Berck (Pas-de-Calais)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Berck-sur-Mer)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berck.
Page d’aide sur l’homonymie Berck-sur-Mer redirige ici.
Berck
Plage de Berck lors desRencontres internationales de cerfs-volants
Plage de Berck lors des
Rencontres internationales de cerfs-volants
Blason de Berck
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Montreuil
Canton Berck
Intercommunalité Communauté de communes Opale Sud
Maire
Mandat
Bruno Cousein (UMP)
2014-2020
Code postal 62600
Code commune 62108
Démographie
Gentilé Berckois
Population
municipale
15 171 hab. (2011)
Densité 1 020 hab./km2
Population
aire urbaine
46 437 hab. (2009)
Géographie
Coordonnées 50° 24′ 32″ N 1° 35′ 36″ E / 50.4088888889, 1.5933333333350° 24′ 32″ Nord 1° 35′ 36″ Est / 50.4088888889, 1.59333333333  
Altitude Min. 0 m – Max. 30 m
Superficie 14,88 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Berck

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Berck

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Berck

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Berck
Liens
Site web berck.fr

Berck est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Nord-Pas-de-Calais. Ses habitants sont appelés les Berckois.

C'est une station balnéaire du sud de la Côte d'Opale ainsi qu'une ville thérapeutique (établissements hospitaliers). Avec ses 15 000 habitants, Berck est également une ville importante (la 1re de l'arrondissement de Montreuil et la 11e du Pas-de-Calais).

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Carte de la Côte d'Opale
Berck est sur la Côte d'Opale.
La plage de Berck

Berck est située à la limite entre la Picardie et le Nord-Pas-de-Calais. Elle se situe par l'autoroute A16 à 93,7 km d'Amiens, à 84 km de Calais et à 229 km de Paris. Elle est située à environ 15 km au sud de la station balnéaire du Touquet-Paris-Plage et à proximité des grandes villes de la Côte d'Opale telles que Boulogne-sur-Mer, Calais et Dunkerque, situées respectivement à une quarantaine, une soixantaine et une centaine de kilomètres.

Ville du nord de la France, Berck est aussi une station balnéaire de la Côte d'Opale, située sur les rivages de la Manche, au nord de la baie d'Authie, la partie sud de la baie (Marquenterre) appartenant au département de la Somme, en Picardie.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Manche Merlimont Rose des vents
Manche N Rang-du-Fliers
Verton
O    Berck    E
S
Manche Groffliers

Accès et transports[modifier | modifier le code]

La Gare de Rang-du-Fliers - Verton - Berck est située à quelques minutes du centre-ville de Berck, auquel elle est reliée par navette de bus et piste cyclable. Elle est, depuis 2010, tête de ligne du TGV régional (le TERGV) vers Lille (en environ h 15, avec correspondance vers Bruxelles) via Boulogne et Calais (avec correspondance Eurostar vers Londres). Elle est également reliée directement à Paris-Nord par trois allers-retours en TGV (trajet long via Lille, Calais et Boulogne) ainsi que par cinq à sept trains Intercités (trajet plus court par Amiens). D'ici 2015, la modernisation de cette liaison courte, avec l'introduction des nouvelles rames Coradia, réduira le trajet Paris-Berck à 1h50 environ. La gare offre aussi de nombreux services TER vers la baie de Somme, Abbeville, Amiens, mais aussi le Boulonnais et les Flandres.

Le bâtiment de l'ancienne gare terminus de Berck-Plage a été transformé en casino. La navette de bus reliant la gare SNCF au centre-ville ainsi que les lignes d'autocars régulières de desserte des plages (Merlimont-Plage, Stella-Plage, Le Touquet-Paris-Plage) partent à proximité. En saison estivale, des excursions en autocar sont proposées vers Cantorbéry et Londres (également pour les soldes d'hiver), ainsi que vers Bruges et la Hollande.

La sortie sortie 25 « Berck » de l'autoroute A16 (Paris/Roissy - Calais - Dunkerque) dessert directement la ville, avec un raccordement au Tunnel sous la Manche.

Enfin, l'aérodrome de Berck-sur-Mer permet l'atterrissage des avions de tourisme tandis que le proche aéroport du Touquet-Côte-d'Opale accueille des liaisons régulières de et vers l'Angleterre, ainsi que des vols spéciaux d'agence vers diverses destinations de vacances.

