Union des démocrates pour la République

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir UDR.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Union pour la défense de la République.
Union des démocrates pour la République
Présentation
Fondation 1967
Disparition 1976
Siège 123 Rue de Lille, Paris 7e
Idéologie Gaullisme

L’Union des démocrates pour la cinquième République (UD-Ve, puis UDR) est le nom adopté de 1967 à 1976 par le mouvement gaulliste issu de la fusion de l'Union pour la nouvelle République (UNR, 1958-1967), et de l'Union démocratique du travail (UDT, 1959-1967), le rassemblement des gaullistes de gauche.

Pour les élections législatives de 1968, le parti présenta ou soutint des candidats inscrits sous l'étiquette Union pour la défense de la République (UDR) avant d'adopter le même sigle.

L'UDR laissa la place en 1976 au Rassemblement pour la République (RPR).

Historique[modifier | modifier le code]

L'Union pour la nouvelle République (UNR) est un parti politique français fondé en octobre 1958 et destiné à soutenir l'action du général de Gaulle, revenu au pouvoir au mois de juin (Ve République). L'UNR eut 206 sur 579 députés aux élections de novembre 1958.

En 1962, l'UNR s'était groupée avec l'Union démocratique du travail (UDT) pour constituer l'UNR-UDT. Elle obtint 233 députés sur 482 soit légèrement moins que la majorité absolue. Les 35 républicains-indépendants firent l'appoint.

En 1967, ses candidats se présentaient sous l'étiquette Union des démocrates pour la Ve République (UD-Ve), nom officiel du parti à partir de novembre 1967[1]. 200 députés sur 486 furent élus sous cette dénomination. Il lui fallut l'appoint de 42 républicains indépendants et de quelques non-inscrits pour être majoritaire.

En 1968, ses candidats se présentèrent, comme ceux de partis alliés, sous l'étiquette d'Union pour la défense de la République (UDR). Elle fit alors élire 293 députés sur 487, soit la majorité absolue des membres de l'Assemblée nationale à elle seule. Le parti comme le groupe parlementaire devinrent officiellement l'Union des démocrates pour la République à partir du 18 octobre 1968[1]

En 1973, l'UDR comptait 183 députés sur 490. Un an plus tard, Jacques Chaban-Delmas est choisi pour être le candidat gaulliste à l'élection présidentielle.

L'UDR se transforma en 1976, sous l'impulsion de Jacques Chirac, en Rassemblement pour la République (RPR).

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Présidentielle[modifier | modifier le code]

Législatives[modifier | modifier le code]

  • 1968 : plus de 38 % au premier tour (1er parti) ; 293 élus (majorité absolue)
  • 1973 : 23,9 % au premier tour (1er parti) ; 183 élus

Personnalités ayant exercé une fonction ou mandat national[modifier | modifier le code]

Président de la République[modifier | modifier le code]

Premiers ministres[modifier | modifier le code]

Ministres[modifier | modifier le code]

Ne sont listés ici que les ministres, non les secrétaires d'État et ministres délégués.

Gouvernement Chaban-Delmas (1969-1972) 

Outre le Premier ministre, 11 ministres UDR sur 17 ministères (dont l'ensemble des 3 ministres d'État) :

Gouvernement Messmer I (1972-1973) 

Outre le Premier ministre, 11 ministres UDR sur 16 ministères (dont l'ensemble des 2 ministres d'État) :

Gouvernement Messmer II (1973-1974) 

Outre le Premier ministre, 11 puis 12 ministres UDR sur 20 ministères :

Gouvernement Messmer III (février-mai 1974) 

Outre le Premier ministre, 9 ministres UDR sur 15 ministères (dont 2 des 3 ministres d'État) :

Gouvernement Chirac I (1974-1976) 

Outre le Premier ministre, 4 puis 5 puis 4 ministres RPR sur 15 puis 14 puis 15 ministères :

Gouvernement Barre I (août-décembre 1976) 

5 ministres UDR (puis RPR à partir de décembre 1976) sur 16 ministères (dont 1 ministre d'État sur 3) :

Présidents de l'Assemblée nationale[modifier | modifier le code]

Députés à l'Assemblée nationale[modifier | modifier le code]

  • 1968 - 1973 : 293 membres dont 23 apparentés (sur 485)
  • 1973 - 1976 : 183 membres dont 21 apparentés (sur 488)

Responsables[modifier | modifier le code]

Liste des secrétaires généraux[modifier | modifier le code]

Liste des présidents de groupe parlementaire[modifier | modifier le code]

Assemblée nationale

Sénat

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]