Neuville-Saint-Vaast

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Neuville.
Neuville-Saint-Vaast
La mairie et l'église de Neuville-Saint-Vaast
La mairie et l'église de Neuville-Saint-Vaast
Blason de Neuville-Saint-Vaast
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Arras
Canton Vimy
Intercommunalité Communauté urbaine d'Arras
Maire
Mandat
Jean-Pierre Puchois
2014-2020
Code postal 62580
Code commune 62609
Démographie
Population
municipale
1 518 hab. (2011)
Densité 121 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 21′ 22″ N 2° 45′ 32″ E / 50.3561111111, 2.7588888888950° 21′ 22″ Nord 2° 45′ 32″ Est / 50.3561111111, 2.75888888889  
Altitude Min. 81 m – Max. 144 m
Superficie 12,59 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Neuville-Saint-Vaast

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Neuville-Saint-Vaast

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Neuville-Saint-Vaast

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Neuville-Saint-Vaast
Liens
Site web neuville-saint-vaast.fr

Neuville-Saint-Vaast[1], est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Nord-Pas-de-Calais.

Neuville-Saint-Vaast est détruite pendant les batailles de l'Artois de 1914 et 1915 au cours de la Première Guerre mondiale. Le village est entièrement reconstruit après la guerre.

Ses habitants sont appelés les Neuvillois[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Neuville-Saint-Vaast est une commune située au nord du département du Pas-de-Calais, au cœur du pays de l'Artois.

La commune se trouve à 9,5 km au sud-ouest de Lens[3], à 7,5 km au nord d'Arras[4], à 36,2 km au sud-ouest de la capitale régionale, Lille[5], et à 168,9 km au nord-est de la capitale, Paris[6].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Neuville-Saint-Vaast
Carency Souchez, Givenchy-en-Gohelle Vimy
Mont-Saint-Éloi Neuville-Saint-Vaast Thélus
Marœuil,
Sainte-Catherine
Anzin-Saint-Aubin, Écurie Roclincourt

Relief et géologie[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune se situe au nord de la plaine d’Arras et est dominé au nord-est par une ligne de collines nommée « crête de Vimy » qui la sépare de la plaine de Lens.

L'altitude moyenne du territoire est de 110 m. L’altitude minimale est de 81 m au sud-ouest et l'altitude maximale et de 143 m au nord-est au niveau de la crête de Vimy.

Voies de communications et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

Panneaux de direction dans le centre ville de Neuville-Saint-Vaast.

Neuville-Saint-Vaast est desservie par l'autoroute A26 (sortie no 7, Arras, située à 3 km au sud-ouest) qui traverse le territoire de la commune au nord-est. Des routes départementales relient Neuville-Saint-Vaast aux communes voisines :

  • Souchez au nord et Arras au sud, par la D937 (ancienne route nationale 37 d'Arras à Saint-Venant) ;
  • Mont-Saint-Éloi à l'ouest et Thélus à l'est, par la D49.

Transport en commun[modifier | modifier le code]

Neuville-Saint-Vaast est desservie par les bus de la ligne 534 (ligne Arras ↔ Neuville-Saint-Vaast) du réseau de bus Artis[7].

La gare la plus proche est celle de Farbus située à 6 km à l'est de Neuville-Saint-Vaast. La gare est desservie par les trains TER Nord-Pas-de-Calais et permet d'accéder à Arras ou à Lens.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Rue Carlin, dans le centre-ville.

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

L'habitat est essentiellement constitué de maisons individuelles, de pavillons, d'anciennes fermes et de quelques immeubles d'habitation de petites hauteurs.

Logements[modifier | modifier le code]

En 2009, le nombre total de logements dans la commune était de 615, alors qu'il était de 310 en 1999[a 1].

Parmi ces logements, 95,1 % étaient des résidences principales (585 logements), 0,8 % des résidences secondaires (5 logements) et 4,1 % des logements vacants (25 logements). Ces logements étaient pour 96,5 % d'entre eux des maisons individuelles (593 logements) et pour 3,4 % des appartements (21 logements)[a 2].

La proportion des résidences principales propriétés de leurs occupants était de 87,8 % (513 logements), alors que la proportion des logements loués étaient de 12,2 % (72 logements dont 9 logements HLM loués vides)[a 3].

Toponymie[modifier | modifier le code]

L'ordination de saint Vaast.

Le nom Neuville, commun à plus de 80 communes principalement françaises, dérive du latin novavilla, ou « nouveau domaine ».

