Famille de Boisgelin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Famille de Boisgelin
Image illustrative de l'article Famille de Boisgelin
Armes

Blasonnement Écartelé : aux 1 et 4, de gueules à une molette d'éperon d'argent à 5 rais ; aux 2 et 3, d'azur plein.
Devise « In Virtute Vis » : La force est dans le courage.
Branches la Garenne
Kerdu
Bellefontaine dite de Pléhédel
Cucé
Période XIVe siècle - XXIe siècle
Pays ou province d’origine Bretagne
Fiefs tenus Boisgelin, Pléhédel
Demeures Manoir du Boisgelin
Château de la Bretesche
Château de Cucé
Hôtel de Boisgelin
Charges Chambellan de Louis XVIII
conseiller d’État
président-né des États de la Province de Bretagne
Fonctions militaires Colonel du Régiment de Boisgelin
Maréchal de camp
Fonctions ecclésiastiques Agent général du clergé de France
Evêque de Lavaur
Archevêque d’Aix-en-Provence
Archevêque de Tours
Cardinal
Récompenses civiles Pair de France
Officier et Commandeur de la Légion d'honneur
Preuves de noblesse
Montres 1427 à Pléhédel
1480 à Saint-Brieuc
Réformation de la noblesse 1668 : douze générations
Admis aux honneurs de la Cour Huit admissions aux Honneurs de la Cour entre 1758 et 1788
Autres extraction féodale

La famille de Boisgelin est une famille française, d'extraction féodale, originaire de Bretagne. Elle prouve sa filiation depuis 1378[1].

Elle tient son nom de la terre du Boisgelin[2] (francisation du breton Coatguelen[3], qui signifie « Bois des houx »), située dans la vicomté de Pléhédel. Boisgelin a parfois été interprété de façon fantaisiste en « bois aux coqs » ou en « bois gélif », au mépris de l'étymologie d'origine.

Origine[modifier | modifier le code]

Des porteurs du nom Boisgelin sont cités aux XIIe siècle et XIIIe siècle, sans être rattachés à la filiation suivie :

Geoffroy du Boisgelin († après 1166), seigneur du Boisgelin, puis vicomte de Pléhédel, pour laquelle il fit hommage au Duc de Bretagne en 1166, marié à Sibille de Léon, héritière de Pléhédel, dont :

  • Raoul Ier du Boisgelin, seigneur du Boisgelin et vicomte de Pléhédel, mort sans postérité,
  • Alain Ier du Boisgelin, seigneur du Boisgelin et vicomte de Pléhédel, par héritage de son frère, marié avec N. de Cornouaille, dont :
    • Raoul II du Boisgelin, seigneur du Boisgelin et vicomte de Pléhédel,
    • Raymond du Boisgelin († après 1213), partagé par son frère ainé le 30 octobre 1213. Il s'agissait de biens situés au côté droit du chemin allant de l'église de Pléhédel à Paimpol, pour en jouir sa vie durant. Comme l'avait fait leur oncle Raoul Ier du Boisgelin à leur père, Raoul II du Boisgelin se réservait le droit de reprendre les-dits biens au décès de son cadet.

Branches principales[modifier | modifier le code]

Branche de la Garenne (éteinte)[modifier | modifier le code]

Branche de Kerdu[modifier | modifier le code]

Devenue branche ainée après l'extinction de la branche de la Garenne :

Branche de Bellefontaine dite de Pléhédel[modifier | modifier le code]

Branche de Cucé (éteinte)[modifier | modifier le code]

Charges et fonctions[modifier | modifier le code]

Militaires[modifier | modifier le code]

Les charges civiles[modifier | modifier le code]

Les fonctions religieuses[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Les ecclésiastiques[modifier | modifier le code]

Les militaires[modifier | modifier le code]

Les victimes de la Révolution française[modifier | modifier le code]

Châteaux, titres, et terres[modifier | modifier le code]

Châteaux[modifier | modifier le code]

Titres[modifier | modifier le code]

La comtesse de Boisgelin. Un portrait de Léon Bakst, 1924

Terres[modifier | modifier le code]

Les membres de la Maison de Boisgelin furent teneurs des fiefs :

  • de Boisgelin, de la Garenne, de Kerdu, de Kersa, de Kergomar, de Kergoët, de Kerabel, de Kergouat, de Kergouadon, de Kerascoêt, de Kerneven, de la Sourdière, de Kerberzeau, de Kersaliou, de la Carte, du Plessis, de la Ville-Robert, d’Equivy, de Saint-Mandé, de La Passée, de la Ville-Hélo, de Lesturgant, de Kerhulué, de Botmar, du Porzo, du Lié, de Talohet, du Kerisoet, du Trechef, du Tran, de La Villeneuve, de Keridec, de La Ville-Sallon, des Loges, de Lantic, de Kerdrioly, des Gailleules, de Malleville, d’Acigné, de Kergournault, de Thenocquenel, de Kergouadan, de la Noémain, de la Toise, de La Villemarqué, de Pontrivilly, de Bellefontaine, du Bot, de la Bouévière, de La Chesnaye, de Kerbezrade, de Kerdouadan, de Kreveran, de Kerveret, de Kerlabour, de Kersac, de Keruran, de Kervach, du Pommet, de Levenereuc, de La Longraye, de Roscoêt, de La Villeauber, de La Villebalin, de La Villejocelin, de La Villemorguen, de Noeverte, de Cucé, etc.

