Fressin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fressin
Église de Fressin
Église de Fressin
Blason de Fressin
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Montreuil
Canton Fruges
Intercommunalité Communauté de communes du Canton de Fruges et environs
Maire
Mandat
Claude Vergeot
2014-2020
Code postal 62140
Code commune 62359
Démographie
Population
municipale
536 hab. (2012)
Densité 31 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 26′ 50″ N 2° 03′ 20″ E / 50.4472222222, 2.0555555555650° 26′ 50″ Nord 2° 03′ 20″ Est / 50.4472222222, 2.05555555556  
Altitude Min. 43 m – Max. 144 m
Superficie 17,17 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Fressin

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Fressin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fressin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fressin

Fressin est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Nord-Pas-de-Calais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Fressin
Royon Sains-lès-Fressin Planques
Lebiez Fressin Azincourt

Auchy-lès-Hesdin

Wambercourt Wamin


Histoire[modifier | modifier le code]

La commune a été chef-lieu d'un canton, dans les années qui ont suivi la Révolution française[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Fressin dans son canton et dans l'arrondissement de Montreuil-sur-Mer
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  1977[2] Henri Nicolle    
1977[2] 1989[2] Georges Delépine    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2008 Émile Desmons    
mars 2008 2014[3] Christian Duflos   Agriculteur
2014[4],[5],[6] en cours
(au 15 janvier 2015)
M. Claude Vergeot DVG Retraité de la Poste

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 536 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 122 1 258 1 246 1 189 1 084 1 104 1 109 1 089 1 079
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 017 983 955 930 955 899 850 793 784
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
795 771 728 653 630 604 589 542 562
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
553 536 525 585 577 563 543 543 541
2012 - - - - - - - -
536 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2004.)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (23,4 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (52,1 % contre 48,4 % au niveau national et 48,2 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 52,1 % d’hommes (0 à 14 ans = 17,7 %, 15 à 29 ans = 21,2 %, 30 à 44 ans = 19,4 %, 45 à 59 ans = 22,6 %, plus de 60 ans = 19,1 %) ;
  • 47,9 % de femmes (0 à 14 ans = 13,5 %, 15 à 29 ans = 15 %, 30 à 44 ans = 23,1 %, 45 à 59 ans = 20,4 %, plus de 60 ans = 28,1 %).
Pyramide des âges à Fressin en 2007 en pourcentage[8]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,7 
90 ans ou +
0,4 
8,5 
75 à 89 ans
13,1 
9,9 
60 à 74 ans
14,6 
22,6 
45 à 59 ans
20,4 
19,4 
30 à 44 ans
23,1 
21,2 
15 à 29 ans
15,0 
17,7 
0 à 14 ans
13,5 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[9]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Héraldique[modifier | modifier le code]

blason

Les armes de la ville se blasonnent ainsi :

d’or au créquier arraché de gueules, au chef du même chargé d’un bélier du champ

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le château de Fressin

Fressin01.JPG

Ruines de la forteresse élevée au début du XVe siècle par Jean V de Créquy, conseiller et chambellan de Philippe Le Bon qui en avait fait un des premiers chevaliers de l'ordre de la Toison d'or.

Monuments historiques[10][modifier | modifier le code]

  • Église : classement par arrêté du 11 septembre 1906
  • Ruines du château de Fressin Les ruines (sol et sous-sol) (cad. D 489, 490) : inscription par arrêté du 8 août 1996

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Le pigeonier de la maison de Bernanos
  • Georges Bernanos y passa sa jeunesse et y vécut jusqu'en 1924 : « J'habitais au temps de ma jeunesse une vieille chère maison dans les arbres, un minuscule hameau du pays d'Artois, plein d'un murmure de feuillages et d'eau vive ».

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Fressin : du temps où la ville était chef-lieu de canton : Dans le numéro 16 de la Petite histoire de Fressin, qui a été présenté ce vendredi soir aux membres de l’Association du patrimoine, on apprend que le village a été chef-lieu de canton dans les années qui ont suivi la Révolution. », La Voix du Nord,‎ 5 juin 2014 (lire en ligne).
  2. a, b et c « Fressin : la salle municipale portera le nom de Georges Delépine », La Voix du Nord,‎ 12 juillet 2014 (lire en ligne).
  3. Emmanuelle Dupeux, « Le bilan du maire de Fressin: « La première année a été assez dure mais depuis, on a foncé » : Fressin, charmant village de quelque 570 habitants, dominé par les ruines d’un imposant château médiéval, a pour maire Christian Duflos depuis 2008. Cet agriculteur tout juste à la retraite n’a pas encore décidé s’il se représentait en 2014. « Je le dirai aux vœux » promet celui qui est présent dans le conseil municipal depuis 1983. », La Voix du Nord,‎ 29 août 2013 (lire en ligne).
  4. « Fressin : Claude Vergeot succède à Christian Duflos après un scrutin serré : Au soir d’un deuxième tour très serré (un candidat élu au bénéfice de l’âge), on pressentait que la municipalité allait changer de tête. Et vendredi soir, en présence d’une belle assistance, Claude Vergeot a succédé au fauteuil majoral à Christian Duflos avec 8 voix contre 7. », La Voix du Nord,‎ 5 avril 2014 (lire en ligne).
  5. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais,‎ 3 juillet 2014 (consulté le 15 janvier 2015).
  6. « Fressin : une dizaine de logements et une nouvelle école d’ici la fin du mandat : Claude Vergeot, retraité de la Poste depuis le mois de mai, est devenu maire (tendance gauche) en mars après deux mandats en tant que conseiller municipal. Interview. », La Voix du Nord,‎ 16 septembre 2014 (lire en ligne).
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. « Évolution et structure de la population à Fressin en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 16 août 2010)
  9. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 16 août 2010)
  10. Renseignements issus de : Bases de données Ministère de la culture