Quartiers[modifier | modifier le code]

Berck comporte deux quartiers :

  • Berck-Ville : partie Est, ancien village de pêcheurs
  • Berck-Plage : partie Ouest, plage et hôpitaux

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Limite littorale de l'Artois et plages sableuses.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La ville se situe au nord de la baie d'Authie, dernière baie à l'état naturel d'Europe, et à l'embouchure de l'Arche, ancien cours d'eau depuis disparu ensablé. Elle dispose d'un petit port, La Madelon, à l'intérieur des terres.

Climat[modifier | modifier le code]

Climat océanique du nord de la France.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Il existe quatre hypothèses sur l'origine du nom « Berck »[1] :

  • berg : mont en germanique, pour désigner une colline de sable (dunes ?) ;
  • bekkr : ruisseau en scandinave, pour désigner la rivière l’Arche qui coulait alors ;
  • beorc : bouleau en saxon, pour désigner une région boisée ;
  • berk : nom du bouleau en néerlandais.

Le nom Berck trouve son origine dans une langue germanique, probablement le néerlandais, langue originale des habitants de la région.

Se nomme Berk-aan-Zee en flamand[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Du Moyen Âge à l'époque moderne[modifier | modifier le code]

Berck s'affirme dès le Moyen Âge comme un port de pêche.

Berck au XIXe siècle : l'apogée balnéaire[modifier | modifier le code]

Bateau de pêche peint à Berck, Manet, 1873
La plage de Berck au XIXe siècle.

Ancien port d'échouage (vers cent cinquante bateaux de pêche jusqu'en 1914[3]), Berck prend une vocation thérapeutique pour le traitement de la tuberculose osseuse sous le second Empire. Tout commence par l'initiative d'une veuve de marin, Marianne Brillard, dite Marianne-toute-seule, qui a l'idée de faire prendre des bains de mer aux enfants malades qui lui sont confiés. Le médecin de canton constate l'amélioration de leur santé et établit des rapports sur l'incroyable densité d'iode concentrée à Berck. Marianne-toute-seule est considérée aujourd'hui comme l'inventeur de la thalassothérapie. La ville va très vite profiter de son renom. L'Hôpital Impérial (devenu depuis Maritime) est inauguré en 1869 par l’Impératrice Eugénie et le Prince Impérial venus de Paris par train spécial. À cet effet, une avenue sera creusée en un temps record (les routes sont alors de sable), et cette artère porte toujours le nom de "Rue de l'Impératrice". La baronne de Rothschild inaugure l'hôpital du même nom, tandis que des religieuses édifient l'Institut Saint-François-de-Sales, suivi par l'Institut Hélio-Marin, la Fondation Franco-américaine, etc. À la fin du XIXe, de très grands artistes (Eugène Boudin, Édouard Manet, Albert Besnard entre autres) viennent à Berck peindre ses ciels. Juste avant la Première Guerre mondiale, la Cour de Russie (Raspoutine lui-même) séjourne à Berck, accompagnant le Tsarévitch Alekseï, jeune hémophile, sur lequel on essaye de nouveaux traitements. La ville connait alors son apogée.

La gare monumentale de Berck-Plage

Berck est desservie par deux lignes de chemin de fer secondaire à voie métrique qui la relient, de 1893 à 1955, à Aire-sur-la-Lys, et, de 1909 à 1929, au Touquet-Paris-Plage

Berck au XXe siècle : après la reconstruction, la santé et les loisirs[modifier | modifier le code]

Les cabines de plage de Berck

Durant la Première Guerre mondiale, la ville voisine de Montreuil devient le Grand quartier général britannique.

La Seconde Guerre mondiale provoque la destruction de tout le front de mer. En 1974, le port ne compte plus que trois bateaux de pêche[réf. nécessaire].

