Auberge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Auberge du Luberon à Apt

Une auberge est un établissement d'hébergement touristique qui propose aux voyageurs et aux touristes un logement temporaire de type « chambre d'hôtel » contre paiement. L'aubergiste, parfois appelé albergeur, est la personne tenant l'établissement.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Auberge du Trésor au cœur du Vieux-Québec

Le terme auberge est attesté dès le XVe siècle sous la forme aulberge. Il s'agit d'un emprunt à l'occitan aubergo ou au francoprovençal (dauphinois) aubergo. En ancien occitan alberga a le sens de « campement, baraque ». C'est un dérivé du verbe albergar « héberger », qui comme l'espagnol, le catalan albergar et l'italien albergare, est issu du germanique haribergôn « loger, héberger (l'armée) ». Ce verbe est composé des éléments hari « armée » (cf. allemand Heer) et bergôn « abriter, protéger » (cf. allemand bergen)[1].

Le mot auberge a supplanté en langue d'oïl, le terme herberge (attesté fin XIe siècle), dérivé de herberger (> héberger), attesté au XIe siècle et issu quant à lui du francique heriberga[2]. Heri est sans doute une variante germanique occidentale de hari.

Description[modifier | modifier le code]

Il peut s'agir d'un logement simple, par exemple une auberge de jeunesse.

« Auberge » désigne aussi un type de restauration tel que la « ferme-auberge » et l'« auberge d'accueil paysan » qui proposent de déguster les produits du terroir et les spécialités régionales issus des productions de la ferme ou des fermes voisines.

Le mot auberge est souvent synonyme d'hôtel ou d'hôtel-restaurant. Il peut aussi indiquer un restaurant avec quelques chambres d'hôtes. Parfois une auberge ne fait que restaurant sans possibilité de logement.

Le mot est plus ou moins associé à une ambiance rustique ou historique. Les relais de poste avaient souvent fonction d'auberge. Quelques exemples sont l’Auberge du cygne et l’Auberge de l'Œuf dur et du Commerce. Cela a donné au mot une plus-value qui a entraîné des hôtels de luxe à placer le terme auberge dans leur nom.

« La plus vieille auberge de France », au sens ancien du terme serait la Couronne, située à Rouen et mentionnée dès 1345.

Au Maroc[modifier | modifier le code]

Les auberges sont classées en deux catégories[3] :

  • 1re catégorie ;
  • 2e catégorie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Auberge sur le site cnrtl.fr
  2. Albert Dauzat, Jean Dubois, Henri Mitterand, Nouveau dictionnaire étymologique et historique, Librairie Larousse 1971. p. 367.
  3. Page 7: 5° Auberges:

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]