Isques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Isques
Blason de Isques
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Boulogne-sur-Mer
Canton Samer
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Boulonnais
Maire
Mandat
Bertrand Dumaine
2014-2020
Code postal 62360
Code commune 62474
Démographie
Population
municipale
1 161 hab. (2011)
Densité 166 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 40′ 36″ N 1° 39′ 03″ E / 50.6766666667, 1.65083333333 ()50° 40′ 36″ Nord 1° 39′ 03″ Est / 50.6766666667, 1.65083333333 ()  
Altitude Min. 4 m – Max. 154 m
Superficie 6,98 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Isques

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Isques

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Isques

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Isques
Liens
Site web isques.fr

Isques est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Nord-Pas-de-Calais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Isques est un village du Pas-de-Calais situé à 7 km au sud de Boulogne-sur-Mer[1] et à environ 35 km de Calais[2], 100 km de Lille[3] et 210 km de Paris[4]. Il s'agit d'une commune arrière-littorale située à seulement 6 km de la Manche. La commune fait partie de la Communauté d'agglomération du boulonnais et également du Parc naturel régional des Caps et Marais d'Opale.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Léonard Echinghen Baincthun Rose des vents
Saint-Étienne-au-Mont N
O    Isques    E
S
Condette Hesdigneul-lès-Boulogne Hesdin-l'Abbé

Accès et transports[modifier | modifier le code]

Le village est accessible à partir des communes voisines ou par la sortie 28 de l'autoroute A16.

Isques est située à proximité des gares ferroviaires d'Hesdigneul et de Pont-de-Briques, et à 7 km de la gare de Boulogne-Ville.

La commune est également desservie par les bus du réseau boulonnais Marinéo (ligne G et lignes vertes)

Géologie, relief et hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est reconnue en état de catastrophe naturelle suite aux inondations et coulées de boues du 1er au 3 novembre 2012[5].

Toponymie[modifier | modifier le code]

D'un nom de personne germanique Iso + -aca[6].
Isecca (1069), lseca (1080), Isica (1125-50).

Histoire[modifier | modifier le code]

Parce que le nom Isques a une certaine proximité avec le mot Itius, quelques historiens ont supputé[7] que le port « Portus Itius », lieu d'embarquement de Jules César pour sa première tentative de conquête de la Bretagne (Angleterre) a pu être situé à Isques ; hypothèse qui a toujours été controversée.

Article détaillé : Portus Itius.

Héraldique[modifier | modifier le code]

blason

Les armes de la ville se blasonnent ainsi :

d’or à la croix ancrée de gueules

Toponymie[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Isques dans son canton et dans l'arrondissement de Boulogne-sur-Mer
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1995 en cours Jean-Pierre Gobert    

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 161 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
167 156 197 179 276 256 248 255 244
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
236 240 247 232 251 278 277 300 279
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
320 301 351 416 420 478 482 519 620
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
711 745 736 960 1 171 1 102 1 151 1 140 1 173
2011 - - - - - - - -
1 161 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2004[9].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (18,1 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51,4 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 48,6 % d’hommes (0 à 14 ans = 20,4 %, 15 à 29 ans = 16,3 %, 30 à 44 ans = 18,8 %, 45 à 59 ans = 27,4 %, plus de 60 ans = 17,2 %) ;
  • 51,4 % de femmes (0 à 14 ans = 19,7 %, 15 à 29 ans = 16,1 %, 30 à 44 ans = 19,9 %, 45 à 59 ans = 25,4 %, plus de 60 ans = 18,9 %).
Pyramide des âges à Isques en 2007 en pourcentage[10]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90 ans ou +
0,0 
5,6 
75 à 89 ans
6,5 
11,2 
60 à 74 ans
12,4 
27,4 
45 à 59 ans
25,4 
18,8 
30 à 44 ans
19,9 
16,3 
15 à 29 ans
16,1 
20,4 
0 à 14 ans
19,7 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[11]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Économie[modifier | modifier le code]

Le Parc d'activités de Landacres est situé au bord de l'autoroute A16, sur les communes d'Isques, Baincthun et Hesdin-l'Abbé. Créé en 1997, il s'étend sur 165 hectares, dont 103 réservés prioritairement aux activités économiques industrielles (agroalimentaire, BTP, cosmétiques, etc) et 58,5 équipés en 2011[12]. C'est l'une des rares zones d'activités en Europe à être certifiée ISO 14001 pour sa gestion environnementale[13].

Des commerces et services sont également implantés sur la commune.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Distance à vol d'oiseau entre Isques et Boulogne-sur-Mer », sur www.lion1906.com (consulté le 30 décembre 2013)
  2. « Distance à vol d'oiseau entre Isques et Calais », sur www.lion1906.com (consulté le 30 décembre 2013)
  3. « Distance à vol d'oiseau entre Isques et Lille », sur www.lion1906.com (consulté le 30 décembre 2013)
  4. « Distance à vol d'oiseau entre Isques et Paris », sur www.lion1906.com (consulté le 30 décembre 2013)
  5. (fr) « Intempéries de fin octobre : 30 premières communes en état de catastrophe naturelle », sur La Voix du Nord,‎ 7 décembre 2012 (consulté le 24 février 2013)
  6. Toponymie générale de la France: Tome 2, Formations non-romanes - Ernest Nègre
  7. Ex : Albert Grenier, Deux ports romains du Pas-de-Calais, Portus Itius et Portus Aepatiacus Comptes-rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 1944, Vol 88, n°3, pp. 372-386 ; voir page 373
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011
  10. « Évolution et structure de la population à Isques en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 19 août 2010)
  11. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 19 août 2010)
  12. Le Parc d'activités de Landacres sur le site de la Communauté d'agglomération du Boulonnais, consulté le 8 juin 2011
  13. Fêtes, le "rush" pour beaucoup de PME dans La Semaine dans le Boulonnais, le 24 décembre 2013