Aujourd'hui, quoique le secteur hospitalier reste économiquement prépondérant, la ville est fortement tournée vers le tourisme. Station balnéaire avec une immense plage de sable fin (une douzaine de kilomètres) sur la Côte d'Opale, des dunes naturelles, la Baie d'Authie, dernière baie sauvage d'Europe, Berck est également le paradis du char à voile, créé à Berck, de l'équitation, et du cerf-volant, fêté vers Pâques lors des Rencontres internationales de cerfs-volants, mondialement connues[réf. nécessaire].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Berck dans son canton et dans l'arrondissement de Montreuil.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1790 1800 Charles-Louis Malingre    
1800 1807 Pierre-Honoré Beausseaut    
1808 1825 Jean-Louis Cornu    
1825 1830 Isidore Barbier    
1830 1835 Charles Malingre    
1843 1848 Isidore Barbier    
1848 1849 Pierre Macquet    
1850 1850 Auguste Lens    
1850 1850 Jean-Baptiste Macquet    
1850 1852 Pierre Macquet    
1852 1865 François Fontaine    
1865 1870 Pierre Fontaine    
1870 1874 Alfred Macquet    
1874 1876 Auguste Leclercq    
1876 1891 Alfred Macquet    
1891 1892 Jean-Baptiste Macquet    
1892 1896 Emile-Edmond Macquet    
1896 1906 Léon Parmentier    
1907 1919 Désiré Quettier    
1919 1944 Michel Malingre    
1944 1945 Robert-Alphonse Musy    
1945 1947 Jean-Charles Doux    
1947 1959 Claude-Marie Duffit Radical socialiste  
1959 1965 Joseph Fouchet DVD  
1965 1971 Marcel Beraud UDR  
1971 1977 Guy Malgouzou DVD  
1977 1996 Claude Wilquin PS Député (1978 → 1986)
Vice-président du conseil régional N-PdC
Président du District de Berck-sur-Mer
1996 2001 Danièle Lhomme PS Présidente du District de Berck-sur-Mer
2001 2008[4] Bruno Cousein[5] UMP Président de la CC Opale sud (2001 → 2008)
2008 2014[6],[4] Jean-Marie Krajewski PS Kinésithérapeute
Président de la CC Opale sud (2008 → 2014)
2014[4],[7] en cours
(au 20 novembre 2014)
Bruno Cousein[5] UMP Kinésithérapeute
Président de la CC Opale sud (2014 → )

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

La Communauté de communes Opale sud, dont Berck est la ville principale, compte environ 25 000 habitants.

Berck-Plage

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 15 171 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de plus de 10 000 habitants ont lieu chaque année à la suite d'une enquête par sondage, contrairement aux autres communes qui ont un recensement réel tous les cinq ans[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
984 1 041 1 212 1 379 1 649 1 706 1 842 2 100 2 216
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 399 2 703 3 293 4 228 4 373 4 590 5 187 5 752 7 039
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
7 799 9 636 11 597 12 674 13 980 16 433 16 700 11 529 14 285
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
12 877 13 690 14 420 14 060 14 167 14 378 15 145 15 171 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2004[9].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (25,7 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (53,6 %) est supérieur de plus de deux points au taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 46,4 % d’hommes (0 à 14 ans = 17,6 %, 15 à 29 ans = 19 %, 30 à 44 ans = 20,1 %, 45 à 59 ans = 22,2 %, plus de 60 ans = 21,1 %) ;
  • 53,6 % de femmes (0 à 14 ans = 13,4 %, 15 à 29 ans = 20,3 %, 30 à 44 ans = 16,5 %, 45 à 59 ans = 20,2 %, plus de 60 ans = 29,6 %).
Pyramide des âges à Berck en 2007 en pourcentage[10]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90 ans ou +
1,1 
5,8 
75 à 89 ans
11,4 
14,9 
60 à 74 ans
17,1 
22,2 
45 à 59 ans
20,2 
20,1 
30 à 44 ans
16,5 
19,0 
15 à 29 ans
20,3 
17,6 
0 à 14 ans
13,4 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[11]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Enseignement[modifier | modifier le code]

La ville de Berck abrite[12] :

  • 4 écoles maternelles et 4 écoles primaires dont une privée, l'école Saint-Joseph ;
  • un lycée général et un lycée professionnel (Jan Lavezzari), avec internat ;
  • deux collèges : l'un public, le collège Jean Moulin, l'autre privé, l'Institution Notre-Dame.

L'ensemble des équipements de santé constitue un important pôle de formation d'enseignement supérieur :

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

  • Les Rencontres internationales de cerfs-volants autour de Pâques, avec vol nocturne de cerfs-volants éclairés
  • Les Pluriales, organisées par l'Office municipal de la culture de Berck, offrent un programme annuel de théâtre et de musique.
  • Festival de la bande dessinée (mars/avril)
  • Country-Rock-Festival (juillet)
  • Grands feux d'artifice sur la mer (Fête nationale et Assomption)
  • Bénédiction de la mer (Quinze-août)
  • Beach-Cross de Berck (octobre)
  • ASK Festival de musiques actuelles et alternatives (automne)
  • Blind2son contre la violence (octobre) concert contre la violence
  • 6 Heures de Char à Voile (fin octobre)
  • Festival du dessin de presse et de la caricature (novembre)
  • Villages des automates de Noël (fin d'année)

Santé[modifier | modifier le code]

La ville compte de nombreux établissements de santé :