Vaast d'Arras, ou Saint Vaast, est un évêque de la Gaule franque. Il est nommé évêque d'Arras par Saint Rémy en 499 et de Cambrai en 510. Il meurt à Arras en 540.

Au Moyen Âge, le village de Neuville-Saint-Vaast est cité dans le cartulaire de l'abbaye de Saint-Vaast d'Arras sous le nom de Nova Villa[8]. Au XVIe siècle, le village est nommé Nœufville St Vasst[8]. Pendant la Révolution, la commune porte le nom de Neuville-Égalité[9].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le front de l'Artois en janvier 1915. Zone allemande à droite du trait rouge.

Au cours de la Première Guerre mondiale, Neuville-Saint-Vaast est situé au cœur des batailles de l'Artois. Le village est longtemps resté en zone allemande, au pied de la crête de Vimy dont il verrouille l'accès. Plusieurs offensives françaises, britanniques et canadiennes ont tenté la reconquête de cette position, elle le sera à l'issue de la troisième bataille d'Artois. La ville de Neuville-Saint-Vaast ayant été totalement détruite aux cours des différentes batailles de 1914 et 1915, elle sera entièrement reconstruite après la guerre[10],[11].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Vie politique locale[modifier | modifier le code]

Neuville-Saint-Vaast dans son canton et dans l'arrondissement d'Arras.

Le nombre d'habitants de la commune étant compris entre 500 et 1 499, le nombre de membres du conseil municipal est de 15[12].

La commune est rattachée administrativement à l’arrondissement d'Arras et politiquement au canton de Vimy représenté par le conseiller général Bertrand Alexandre (MRC) et à la deuxième circonscription du Pas-de-Calais représentée par la députée Jacqueline Maquet (PS).

La commune est membre de la communauté urbaine d'Arras qui regroupe trente-neuf communes[13].

Comptes de la commune[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune disposait d’un budget de 1 155 000 € dont 963 000 € de fonctionnement et 192 000 € d’investissement[14], financés à 48,41 % par les impôts locaux avec des taux d’imposition fixés à 17,32 % pour la taxe d'habitation et 17,99 % et 41,70 % pour la taxe foncière sur le bâti et le non-bâti[15]. Cette même année, la dette cumulée de la commune s’élevait à 56 000 €[16].

L’Insee attribue à la commune le code 62 1 45 609[1]. La commune de Neuville-Saint-Vaast est enregistrée au répertoire des entreprises sous le code SIREN 216 206 094. Son activité est enregistrée sous le code APE 8411Z[17].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2008 Louis Lagniez    
mars 2008 en cours Jean-Pierre Puchois    

Services publics[modifier | modifier le code]

La commune dispose d’un bureau de poste[18].

La sécurité de la commune est assurée par la brigade territoriale autonome de Vimy[19]. Le Centre d'incendie et de secours (CIS) le plus proche est celui d'Arras[20].

Neuville-Saint-Vaast relève de la cour d'assises du Pas-de-Calais, du tribunal d'instance d'Arras, du tribunal de grande instance d'Arras, de la cour d'appel de Douai, du tribunal pour enfants d'Arras, du conseil de prud'hommes d'Arras, du tribunal de commerce d'Arras, du tribunal administratif de Lille et de la cour administrative d'appel de Douai[21].

Jumelages[modifier | modifier le code]

Localisation des villes jumelées avec Neuville-Saint-Vaast.
City locator 14.svg
Neuville-Saint-Vaast
City locator 14.svg
Sezemice

Neuville-Saint-Vaast a développé des associations de jumelage avec :

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 518 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 163 1 266 1 382 1 307 1 372 1 391 1 403 1 415 1 458
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 448 1 429 1 433 1 422 1 379 1 403 1 326 1 253 1 291
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 239 1 242 1 168 645 887 872 881 874 892
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
918 927 973 1 129 1 295 1 400 1 469 1 473 1 449
2011 - - - - - - - -
1 518 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[22] puis Insee à partir de 2004[23].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (19,3 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,4 % contre 48,4 % au niveau national et 48,2 % au niveau départemental). La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,4 % d’hommes (0 à 14 ans = 19,5 %, 15 à 29 ans = 18,6 %, 30 à 44 ans = 17,6 %, 45 à 59 ans = 28 %, plus de 60 ans = 16,3 %) ;
  • 49,6 % de femmes (0 à 14 ans = 16,3 %, 15 à 29 ans = 15,4 %, 30 à 44 ans = 21,5 %, 45 à 59 ans = 24,6 %, plus de 60 ans = 22,2 %).
Pyramide des âges à Neuville-Saint-Vaast en 2007 en pourcentage[24]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90 ans ou +
1,0 
5,0 
75 à 89 ans
7,8 
10,9 
60 à 74 ans
13,4 
28,0 
45 à 59 ans
24,6 
17,6 
30 à 44 ans
21,5 
18,6 
15 à 29 ans
15,4 
19,5 
0 à 14 ans
16,3 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[25]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'école Marie-Curie.

