Joann Sfar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sfar.

Joann Sfar

alt=Description de l'image Joann Sfar.jpeg.
Naissance 28 août 1971 (43 ans)
Nice Drapeau de la France France
Nationalité Française
Profession

Joann Sfar est un dessinateur et scénariste de bande dessinée et un réalisateur français, né le 28 août 1971 à Nice (France). Il a notamment coécrit les nombreux albums de la série Donjon et la série le Chat du rabbin.

Après un cursus philosophique, Joann Sfar s'attaque à la bande dessinée chez l'éditeur Delcourt. Il est vu comme un scénariste, et son œuvre montre un goût du conte. Il se rapproche d'artistes du dessin de presse ou d'humour et revendique l'héritage de l'œuvre de Fred et d'Hugo Pratt. Joann Sfar a développé en une dizaine d'années seulement une œuvre abondante, sans forcément achever les multiples séries qu'il installe, donnant l'impression d'une œuvre en roue libre, et dont la seule unité véritable est son auteur. Il a également obtenu de très nombreux prix et récompenses, comme le prix du Trentenaire lors du Festival d'Angoulême 2003.

Il est aussi réalisateur : pour son premier film Gainsbourg, vie héroïque (2010), un hommage au célèbre artiste Serge Gainsbourg, il obtient le César du meilleur premier film. En 2012, il obtient un deuxième César, celui du meilleur film d'animation, pour Le Chat du rabbin[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Joann Sfar est issu d'une famille juive (séfarade) algérienne du côté de son père et ashkénaze ukrainienne du côté de sa mère[2]. Sa mère meurt quand il a 4 ans ; il est élevé par son père et son grand-père (ancien résistant, médecin dans la brigade Alsace-Lorraine puis rabbin)[3]. Il correspond pendant 6 ou 7 ans avec Pierre Dubois depuis l'âge de 17 ans. Pierre Dubois le soutient à l'époque où ses parents doutent qu'il puisse faire carrière dans la bande dessinée[4].

Après un cursus philosophique (maîtrise à l'université Nice Sophia Antipolis), Joann Sfar a terminé sa formation à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, dans l'atelier de Pierre Carron. Il y suit les cours de morphologie de Jean-François Debord, à qui il paiera sa dîme en poussant Agnès Maupré à suivre les cours de son professeur et à y consacrer un livre, le Petit traité de morphologie (éd. Futuropolis 2008).

Joann Sfar s'attaque à la bande dessinée par deux biais totalement différents mais simultanés : chez l'éditeur Delcourt, il est vu comme un scénariste, et son œuvre montre un goût du conte. Chez l'Association, il raconte des histoires moins convenues avec un trait bien à lui, apparemment désinvolte mais surtout soucieux de ne pas gâcher l'énergie de l'instant et de l'inspiration par la préoccupation de faire un « beau dessin ». Il se rapproche d'artistes du dessin de presse ou d'humour tels que Ronald Searle, Sempé, et peut-être plus que tout Quentin Blake, l'illustrateur des contes de Roald Dahl, qu'il admire. Par ailleurs, il revendique l'héritage de l'œuvre de Fred et d'Hugo Pratt.

Érudit, curieux des cultures et des idées, Joann Sfar a développé en une dizaine d'années seulement une œuvre abondante qui est parvenue à atteindre d'autres publics que celui de la BD traditionnelle.

Dilettante, il saute du coq à l'âne sans forcément achever les multiples séries qu'il installe, sans se fixer de calendriers ou se contraindre formellement, donnant l'impression d'une œuvre en roue libre, et dont la seule unité véritable est son auteur, qui livre ses préoccupations personnelles à son public et n'hésite pas à donner son avis sur de nombreux sujets : la virilité et la féminité, Dieu, l'art, la politique, l'histoire, la philosophie, la littérature, le cinéma, les cultures des pays qu'il visite ou dont il fréquente les ressortissants, la musique, etc.

Il a tenu une page hebdomadaire (Mon cahier d'éveil) dans Charlie Hebdo entre mi-2004 et septembre 2005.

Après la bande dessinée, le commentaire philosophique (Candide et Le Banquet, éditions Bréal) et le roman (L'Homme arbre), Joann Sfar s'est attaqué à un nouveau défi : l'écriture d'un scénario pour le cinéma.