Mais également :

Armoiries[modifier | modifier le code]

Image Armes de la famille de Boisgelin
Armes de la famille de Boisgelin
Famille de Boisgelin

Ecartelé : aux I et IV, de gueules à une molette d'éperon d'argent à 5 rais ; aux II et III, d'azur plein.

L'écu environné du manteau de pair (branches de Cucé et de Pléhédel), timbré de la couronne de marquis.

Supports : Deux lions.

Armes maison de Boisgelin.JPG Ex-libris

Ex-libris du XVIIIe siècle

Devise[modifier | modifier le code]

" In Virtute Vis " : Dans la vertu la force

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Régis Valette, Catalogue de la noblesse française au XXIe siècle, Paris, 2002
  2. ou de Boisgeslin, du Boishuelin, du Boisgeslin
  3. de koad = bois, et kelenn = houx
  4. Officier dont la mission est d'accompagner les fils du roi pendant leur jeunesse (Source :).

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Les généalogistes de la famille de Boisgelin[modifier | modifier le code]

  • Frédéric de Berthier de Grandry publie un état présent de la Maison de Boisgelin dans l'ouvrage "L'Homme du Concordat, le cardinal de Boisgelin, 2010.
  • Joseph de Boisgelin de Kerdu, abbé de Boisgelin, publiera de nombreuses notices historiques et généalogiques sur la Maison de Boisgelin et ses alliances.
  • Eugène de Boisgelin de Kerdu publiera quant à lui tout autant d'esquisses généalogiques sur les familles de Provence.
  • Charles-Eugène de Boisgelin de Pléhédel, à qui l'on doit les preuves réunies en 1778 de la Maison de Boisgelin.
  • Commandant Jean Batel, officier de la marine marchande, à qui l'on doit un remarquable travail d'archivage, qui aboutira par la publication de deux ouvrages, résultat de vingt ans de passion et de patience :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Frédéric de Berthier de Grandry, L'Homme du Concordat, le cardinal de Boisgelin, sa vie, son œuvre, sa famille , 2010,
  • Joseph de Boisgelin, Sur les pas des ancêtres, avril 2001,
  • Joseph de Boisgelin, Toussaint-Marie de Boisgelin de Kerdu, lettres à son père,
  • Commandant Jean Batel, Maison de Boisgelin, archives publiques de Bretagne,
  • Commandant Jean Batel, Maison de Boisgelin, Preuves,
  • Paul de Boisgelin, Je suis de Provence et d'ailleurs, esquisse agnatique et cognatique de notre ascendance, 2012,
  • Paul de Boisgelin, Je suis de Bourgogne et d'ailleurs, esquisse agnatique et cognatique de notre ascendance, 2012,
  • Joseph de Boisgelin, La Maison de Boisgelin, 1985,
  • Abbé E.Lavaquery, Le cardinal de Boisgelin, tome 1 et 2, 1920,
  • Vice-amiral Olivier Meniolle d'Hauthuille, Mazenod en Provence, janvier 2000,
  • Joseph de Boisgelin, Du côté de ma mère…, février 2002.,
  • Joseph de Boisgelin, Années sombres à saint-Martin suivie de Souvenirs d'enfance, octobre 2000,
  • Joseph de Boisgelin, Moi, Saint-Martin, mon histoire de 1604 à nos jours, Toussaint 2003
  • Joseph de Boisgelin, Le groupe de l'Assomption de Pierre Puget, chapelle de Saint-Martin, 1999.
  • Joseph de Boisgelin, Gilles-Dominique de Boisgelin de Kerdu et Adélaïde de Laurens de Peyrolles et leur descendance, juillet 1999,
  • Henri Jougla de Morenas, Grand armorial de France,
  • Eugène, marquis de Boisgelin de Kerdu, Famille de Provence, tome 1, 1900
  • Eric Perret du Cray, Généalogie descendantes de Xavier Perret du Cray, 2006
  • Archives du château de Saint-Martin de Pallières, château du Claud, château du Boisgelin et autres
  • Archives de Christophe Duhil de Bénazé
  • Louis de La Roque, Catalogue des officiers français, 3 tomes
  • Chevalier de Courcelles, Histoire de la maison de Boisgelin, 1820
  • MERLET, 1932,
  • René Couffon, Notes sur les origines de la vicomté de Pléhédel, BMSECN, 1932, t. LXIV, p. 75-79,
  • René Couffon, "Quelques notes sur Lanloup", BMSECN, 1924, t. LVI, p. 35-104,
  • Potier de Courcy, Tome I, page 109.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]