  • l’Hôpital Maritime (200 lits), géré par l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris;
  • les divers établissements de l’association Cazin-Perrochaud;
  • la fondation Hopale, rassemblant l'Institut Calot/Saint-François-de-Sales (90 places, traumatologie et sports), l’Établissement Hélio-Marin (85 places) et la Fondation franco-américaine/Jacques Calvé.
  • l'antenne psychiatrique du groupe hospitalier de Montreuil (CHAM), basée à Berck;
  • l'Institut d'éducation motrice et la Maison d'accueil spécialisée;
  • le Centre d'éducation et de soins spécialisé pour enfants polyhandicapés (C.E.S.S.E.P.) appelé Le Rivage;
  • deux centres d'aide par le travail, plusieurs centres de rééducation et maisons de retraite[12].
  • l'hôpital général - Centre Hospitalier de l'Arrondissement de Montreuil (CHAM) - est installé à Rang-du-Fliers, à l'entrée de Berck.

Sports[modifier | modifier le code]

Char à voile à Berck, image du Comité de Tourisme du Nord, 2011.
  • La plage permet la pratique de nombreux sports nautiques comme le char à voile.
  • Dans les années 1970/1980, la ville de Berck possédait un club de basket-ball, l'AS Berck, de renommée internationale, avec de nombreux champions recrutés en Amérique, qui fit partie des plus belles heures de gloire du Championnat de France.
  • La section handibasket de l'AS Berck a aussi marqué de sa présence les championnats français (remportant dix fois le championnat et cinq fois la coupe de France) et européen (trois titres sur dix finales jouées, dont 9 consécutives) entre 1982 et 1992.

Cultes[modifier | modifier le code]

  • Culte catholique: Eglise Saint-Jean-Baptiste et Chapelle de la marine (Berck-ville). Eglise Notre-Dame-des-Sables et Chapelle Saint-François-de-Sales (Berck-Plage);
  • Temple protestant et Salle des Témoins de Jéhovah à Berck-Plage;
  • Synagogue à Boulogne-sur-Mer (38 km);

Économie[modifier | modifier le code]

Commerces et services[modifier | modifier le code]

En 2012, de nombreux commerces sont présents sur la commune dans tous les domaines.

Berck compte 1 hypermarché (160 salariés[12]) et 4 supermarchés[15].

La société de gardiennage Angels Guard emploie 160 salariés[12].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Malgré les terribles destructions du front de mer pendant la Seconde Guerre mondiale et sa reconstruction, toujours discutée, Berck offre un ensemble de maisons des XIXe et début du XXe exceptionnel par la diversité des styles, ainsi qu'une grande plage d'une douzaine de kilomètres, une grande variété d'activités et de sites de loisirs, des hôtels et restaurants qui attirent les touristes.

La ville compte près de 4 000 résidences secondaires et 1 700 places de camping (10 terrains)[12], et près de 300 chambres d’hôtel, ainsi que de nouvelles chambres d'hôtes. Le Cottage des dunes, Centre européen d'accueil et d'hébergement, reçoit de nombreux groupes de toutes nationalités.

Le casino accueillerait 350 000 visiteurs par an, le parc d'animation de Bagatelle, 300 000 visiteurs par an. La ville est également équipée d'un musée, d'un complexe de loisirs, Agora (45 salariés), comprenant piscine (dont un bassin à vagues), spa, jeux de quilles, billards et restaurant sur la plage, de l'hippodrome de la Molière au sud et d'un aérodrome doté de deux pistes gazonnées de 900 et 600 m, avec aéroclub et club ULM au nord[12].

Chaque année, à Pâques, les Rencontres internationales de cerfs-volants attirent un demi-million de visiteurs sur deux semaines.

Industrie et transports[modifier | modifier le code]

L'industrie est présente avec les textiles Uniflockage (65 salariés) et les conserves de poissons Alliance (La Dieppoise, 35 salariés). Les voyages Dumont, société de transport par autocars, comptent 45 salariés[12].

