grappe de raisin tigée et feuillée du même et, au canton senestre du chef, d'un écusson aussi d'argent à la croix alésée pattée de gueules.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]