Neuville-Saint-Vaast est située dans l'académie de Lille. La ville administre une école primaire publique, l'école Marie-Curie, et dispose en outre d'une école primaire privée, l'école Jeanne d'Arc[26].

Les collèges et les lycées à proximité de Neuville-Saint-Vaast se situent à Arras[27].

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

La commune dispose d'une salle polyvalente et d'une maison des associations, située dans une ancienne ferme rénovée en 1996, qui accueille une vingtaine d'associations dont[28] :

  • l'Association musicale de Neuville-Saint-Vaast ;
  • les associations d'anciens combattants et du souvenir ;
  • les associations culturelles, récréatives, sportives et de chasse de la ville ;
  • l'association des jeunes de Neuville-Saint-Vasst ;
  • les associations de parents d'élèves.

Santé[modifier | modifier le code]

Aucun établissement de santé n’est implanté dans la commune. Les centres hospitaliers les plus proches sont ceux d'Arras[29] et de Lens[30].

Un médecin[31] et une pharmacie[32] sont installés à Neuville-Saint-Vaast. Un kinésithérapeute exerce dans de la commune[33].

Sports[modifier | modifier le code]

La commune dispose d'un complexe sportif composé d'un stade et de structures sportives.

Médias[modifier | modifier le code]

Le quotidien régional La Voix du Nord, dans son édition locale Arras, ainsi que l’hebdomadaire L'Avenir de l'Artois, relatent les informations locales. La ville est couverte par les programmes de France 3 Nord-Pas-de-Calais et les chaînes nationales de la TNT. Elle reçoit également la chaîne régionale Wéo.

L’information institutionnelle est assurée par plusieurs publications périodiques : 62, le journal du Pas-de-Calais, trimestriel diffusé par le conseil général du Pas-de-Calais[34] et Mon Nord-Pas-de-Calais, bimestriel diffusé par le conseil régional du Nord-Pas-de-Calais[35].

Cultes[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune de Neuville-Saint-Vaast fait partie de la paroisse catholique Notre-Dame-des-Tours au sein du diocèse d'Arras[36]. Le lieu de culte est l'église Saint-Laurent.

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

En 2009, 65,3 % des foyers fiscaux (soit 488 foyers fiscaux sur 747) étaient imposables et le revenu net déclaré moyen de l'ensemble des foyers fiscaux était de 33 087 €[a 4].

En 2010, le nombre de ménages fiscaux était de 608 et le revenu fiscal médian par ménage était de 41 014 € ce qui plaçait Neuville-Saint-Vaast au 2 558e rang parmi les 31 886 communes de plus de 50 ménages en métropole[37].

Emplois, revenus et niveau de vie[modifier | modifier le code]

En 2009, la population âgée de 15 à 64 ans s'élevait à 974 personnes, parmi lesquelles on comptait 71,3 % d'actifs dont 67 % ayant un emploi et 4,2 % de chômeurs[a 5].

Population de 15 à 64 ans par type d'activité en 2009.
Nb. Personnes Pourcentage
Actifs 694 71,25 %
Actifs ayant un emploi 653 67,04 %
Chômeurs 41 4,21 %
Inactifs 280 28,75 %
Élèves, étudiants 96 9,9 %
Retraités ou préretraités 118 12,1 %
Autres inactifs 65 6,7 %

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2010, Neuville-Saint-Vaast comptait 112 établissements : 28 dans l’agriculture-sylviculture, 4 dans l'industrie, 9 dans la construction, 62 dans le commerce-transports-services divers et 9 étaient relatifs au secteur administratif[a 6].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cimetières[modifier | modifier le code]

La nécropole nationale de la Targette.

La commune comtre trois cimetières :

Monuments[modifier | modifier le code]

Le « Flambeau de la Paix ».

Le « Flambeau de la Paix », situé à l’entrée de la Cité des Mutilés[40] est un monument, construit en 1930 et inauguré en 1932. Il représente la main et l'avant-bras d'un soldat émergeant des ruines et tenant en flambeau. Il symbolise la résurrection de Neuville-Saint-Vaast après la guerre de 1914 à 1918[41].