Joann Sfar est également musicien, il joue notamment du ukulélé, comme son compère Lewis Trondheim. On raconte qu'il aurait converti Mathias Malzieu, chanteur du groupe Dionysos, avec lequel il a joué dans au moins un concert, au charme du ukulélé. Les deux hommes, amis proches, se sont d'ailleurs produits ensemble sur scène[5]. Sfar est également l'auteur de pochettes du groupe et du clip de la chanson Tes lacets sont des fées. Dans le domaine musical, il a aussi réalisé, avec Kerascoët, le clip Hyacinthe pour Thomas Fersen.

Joann Sfar s'est vu consacrer de nombreux portraits et dossiers dans les revues spécialisées (cf. le dossier dans 9e Art). Il a également obtenu de très nombreux prix et récompenses, comme le prix du Trentenaire du Festival d'Angoulême, prix exceptionnel décerné en 2004, et au cinéma deux César pour ses deux premiers films.

À partir du 18 février 2013, il présente dans l’émission Downtown sur France Inter une chronique artistique intitulée « Vous voyez le tableau ».

Dans le cadre de l'élection municipale de 2014 à Paris, il croque 75 dessins en 4 heures, depuis les QG de campagne d'Anne Hidalgo et Nathalie Kosciusko-Morizet[3].

Activité éditoriale[modifier | modifier le code]

Logo de la collection Bayou.

Joann Sfar a occupé la fonction de directeur de collection chez l'éditeur Bréal Jeunesse, où il a publié des livres pour enfants et pour jeunes refusés par les éditeurs traditionnels du secteur à cause de leurs thèmes jugés sensibles : religion, athéisme, virginité... La fragilité financière de cet éditeur l'a poussé en 2005 à interrompre cette collection.

En 2005, il est nommé directeur de la nouvelle collection de bandes dessinées « Bayou » chez l'éditeur Gallimard.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Joann Sfar a réalisé un film sur Serge Gainsbourg, intitulé Gainsbourg, vie héroïque. Ce film est sorti en France le 20 janvier 2010[6].

Joann Sfar a aussi travaillé à une adaptation en dessin animé du Chat du Rabbin, dont il indique en mars 2008 « On en a pour trois ans avant de voir le résultat sur les écrans. » Le film est sorti le 1er juin 2011.

Ces deux films ont obtenu chacun un César:

César 2011 : César du meilleur premier film pour Gainsbourg, vie héroïque.

César 2012 : César du meilleur film d'animation pour Le Chat du rabbin.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est le compagnon de Sandrina Jardel[7].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Bandes dessinées[modifier | modifier le code]

