Charles Rostaing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rostaing.
Charles Rostaing
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Directeur
Centre d'enseignement et de recherche d'oc
-
Jean Boutière (en)
Capoulié du Félibrige
-
Frédéric Mistral (d)
Élie Bachas (d)
Majoral du Félibrige
-
Mireille Durand (d)
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
signature de Charles Rostaing
signature

Charles Rostaing, né le [1] à Istres et mort le à Saint-Mitre-les-Remparts, est un linguiste français, spécialiste de la toponymie[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Charles Rostaing est un des spécialistes les plus connus de la toponymie française en général et provençale en particulier au XXe siècle. Il est par ailleurs le grand-père du biographe Alain Wodrascka.[réf. souhaitée]

De 1923 à 1926, il est étudiant à l'université d'Aix-en-Provence, où il a pour professeurs Georges Lote et Émile Ripert ; en 1928, il est reçu à l'agrégation de grammaire.

De 1934 à 1946, il est professeur de lycée à Alès, Toulon et Nice, puis à Paris. En octobre 1946, il est nommé chargé d’enseignement de langue et littérature provençales à la Faculté des Lettres d’Aix-en-Provence ; en 1947, il soutient sa thèse Essai sur la toponymie de la Provence : depuis les origines jusqu'aux invasions barbares.

Il est alors nommé maître de conférences, puis, en 1948, professeur de langue et littérature françaises classiques, avant de succéder à Auguste Brun (de), en 1952, dans la chaire de Langues romanes, qu’il occupe jusqu’à son départ pour la Sorbonne en 1967. Il y est directeur du Centre d’enseignement et de recherche d'oc de 1967 à 1974.

Majoral du Félibrige en 1952, il en fut le neuvième capoulié (président) de 1956 à 1962.

Il a appartenu au comité de patronage de Nouvelle École[3].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Charles Rostaing seul[modifier | modifier le code]

  • Les Noms de lieux, Presses universitaires de France, coll. Que sais-je ?, 1re édition 1945 ; 7e édition 1969 ; réédité en 1992
  • Essai sur la toponymie de la Provence, éd. d'Artrey, Paris, 1950
  • Essai sur la toponymie de la Provence (depuis les origines jusqu’aux invasions barbares), Laffite Reprints, Marseille, 1973 (1re édition 1950)
  • Essai sur la toponymie de la Provence, éd. Jeanne Laffite, Marseille, 1994

En collaboration[modifier | modifier le code]

  • Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, éd. Larousse, 1968
  • Charles Rostaing et René Jouveau, Précis de littérature provençale, Saint-Rémy-de-Provence, 1972
  • Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, 2e édition Librairie Guénégaud, Paris 1978
  • Albert Dauzat, Gaston Deslandes et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de rivières et de montagnes en France, Klincksieck, 1978

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice d'autorité personne sur le site du catalogue général de la BnF
  2. Nécrologie par Jean-Claude Bouvier
  3. « Droit de réponse de M. Alain de Benoist, concernant Nouvelle École », Courrier hebdomadaire du CRISP, vol. 9, no 715,‎ , p. 1-44 (DOI 10.3917/cris.715.0001).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]