Saint-Léonard (Pas-de-Calais)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Léonard.
Saint-Léonard
La mairie
La mairie
Blason de Saint-Léonard
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Boulogne-sur-Mer
Canton Outreau
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Boulonnais
Maire
Mandat
Jean-Loup Lesaffre
2014-2020
Code postal 62360
Code commune 62755
Démographie
Gentilé Saint-Léonardois
Population
municipale
3 616 hab. (2012)
Densité 1 064 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 41′ 28″ N 1° 37′ 31″ E / 50.6911111111, 1.6252777777850° 41′ 28″ Nord 1° 37′ 31″ Est / 50.6911111111, 1.62527777778  
Altitude Min. 2 m – Max. 110 m
Superficie 3,4 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Saint-Léonard

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Saint-Léonard

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Léonard

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Léonard
Liens
Site web www.ville-stleonard.fr/index.html

Saint-Léonard est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais, en région Nord-Pas-de-Calais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune de Saint-Léonard se situe dans la périphérie sud de Boulogne-sur-Mer.

Rose des vents Outreau Saint-Martin-Boulogne Echinghen Rose des vents
N
O    Saint-Léonard    E
S
Saint-Étienne-au-Mont Saint-Étienne-au-Mont Isques

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Saint-Léonard a prévalu sur un ancien toponyme germanique, qui était composé d'un anthroponyme Hok, suivi du suffixe ing et de hem (enclos, demeure)[1].
Hocquinghem aliàs Hokinghem (1121), Hokinghehem (1199), Saint Liénart (1391), Saint Liénard (1505), Hocquinghen (1506), Hoquinghen (1605), Saint Léonard (1715).

Durant la Révolution, la commune porte le nom de Pont-de-Brique[2].

Ses habitants sont appelés les Saint-Léonardois[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Napoléon Ier a passé une nuit dans le Château de Pont-de-Briques, situé à Saint-Léonard.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Saint-Léonard dans son canton et dans l'arrondissement de Boulogne-sur-Mer
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1971 en cours
(au 25 février 2015)
Jean-Loup Lesaffre DVG Président de la CAB (2012 → )
Réélu pour le mandat 2014-2020[4],[5]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 3 616 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
164 168 190 237 254 278 274 268 282
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
246 250 283 279 292 306 313 324 305
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
340 436 483 737 776 850 938 1 036 1 090
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2012
1 233 1 547 3 929 4 021 4 131 3 952 3 668 3 587 3 616
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (24,8 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (52,1 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 47,9 % d’hommes (0 à 14 ans = 19,1 %, 15 à 29 ans = 17,1 %, 30 à 44 ans = 20,9 %, 45 à 59 ans = 19,9 %, plus de 60 ans = 23,1 %) ;
  • 52,1 % de femmes (0 à 14 ans = 18,1 %, 15 à 29 ans = 14,6 %, 30 à 44 ans = 20,1 %, 45 à 59 ans = 20,8 %, plus de 60 ans = 26,6 %).
Pyramide des âges à Saint-Léonard en 2007 en pourcentage[7]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
1,2 
5,1 
75 à 89 ans
6,8 
17,8 
60 à 74 ans
18,6 
19,9 
45 à 59 ans
20,8 
20,9 
30 à 44 ans
20,1 
17,1 
15 à 29 ans
14,6 
19,1 
0 à 14 ans
18,1 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[8]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Enseignement[modifier | modifier le code]

Saint-Léonard fait partie de l'académie de Lille. Elle compte deux écoles maternelles : l'école maternelle La-Maison-du-jardinier, près de l'école Aurore, et l'école Françoise-Dolto, en face du Forum des Loisirs, près de l'école Jean-Rostand. La commune compte également deux écoles primaires : l'école Aurore, située dans le quartier du même nom, avenue Belle-Isle, et l'école Jean-Rostand, située près de l'église et de la mairie[9].

Le groupe scolaire Aurore (école primaire Jean-Rostand) est en projet en 2011 (maître d’œuvre : Alain Fournier)[10]. [réf. à confirmer]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Saint-Léonard.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

Taillé, au premier d’azur à l’église d’argent, couverte de gueules, sur une terrasse de sinople, au second d’or alvéolé d’argent à l’abeille de gueules aillée aussi d’argent brochant sur le tout.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Mahieu - Promenade flamande dans Boulogne-sur-mer (2009)
  2. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Nom des habitants de la commune sur habitants.fr.
  4. « Saint-Léonard : Jean-Loup Lesaffre réélu avec une équipe municipale rajeunie », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  5. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais,‎ (consulté le 21 février 2015).
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2012.
  7. « Évolution et structure de la population à Saint-Léonard en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 28 août 2010)
  8. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 28 août 2010)
  9. « Écoles et petite enfance », Site officiel (consulté le 4 décembre 2011)
  10. Projets sélectionnés par la rédaction du Moniteur : école à Saint-Léonard, Le Moniteur n°5 614 du 1er juillet 2011, p.95
  11. « Classement MH du château de Pont-de-Briques », base Mérimée, ministère français de la Culture
  12. « Classement MH de l'église Saint-Léonard », base Mérimée, ministère français de la Culture