Warlencourt-Eaucourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Eaucourt.
Warlencourt-Eaucourt
La mairie.
La mairie.
Blason de Warlencourt-Eaucourt
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Pas-de-Calais
Arrondissement d'Arras
Canton Bapaume
Intercommunalité Communauté de communes du Sud Artois
Maire
Mandat
Lucien Guise
2014-2020
Code postal 62450
Code commune 62876
Démographie
Population
municipale
166 hab. (2011)
Densité 45 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 05′ 00″ N 2° 47′ 27″ E / 50.0833333333, 2.7908333333350° 05′ 00″ Nord 2° 47′ 27″ Est / 50.0833333333, 2.79083333333  
Altitude Min. 92 m – Max. 128 m
Superficie 3,71 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Warlencourt-Eaucourt

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Warlencourt-Eaucourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Warlencourt-Eaucourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Warlencourt-Eaucourt

Warlencourt-Eaucourt est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Nord-Pas-de-Calais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Une entrée de la commune.
Communes limitrophes de Warlencourt-Eaucourt
Grévillers
Pys Warlencourt-Eaucourt Ligny-Thilloy
Le Sars

Toponymie[modifier | modifier le code]

Warlencourt: Walenscurt (vers 1036), Guasloncourt (1106), Waslencurt (1159), Walencort (vers 1167), Warleincurt (1179), Varlencourt (1801).
Eaucourt: Ailcurtensis (1139), Aiulcurt (1152), Aeucurt (1160), Aquecurtis (1162).

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Warlencourt-Eaucourt dans son canton et dans l'arrondissement d'Arras
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1983 en cours Lucien Guise    

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 166 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
218 197 219 240 229 240 216 212 243
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
258 263 239 224 222 212 210 191 188
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
177 156 150 96 92 89 84 79 97
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
110 102 85 84 81 107 136 139 162
2011 - - - - - - - -
166 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (11 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (62,5 %) est supérieur de plus de deux points au taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 37,5 % d’hommes (0 à 14 ans = 21,6 %, 15 à 29 ans = 11,8 %, 30 à 44 ans = 37,3 %, 45 à 59 ans = 15,7 %, plus de 60 ans = 13,7 %) ;
  • 62,5 % de femmes (0 à 14 ans = 37,6 %, 15 à 29 ans = 17,6 %, 30 à 44 ans = 24,7 %, 45 à 59 ans = 10,6 %, plus de 60 ans = 9,4 %).
Pyramide des âges à Warlencourt-Eaucourt en 2007 en pourcentage[3]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,0 
3,9 
75 à 89 ans
3,5 
9,8 
60 à 74 ans
5,9 
15,7 
45 à 59 ans
10,6 
37,3 
30 à 44 ans
24,7 
11,8 
15 à 29 ans
17,6 
21,6 
0 à 14 ans
37,6 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[4]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Warlencourt-Eaucourt

Les armes de Warlencourt-Eaucourt se blasonnent ainsi :

d’azur au portail d’église d’argent sommé d’un clocher du même, accosté en chef de deux étoiles de huit rais d’or.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église.
  • Abbaye Notre-Dame d'Eaucourt : en 1101, un prêtre, Odon choisit le site d'Eaucourt comme lieu de retraite, sur des terres appartenant à l'Abbaye d'Arrouaise. Il y établit un ermitage. Il y constitue avec l'accord de l'évêque d'Arras, Lambert, une communauté de chanoines réguliers de l'ordre de Saint- Augustin. Brûlée en 1567, rétablie par Jean de la Croix, démantelée à la Révolution française, vendue en tant que Bien national puis détruite complètement.
  • Église Saint-Pierre :
  • Butte de Warlencourt : La butte de Warlencourt, peut-être un ancien tumulus. Point d'observation stratégique lors de la Première Guerre mondiale, ce tumulus a été transformé en forteresse par les Allemands pendant la Bataille de la Somme de 1916. Dominant le champ de bataille et protégée par de puissantes fortifications, la butte résista aux attaques successives et violentes livrées par les 47e, 9e et 50e Divisions britanniques en octobre et novembre 1916.

Le mémorial de la butte de Warlencourt a été inauguré le 30 juin 1990 par le président de la Western Front Association.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]