Joann Sfar au salon du livre Radio France, 26 novembre 2011
Joann Sfar lors du festival Delcourt 2006
  1. Tome 1, 1994.
  2. Tome 2, 1995.
  1. L'Elficologue, 1996. (ISBN 2-84055-082-2)
  2. Le Croquemitaine, 1997. (ISBN 2-84055-136-5)
  1. Terra Incognita, 1996. (ISBN 2-84055-088-1)
  2. Les Fontaines rouges, 1996. (ISBN 2-84055-110-1)
  3. Nous et le désert, 1997. (ISBN 2-84055-147-0)
  1. Les Insoumis, 1996.
  2. Le Donjon du dragon, 1998 ISBN 2-84055-184-5
  3. Les Mille et Un Ennuis, 1999 ISBN 2-84055-276-0
À partir du tome 4, Joann Sfar ne participe plus à la série.
  1. Jambon et Tartine, 1999.
  2. Contre le Père Noël, 1999.
  3. Va à la plage, 2000.
  4. Le Roman de la mère de Renart, 2001.
Joann Sfar quitte ensuite la série, qui est scénarisée depuis par Jean-David Morvan.
  1. Le Mexicain à deux têtes, 1999.
  2. Les Poupées de Jérusalem, 2000.
  3. Le Cargo du roi singe (scénario), avec Hervé Tanquerelle (dessin), 2002.
  4. Promenade des Anglaises (scénario), avec Hervé Tanquerelle (dessin), 2003.
  5. L'Irlande à bicyclette (scénario), avec Hervé Tanquerelle (dessin), 2006 (ISBN 2-7560-0013-2)
  1. Petit Vampire va à l'école, 1999. (ISBN 2-84055-401-1)
  2. Petit Vampire fait du kung fu, 2000. (ISBN 2-84055-491-7)
  3. Petit Vampire et la Société protectrice des chiens, 2001. (ISBN 2-84055-643-X)
  4. Petit Vampire et la Maison qui avait l'air normale, 2002. (ISBN 2-84055-751-7)
  5. Petit Vampire et la Soupe de caca, 2003. (ISBN 2-84055-828-9)
  6. Petit Vampire et les Pères Noël verts, 2004. (ISBN 2-84789-516-7)
  7. Petit Vampire et le Rêve de Tokyo, 2005.
  1. Le Doigt dans l'œil, 2000. (ISBN 2-747-01353-7) Réédition sous le titre Platine Laser, Dargaud, 2007.
  2. Le Bar des ennemis, 2000. Réédition sous le titre Platine Laser, Dargaud, 2007.
  3. La Machine à laver la cervelle, 2001. (ISBN 2-747-01486-X) Réédition sous le titre Zacar et les Zacariens, Dargaud, 2008.
  4. Les Voleurs de yaourts, 2001. (ISBN 2-747-00160-1) Réédition sous le titre Zacar et les Zacariens, Dargaud, 2008.
  5. Le Championnat de boxe, 2002. (ISBN 2-7470-0543-7) Réédition sous le titre Il faut éliminer Toxine, Dargaud, 2008.
  6. Le Capitaine tout rouge, 2002. (ISBN 2-7470-0544-5) Réédition sous le titre Il faut éliminer Toxine, Dargaud, 2008.
  7. La Grande Sardine, 2003. (ISBN 2-7470-0892-4) Réédition sous le titre Le Remonte-Kiki, Dargaud, 2008.
  8. Les Tatouages carnivores, 2003. (ISBN 2-7470-0949-1) Réédition sous le titre Le Remonte-Kiki, Dargaud, 2008.
À partir du tome 9, Emmanuel Guibert continue seul, puis avec Mathieu Sapin au dessin.
Joann Sfar lors du festival Delcourt 2006.
  1. Urani, 2000. (ISBN 2-205-04795-7)
  1. Tome 1, 2000. (ISBN 2-84414-039-4)
  2. Tome 2, 2000. (ISBN 2-84414-040-8)
  3. Tome 3, 2000. (ISBN 2-84414-041-6)
  4. Tome 4, 2000. (ISBN 2-84414-045-9)
  5. Tome 5, 2001. (ISBN 2-84414-070-X)
  6. Tome 6, 2001. (ISBN 2-84414-092-0)
    Édition complète des 6 premiers volumes, 2005. (ISBN 2-84414-179-X)
  7. La Java bleue, 2005. (ISBN 2-84414-180-3)
  • Les Olives noires (scénario), avec Emmanuel Guibert (dessin), Marcinelle : Dupuis :
  1. Pourquoi cette nuit est-elle différente des autres nuits ?, 2001. (ISBN 2-80013-149-7)
  2. Adam Harishon, 2002. (ISBN 2-80013-220-5)
  3. Tu ne mangeras pas le chevreau dans le lait de sa mère, 2003. (ISBN 2-80013-378-3)
  1. L'Académie des Beaux-Arts, 2001. (ISBN 2-20505-123-7)
  2. La Philosophie dans la baignoire, 2004. (ISBN 2-20505-350-7)
  3. On ne patine pas avec l'amour, 2006. (ISBN 2-20505-763-4)
  1. Cupidon s'en fout, 2001. (ISBN 2-84055-526-3)
  2. Mortelles en tête, 2002. (ISBN 2-84055-809-2)
  3. Transatlantique en solitaire, 2002. (ISBN 2-84055-941-2)
  4. Quai des brunes, 2003. (ISBN 2-84789-000-9)
  5. La Communauté des magiciens, 2004. (ISBN 2-84789-262-1)
  6. Le peuple est un golem, 2005. (ISBN 2-84789-494-2)
  1. Harmonica, Paris : L'Association, coll. « Côtelette », 2002. (ISBN 2-84414-110-2)
  2. Ukulélé, Paris : L'Association, coll. « Côtelette », 2003. (ISBN 2-84414-123-4)
  3. Parapluie, Paris : L'Association, coll. « Côtelette », 2003. (ISBN 2-84414-134-X)
  4. Piano, Paris : L'Association, coll. « Côtelette », 2003. (ISBN 2-84414-142-0)
  5. Caravan, Paris : L'Association, coll. « Côtelette », 2005. (ISBN 2-84414-160-9)
  6. Greffier, Paris : Delcourt, coll. « Shampooing », 2007.
  7. Missionnaire, Paris : Delcourt, coll. « Shampooing », 2007.
  8. Maharajah, Paris : Delcourt, coll. « Shampooing », 2007.
  9. Croisette, Paris : Delcourt, coll. « Shampooing », 2008.
  1. La Bar-Mitsva, 2002. (ISBN 2-205-05207-1)
  2. Le Malka des lions, 2002. (ISBN 2-205-05369-8)
  3. L'Exode, 2003. (ISBN 2-205-05497-X)
  4. Le Paradis terrestre, 2005. (ISBN 2-205-05725-1)
  5. Jérusalem d'Afrique, 2006. (ISBN 2-205-05868-1)
  1. Héraclès, 2002. (ISBN 2-205-05070-2)
  2. Ulysse, 2004. (ISBN 2-205-05367-1)
  3. Œdipe à Corinthe, 2009 (ISBN 978-2205057171)
  1. La Conquête de l'Est, 2005 (ISBN 2-0705-7309-5)
  2. Bon anniversaire Scylla, 2006 (ISBN 2-0705-7552-7)
  3. Tous des voleurs, 2007 (ISBN 978-2-07-057868-9)
  4. Trapèze volant, 2012 (ISBN 978-2-07-064315-8)
  5. Kkishinev-des-fous, 2014 (ISBN 978-2-07-064922-8)
  1. L'Étoile polaire, 2005.
  2. Maison étroite, 2006.
  1. Tome 1 : Chasseur-Cueilleur, 2006. (ISBN 978-2205058659)
  1. Fernand le Vampire, 2007.
  2. Mademoiselle Soupir, 2007.
  3. La Sorcière sans espoir, 2007.
  4. L'Âge où on est mort, 2007.
  1. Tome 1 : Le roi n'embrasse pas, 2009. (ISBN 978-2070618194)
  1. Première partie, 2010. (ISBN 9782070628254)
  2. Deuxième partie, 2011. (ISBN 9782070638536)
  1. La Comtesse Éponyme, 2011. (ISBN 9782205067064)
  1. Renard Manouche, 2012. (ISBN 9782070649846)