L'ensemble des équipements de santé constitue un gisement d'emplois déterminant.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.
L'église Saint-Jean-Baptiste
  • Le musée municipal propose une collection de peintures marines, de diverses pièces d'archéologie et de documents sur l'ethnographie et la pêche.
  • Le Casino est l'ancienne gare de Berck-Plage dont le tortillard, la reliant jadis à la gare centrale S.N.C.F., a été remplacé par une navette de bus en 1955.
  • L'avenue face au casino est bordée de maisons à pignons très nordiques. La rue de Lhomel offre une villa et tout près, l'Hôtel Régina, le palace de Berck, symbolise le style de la Belle-Époque.
  • Le Cinos, cinéma multiplexe de Berck et de l'Opale Sud, est implanté près du Casino (place du 18 juin). Il a ouvert ses portes le mercredi 16 juillet 2014. Il est également proche de la médiathèque, construite avec une poupe à la manière d'un paquebot.
  • L'église Saint-Jean-Baptiste, du XIIIe, représente un type d'église-phare. Sont classés le Chœur et le clocher (inscription MH 1926) ainsi que les culots (inscription MH 1915).
  • L'église Notre-Dame-des-Sables est classée pour ses peintures murales du chœur (inscription MH 1993). Ses boiseries sont uniques en France[réf. nécessaire].
  • La chapelle de l'hôpital Cazin-Perrochaud est classée, avec des peintures murales d'Albert Besnard (inscription MH 1975).
  • Le phare de Berck, mis en service en 1961, d'une hauteur de 45 m, se situe à la pointe du Haut-Banc. Sa portée est de 24 milles nautiques, avec des feux à éclats blancs réguliers de 5 s.
  • Les chaussées de Berck-ville comportent, quant à elles, de très nombreux calvaires marins.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Berck - Calvaire des marins

Berck dans les arts et la culture[modifier | modifier le code]

Berck dans la peinture[modifier | modifier le code]

Plusieurs peintres, de ce qui allait devenir L'École de Berck, ont séjourné et peint à Berck : Édouard Manet, qui avait une résidence à Boulogne-sur-Mer, a peint le Bateau goudronné sur la plage de Berck en 1873 ; Eugène Boudin ; Albert Besnard, qui exécuta au moins cinq gravures à l'eau-forte sur des motifs inspirés de Berck[16], ainsi que plusieurs huiles.

Berck dans la littérature[modifier | modifier le code]

Berck au cinéma[modifier | modifier le code]

Berck a servi de décor au cinéma à de multiples reprises. Ainsi La Vie et rien d'autre de Bertrand Tavernier, avec Philippe Noiret ou Le Scaphandre et le Papillon de Julian Schnabel, avec Mathieu Amalric. Plusieurs scènes de Gainsbourg, vie héroïque, film aux trois Césars de Joann Sfar de 2010, ont également été tournées à Berck. Le film de Jean-Jacques Zilbermann, A la vie, avec notamment Julie Depardieu, a été tourné à l'été 2013 à Berck. Le nouveau film de Benoît Jacquot, avec Léa Seydoux, en cours de tournage à Berck, sortira en 2015.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Berck

Les armes de Berck se blasonnent ainsi :

parti d’azur et de gueules à l’ancre marine d’argent brochant sur la partition, enlacée d’un filin d’or et accostée de deux poissons aussi d’argent posés en pal[17].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • L. Duplais, Berck-sur-Mer (Histoire de), Le Livre d'histoire, Paris 1988, [lire en ligne] , (ISBN 2-904951-49-0)
  • Service « Patrimoine Culturel » de la Direction de la Culture du Conseil Régional Nord-Pas-de-Calais (2014) "Berck, du soin à la villégiature" ; 112 pages, 215 illustrations, Editions "Lieux Dits", Collection Images du patrimoine.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Origine du nom Berck
  2. Centre de Recherche généalogique Flandre-Artois
  3. Encyclopedia Brittanica
  4. a, b et c Sylvain Delage, « Berck : élu maire, Bruno Cousein lance le pari de « faire mieux avec moins » : Jean-Marie Krajewski n’est plus maire de Berck. Vendredi soir, il a laissé la place à Bruno Cousein, qui a retrouvé avec émotion le fauteuil qu’il avait quitté en 2008. », La Voix du Nord,‎ 5 avril 2014 (lire en ligne).
  5. a et b Sylvain Delage, « Berck : Bruno Cousein revient aux affaires ce vendredi soir, mais qui est-il exactement ? », La Voix du Nord,‎ 3 avril 2014 (lire en ligne).
  6. Sylvain Delage, « Municipales à Berck : l’ancien maire Bruno Cousein écrase tout sur son passage, la gauche est laminée », La Voix du Nord,‎ 31 mars 2014 (lire en ligne).
  7. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais,‎ 3 juillet 2014 (consulté le 20 novembre 2014)
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  10. « Évolution et structure de la population à Berck en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 9 août 2010)
  11. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 9 août 2010)
  12. a, b, c, d, e, f et g Berck sur le trésor des régions, site personnel du géographe Roger Brunet, consulté le 23 août 2011
  13. Institut de formation en ergothérapie (IFE) de Berck
  14. Institut de formation en masso-kinésithérapie (IFMK) de Berck
  15. Statistiques du nombre d'équipements et de services en 2010, Insee
  16. Louis Godefroy, L'œuvre gravé de Albert Besnard, Paris, Loys Delteil, 1926
  17. Banque du Blason.