Belcastel (Aveyron)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Belcastel.
Belcastel
Le Château de Belcastel
Le Château de Belcastel
Blason de Belcastel
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aveyron
Arrondissement Rodez
Canton Enne et Alzou
Intercommunalité Communauté de communes du Pays Rignacois
Maire
Mandat
Jean-Louis Bessière
2014-2020
Code postal 12390
Code commune 12024
Démographie
Gentilé Belcastélois, Belcastéloise
Population
municipale
192 hab. (2014)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 23′ 22″ nord, 2° 20′ 16″ est
Altitude Min. 391 m – Max. 707 m
Superficie 10,74 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aveyron

Voir sur la carte administrative de l'Aveyron
City locator 14.svg
Belcastel

Géolocalisation sur la carte : Aveyron

Voir sur la carte topographique de l'Aveyron
City locator 14.svg
Belcastel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Belcastel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Belcastel
Liens
Site web Site officiel

Belcastel (en occitan Bèl Castèl, littéralement « Beau Château ») est une commune française, située dans le département de l'Aveyron en région Occitanie. Elle faisait partie autrefois de l'ancienne province du Rouergue.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Rignac Goutrens Clairvaux-d'Aveyron Rose des vents
N
O    Belcastel    E
S
Colombiès Mayran

Site[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune matérialise une fraction sud du Massif central. Il s'étend sur une partie de la vallée de l'Aveyron.

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Belcastel

D'or à la fasce d'azur.

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Les maisons en bas du château datent du XIIIe siècle. Une enceinte fortifiée entourait le hameau[1].

Époque moderne[modifier | modifier le code]

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1983 2014 Claude Cayla[2]   retraité
2014 en cours Jean-Louis Bessière SE Fonctionnaire
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 192 habitants, en diminution de -14,67 % par rapport à 2009 (Aveyron : 0,57 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1831 1836 1841 1846 1851 1856 1861
706 589 812 831 939 934 936 890 944
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
942 970 990 1 020 1 047 1 062 1 041 1 023 998
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
463 378 352 348 299 313 284 281 280
1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 - -
266 249 245 251 242 225 192 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006 [6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Cette commune à vocation agricole compte vingt-trois fermes d'exploitation agricole[réf. souhaitée].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Cyril Lignac y a fait son apprentissage de cuisinier.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Édifices civils[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Château de Belcastel et Vieux Pont.
Vue sur le château depuis les calades
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Le Lourdou.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • France Arudy, Château de Belcastel. Vol. 1, Histoire ancienne et moderne : Belcastel, Aveyron, Belcastel, Éd. SARL Belcastel, , 12 p., ill. en coul., couv. ill. en coul. ; 21 cm (notice BnF no FRBNF36184026)
  • Catherine Sayen, Château de Belcastel. Vol. 2, Matériaux et formes architecturales de la restauration : Belcastel, Aveyron, Belcastel, Éd. SARL Belcastel, , 12 p., ill. en noir et en coul., couv. ill. en coul. ; 21 cm (notice BnF no FRBNF36184031)
  • Charles Géniaux, Les témoins du passé, Tours, A. Mame et fils, , 272 p., In-8° (notice BnF no FRBNF34089641), p. 12,17
  • (oc+fr) Christian-Pierre Bedel, Rinhac : Anglars, Ausits, Bèl Castèl, Bornasèl, Gotrens,Las Candolièiras, Mairanh / Christian-Pierre Bedel et los estatjants del Rinhagués, Rodez, Mission départementale de la culture, coll. « Al canton », , 230 p., ill., couv. ill. ; 28 cm (ISBN 2-907279-04-1, ISSN 1151-8375, notice BnF no FRBNF36652250)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Vue sur la rive droite de Belcastel avec son pont et son église du XVe siècle

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]