Thalassothérapie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sad Inheritance, 1900. Enfants infirmes prenant un bain de mer à Valence, au centre deux enfants touchés par la poliomyélite
L'eau et la boue de la Mer morte sont supposées avoir des propriétés curatives.

La thalassothérapie (du grec "thalassa" : mer, "thérapie" : soin) peut se définir comme étant l’utilisation combinée, sous surveillance médicale, dans un but préventif ou curatif, des bienfaits du milieu marin. Ce traitement thérapeutique, obligatoirement pratiqué en bord de mer, est particulièrement indiqué dans les cas de rhumatismes dégénératifs, douleurs vertébrales, certaines affections dermatologiques.

Contrairement à l’univers thermal, l’univers de la thalassothérapie est pour l’essentiel réduit à l’établissement d’autant plus que dans la majorité des cas il possède sa propre structure d’hébergement. À l’inverse, la notoriété de la commune ou du site est un facteur de réussite pour un institut de thalassothérapie.

Les établissements thermaux offrent (aussi) des soins non médicalisés (de confort) appelés souvent « remise en forme ».

Les établissements de thalassothérapie pratiquent l'hydrothérapie en utilisant uniquement de l'eau de mer.

Dans un site marin privilégié, la thalassothérapie est l'utilisation combinée, sous surveillance médicale et dans un but préventif et curatif, des bienfaits du milieu marin qui comprend : le climat marin, l'eau de mer, les boues marines, les algues, les sables et autres substances extraites de la mer.

Un médecin de Crémieu, le docteur Joseph La Bonnardière[1], a inventé le mot thalassothérapie en 1865[2], à partir de 2 mots grecs pour signifier "soigner par la mer" (en grec: thalassa = mer et thérapeia = traitement).

En 1894, Boulogne-sur-Mer réunit 150 médecins au premier congrès international des bains de mer et d'hydrologie[3]. En 1899, Louis-Eugène Bagot ouvre un institut de thalassothérapie à Roscoff, en Bretagne, sur les côtes de la Manche.

Activités naturistes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Joseph (Luc François) La Bonnardière (Crémieu, 1829 - Grenoble, 1887). Jean-Michel Gilot - Généalogie du Dr Joseph La Bonnardière
  2. Joseph La Bonnardière, Introduction à la Thalassothérapie, Thèse de médecine, Boehm & Fils, Montpellier, 1865.
  3. Les prémices de la Thalassothérapie en France

Palette Nudité[modifier | modifier le code]