Romans, nouvelles et illustrations[modifier | modifier le code]

  1. Le Banquet (illustration et commentaire du texte de Platon), 2002. (ISBN 2-7495-0069-9)
  2. Candide (illustration et commentaire du texte de Voltaire), 2003. (ISBN 2-7495-0086-9)

Livres d'art[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Participations[modifier | modifier le code]

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Un deuxième César pour Joann Sfar, sur ActuaBD, 24 février 2012
  2. George Robinson, « Being Serge Gainsbourg », The Jewish Week,‎ 2011-08-23 (consulté le 2012-03-15)
  3. a et b Françoise Dargent, « Joann Sfar, trait prolifique », Le Figaro, encart « Culture », mercredi 23 avril 2014, page 34.
  4. http://www.etonnants-voyageurs.com/spip.php?article11441
  5. Enregistrement du concert sur le site de Joann Sfar.
  6. Article sur Gainsbourg (vie héroïque), Artistik Rezo, Audrey Chaix, 3 février 2010.
  7. Joann Sfar : "J'adore les Arabes, les Juifs, mais la religion, ça m'emmerde", Télérama n° 3203, 1er juin 2011, propos recueillis par Cécile Mury
  8. Aurélie Filippetti, « Arrêté du 16 janvier 2014 portant nomination et promotion dans l'ordre des Arts et des Lettres », sur le site du ministère de la Culture et de la Communication,‎ 18 mars 2014 (consulté le 6 octobre 2014).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]