Le Monument aux morts dédié aux Tchèques de la Compagnie Nazdar qui se sont battus lors de la Première Guerre mondiale au côté de la France honore la mémoire de 206 morts, dont 70 entre 1914 et 1918 et 136 entre 1939 et 1945)[42].

Le Mémorial aux volontaires polonais est situé en face du Mémorial de la Compagnie Nazdar[43].

Autres édifices et lieux[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Laurent.

L'église Saint-Laurent a été reconstruite en 1925 selon un style néogothique et inaugurée le 14 juin 1925[44].

La cité des Mutilés a été conçue pour héberger les mutilés de guerre appelés après le conflit à assurer l'entretien des cimetières militaires du secteur.

Le musée militaire de la Targette évoque les combats de la Première Guerre mondiale à travers 4 500 pièces de collection et 70 mannequins.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Augustin Hespelle (1731-début XIXe siècle), , né le 9 décembre 1731 à Neuville-Saint-Vaast, abbé, théologien et écrivain auteur d'ouvrages sur la religion catholique, né à Neuville-Saint-Vaast.
  • François Hennebique (1842-1921), ingénieur français et auteur de brevets pour des systèmes constructifs en béton armé, né à Neuville-Saint-Vaast. Une plaque commémorative est apposée sur le mur de sa maison, rue du Canada.
  • Joseph Quentin (1857-1946), photographe de plusieurs compagnies minières, a présenté ses œuvres à l'exposition universelle de 1900[45].
  • Henri Gaudier-Brzeska (1891-1915), sculpteur, mort au cours de la Première Guerre mondiale à Neuville-Saint-Vaast.
  • Paul Nizan (1905-1940), romancier, essayiste, journaliste et traducteur, enterré à la Nécropole nationale de la Targette (carré B, rangée 9, tombe no 8189).

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Neuville-Saint-Vaast Blason De gueules au chevron d’argent soutenu d’un phénix d’or sur son immortalité du même.
Détails Blason officiel de Neuville-Saint-Vaast, dessiné en 1921.

Le blason de Neuville-Saint-Vaast est en général accompagné dans son utilisation par une représentation de la Croix de guerre 1914-1918, de la date de libération de la ville (9 mai 1915) et de la devise : Resurgam (« Je ressusciterai »)[46].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Insee[modifier | modifier le code]

  1. LOG T1M - Évolution du nombre de logements par catégorie.
  2. LOG T2 - Catégories et types de logements.
  3. LOG T7 - Résidences principales selon le statut d'occupation.
  4. REV T1 - Impôts sur le revenu des foyers fiscaux.
  5. EMP T1 - Population de 15 à 64 ans par type d'activité.
  6. CEN T1 - Établissements actifs par secteur d'activité au 31 décembre 2010.

