Izel-lès-Équerchin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Izel.
Izel-lès-Équerchin
Église Saint-Martin
Église Saint-Martin
Blason de Izel-lès-Équerchin
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Arras
Canton Vimy
Intercommunalité Communauté de communes Osartis Marquion
Maire
Mandat
Georges Houziaux
2014-2020
Code postal 62490
Code commune 62476
Démographie
Population
municipale
929 hab. (2011)
Densité 94 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 21′ 44″ N 2° 57′ 03″ E / 50.3622222222, 2.9508333333350° 21′ 44″ Nord 2° 57′ 03″ Est / 50.3622222222, 2.95083333333  
Altitude Min. 31 m – Max. 69 m
Superficie 9,91 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Izel-lès-Équerchin

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Izel-lès-Équerchin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Izel-lès-Équerchin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Izel-lès-Équerchin

Izel-lès-Équerchin est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Nord-Pas-de-Calais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Izel-lès-Équerchin
Bois-Bernard Drocourt Hénin-Beaumont
Izel-lès-Équerchin Quiéry-la-Motte
Neuvireuil Fresnes-lès-Montauban Vitry-en-Artois

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 991 hectares ; l'altitude varie entre 31 et 69 mètres[1].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

L'Escrebieux, affluent de la Scarpe, prend sa source dans la commune.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Logement[modifier | modifier le code]

En 2009, le nombre total de logements dans la commune était de 375, alors qu'il était de 319 en 1999[a 1].

Parmi ces logements, 95,4 % étaient des résidences principales, 0,3 % des résidences secondaires et 4,3 % des logements vacants. Ces logements étaient pour 99,7 % d'entre eux des maisons individuelles et pour 0,3 % des appartements[a 2].

La proportion des résidences principales, propriétés de leurs occupants était de 90,5 %, sans changement par rapport à 1999 (90,3 %). La part de logements HLM loués vides était de 1,1 %, soit 4 logements alors qu'il n'y en avait aucun en 1999[a 3].

Projets d'aménagements[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Yser (vers 1170), Isel (1122), Hiser (1123), Hyser (1156)[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Izel-lès-Équerchin dans son canton et dans l'arrondissement d'Arras
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1995 en cours Georges Houziaux    

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 929 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
532 525 511 691 676 659 660 688 682
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
681 680 738 794 781 774 805 811 853
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
856 841 798 503 583 653 688 702 709
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
778 800 835 795 817 779 881 910 929
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (20,4 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (19,8 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (51 % contre 48,4 % au niveau national et 48,2 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 51 % d’hommes (0 à 14 ans = 21,3 %, 15 à 29 ans = 15,3 %, 30 à 44 ans = 25,4 %, 45 à 59 ans = 20,9 %, plus de 60 ans = 17 %) ;
  • 49 % de femmes (0 à 14 ans = 15,5 %, 15 à 29 ans = 15,5 %, 30 à 44 ans = 23,8 %, 45 à 59 ans = 21,3 %, plus de 60 ans = 24 %).
Pyramide des âges à Izel-lès-Équerchin en 2007 en pourcentage[5]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90 ans ou +
0,7 
4,5 
75 à 89 ans
8,7 
12,1 
60 à 74 ans
14,6 
20,9 
45 à 59 ans
21,3 
25,4 
30 à 44 ans
23,8 
15,3 
15 à 29 ans
15,5 
21,3 
0 à 14 ans
15,5 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[6]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

En 2010, le revenu fiscal médian par ménage était de 33 315 €, ce qui plaçait Izel-lès-Équerchin au 8 718e rang parmi les 31 525 communes de plus de 39 ménages en métropole[7].

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2009, la population âgée de 15 à 64 ans s'élevait à 606 personnes, parmi lesquelles on comptait 70,1 % d'actifs dont 66,9 % ayant un emploi et 3,1 % de chômeurs[a 4].

On comptait 75 emplois dans la zone d'emploi, contre 58 en 1999. Le nombre d'actifs ayant un emploi résidant dans la zone d'emploi étant de 408, l'indicateur de concentration d'emploi[Note 3] est de 18,4 %, ce qui signifie que la zone d'emploi offre seulement de l'ordre d'un emploi pour six habitants actifs[a 5].

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2010, Izel-lès-Équerchin comptait 41 établissements : 17 dans l’agriculture-sylviculture-pêche, aucun dans l'industrie, 6 dans la construction, 14 dans le commerce-transports-services divers et 4 étaient relatifs au secteur administratif[a 6].

En 2011, 3 entreprises ont été créées à Izel-lès-Équerchin[a 7], toutes par des autoentrepreneurs[a 8].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

blason

Les armes de la ville se blasonnent ainsi :

écartelé au 1) et 4) d’or à la croix de gueules, au 2) et 3) de sinople à la bande échiquetée de sable et d’argent de deux tires

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.
  3. L'indicateur de concentration d'emploi est égal au nombre d'emplois dans la zone pour 100 actifs ayant un emploi résidant dans la zone, selon la définition de l'Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Insee[modifier | modifier le code]

  1. LOG T1M - Évolution du nombre de logements par catégorie.
  2. LOG T2 - Catégories et types de logements.
  3. LOG T7 - Résidences principales selon le statut d'occupation.
  4. EMP T1 - Population de 15 à 64 ans par type d'activité.
  5. EMP T5 - Emploi et activité.
  6. CEN T1 - Établissements actifs par secteur d'activité au 31 décembre 2010.
  7. DEN T1 - Créations d'entreprises par secteur d'activité en 2011.
  8. DEN T2 - Créations d'entreprises individuelles par secteur d'activité en 2011.

Autres références[modifier | modifier le code]

  1. Répertoire géographique des communes, publié par l'Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne]
  2. Toponymie générale de la France: Tome 2, Formations non-romanes - Ernest Nègre
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011
  5. « Évolution et structure de la population à Izel-lès-Équerchin en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 19 août 2010)
  6. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 19 août 2010)
  7. « Fichier RFDM2010COM : Revenus fiscaux localisés des ménages - Année 2010 », sur le site de l'Insee (consulté le 11 novembre 2012).