Autres références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Fiche communale », sur le site de l'Insee (consulté le 22 décembre 2013).
  2. David Malescourt, « Pas-de-Calais > Neuville-Saint-Vaast (62580) », sur le site habitants.fr d'une société commerciale (consulté le 22 décembre 2013).
  3. « Orthodromie entre Neuville-Saint-Vaast et Lens », sur le site lion1906.com de Lionel Delvarre (consulté le 25 décembre 2013).
  4. « Orthodromie entre Neuville-Saint-Vaast et Arras », sur le site lion1906.com de Lionel Delvarre (consulté le 25 décembre 2013).
  5. « Orthodromie entre Neuville-Saint-Vaast et Lille », sur le site lion1906.com de Lionel Delvarre (consulté le 25 décembre 2013).
  6. « Orthodromie entre Neuville-Saint-Vaast et Paris », sur le site lion1906.com de Lionel Delvarre (consulté le 25 décembre 2013).
  7. « la ligne 534 », sur le site internet du réseau Artis (consulté le 27 décembre 2013).
  8. a et b Cartulaire de l'abbaye de Saint-Vaast d'Arras, rédigé au XIIe siècle par Guimann et publié pour la première fois par le M. le chanoine Van Drival, Arras, A. Courtin,‎ 1875 (lire en ligne), p. 449.
  9. « L'origine de Neuville Saint Vaast », sur le site de la mairie (consulté le 28 décembre 2013).
  10. Les champs de bataille : Flandres, Artois, Michelin,‎ 23 mars 2013 (ISBN 2067186248), p. 236.
  11. « Neuville-Saint-Vaast et les guerres », sur le site de la mairie (consulté le 25 décembre 2013).
  12. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales
  13. « Les communes », sur le site de la communauté urbaine d'Arras (consulté le 28 décembre 2013).
  14. « Budget communal simplifié 2012 sur la base Alize », sur le site du ministère des Finances (consulté le 29 décembre 2013).
  15. « Compte communal détaillé 2012 sur la base Alize », sur le site du ministère des Finances (consulté le 29 décembre 2013).
  16. « Endettement municipal 2012 sur la base Alize », sur le site du ministère des Finances (consulté le 29 décembre 2013).
  17. « Fiche entreprise de la commune de Neuville-Saint-Vaast », sur le site verif.com (consulté le 29 décembre 2013).
  18. « Coordonnées du bureau de poste de Neuville-Saint-Vaast », sur le site de La Poste (consulté le 28 décembre 2013).
  19. « Brigade territoriale de proximité de gendarmerie de Vimy », sur le site officiel de l'administration française (consulté le 1er janvier 2014).
  20. « Le Groupement Est », sur le site du Service départemental d'incendie et de secours du Pas-de-Calais (consulté le 28 décembre 2013).
  21. « Liste des juridictions compétentes pour une commune », sur le site du ministère de la Justice et ds libertés (consulté le 28 décembre 2013).
  22. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  23. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  24. « Évolution et structure de la population à Neuville-Saint-Vaast en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 27 août 2010).
  25. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 27 août 2010).
  26. « Annuaire de l'éducation nationale, Les écoles de Neuville-Saint-Vaast », sur le site du ministère de l'Éducation nationale (consulté le 28 décembre 2013).
  27. « Annuaire de l'éducation nationale, Les collèges et les lycées d'Arras », sur le site du ministère de l'Éducation nationale (consulté le 28 décembre 2013).
  28. « Les associations », sur le site de la mairie (consulté le 29 décembre 2013).
  29. « Centre Hospitalier (Arras) », sur le site de la fédération hospitalière de France (consulté le 29 décembre 2013)
  30. « Centre hospitalier Dr Schaffner (Lens) », sur le site de la fédération hospitalière de France (consulté le 29 décembre 2013)
  31. « Liste des médecins sur l’annuaire du conseil national de l’ordre des médecins », sur le site de l'Ordre national des médecins (consulté le 29 décembre 2013)
  32. « Annuaire des pharmacies », sur le site internet de l'Ordre national des pharmaciens (consulté le 29 décembre 2013)
  33. « Adresses utiles », sur le site de la mairie (consulté le 29 décembre 2013).
  34. « 62, le journal du Pas-de-Calais », sur le site du conseil général du Pas-de-Calais (consulté le 28 décembre 2013).
  35. « Le journal Mon Nord-Pas-de-Calais », sur le site du conseil régional du Nord-Pas-de-Calais (consulté le 28 décembre 2013).
  36. « Annuaires des lieux de cultes », sur le site EgliseInfo de la conférence des évêques de France (consulté le 27 décembre 2013).
  37. « Fichier RFDM2011COM : Revenus fiscaux localisés des ménages - Année 2011 », sur le site de l'Insee (consulté le 29 décembre 2013).
  38. « La Targette British Cemetery - Neuville-Saint-Vaast », sur le site Des chemins de mémoire - Nord-Pas-de-Calais (consulté le le 23 décembre 2013)
  39. « Nécropole militaire allemande de la Maison Blanche - Neuville-Saint-Vaast », sur le site Des chemins de mémoire - Nord-Pas-de-Calais (consulté le le 23 décembre 2013)
  40. « Le Flambeau de la Paix - Neuville-Saint-Vaast », sur le site Des chemins de mémoire - Nord-Pas-de-Calais (consulté le le 24 décembre 2013)
  41. « Les monuments », sur le site internet de la mairie de Neuville-Saint-Vaast (consulté le 25 décembre 2013).
  42. « Mémorial de la Compagnie Nazdar et cimetière tchécoslovaque - Neuville-Saint-Vaast », sur le site Des chemins de mémoire - Nord-Pas-de-Calais (consulté le le 23 décembre 2013).
  43. « Monument aux volontaires polonais - Neuville-Saint-Vaast », sur le site Des chemins de mémoire - Nord-Pas-de-Calais (consulté le le 23 décembre 2013).
  44. « Eglise Saint Laurent - Neuville-Saint-Vaast », sur le site Des chemins de mémoire - Nord-Pas-de-Calais (consulté le le 23 décembre 2013)
  45. Christian Canivez, « Joseph Quentin, Photographe de fond », La Voix du Nord,‎ 22 décembre 2013 (lire en ligne)
  46. « Le blason », sur le site internet de la mairie de Neuville-Saint-Vaast (consulté le 25 décembre 2013).