Moringhem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Moringhem
Une entrée de la commune.
Une entrée de la commune.
Blason de Moringhem
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Saint-Omer
Canton Saint-Omer
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Saint-Omer
Maire
Mandat
Christophe Cornette
2014-2020
Code postal 62910
Code commune 62592
Démographie
Population
municipale
520 hab. (2012)
Densité 52 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 45′ 50″ N 2° 07′ 42″ E / 50.7638888889, 2.1283333333350° 45′ 50″ Nord 2° 07′ 42″ Est / 50.7638888889, 2.12833333333  
Altitude Min. 37 m – Max. 166 m
Superficie 9,98 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Moringhem

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Moringhem

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Moringhem

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Moringhem

Moringhem est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Nord-Pas-de-Calais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Moringhem
Mentque-Nortbécourt Houlle Moulle
Moringhem Serques
Acquin-Westbécourt

Boisdinghem

Quelmes Zudausques

Toponymie[modifier | modifier le code]

Toponyme germanique composé de trois termes : mor-ing-hem, traduisible par « demeure du peuple de Mor ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Moringhem dans son canton et dans l'arrondissement de Saint-Omer
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1995 2014[1] Hugues Persyn    
mars 2014[2],[3],[4] en cours
(au 8 février 2015)
Christophe Cornette   Chef de réseau à la Lyonnaise des eaux
La mairie.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 520 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
175 176 226 433 481 524 520 552 545
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
543 548 550 535 497 536 585 558 569
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
564 555 523 486 491 444 410 376 371
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
381 360 368 363 361 383 447 456 495
2012 - - - - - - - -
520 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

r>

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (20,1 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (19,8 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,3 % contre 48,4 % au niveau national et 48,2 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,3 % d’hommes (0 à 14 ans = 18,2 %, 15 à 29 ans = 16,4 %, 30 à 44 ans = 26,2 %, 45 à 59 ans = 19,6 %, plus de 60 ans = 19,6 %) ;
  • 49,7 % de femmes (0 à 14 ans = 21,2 %, 15 à 29 ans = 17,6 %, 30 à 44 ans = 23 %, 45 à 59 ans = 17,6 %, plus de 60 ans = 20,8 %).
Pyramide des âges à Moringhem en 2007 en pourcentage[7]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,0 
4,9 
75 à 89 ans
6,8 
14,7 
60 à 74 ans
14,0 
19,6 
45 à 59 ans
17,6 
26,2 
30 à 44 ans
23,0 
16,4 
15 à 29 ans
17,6 
18,2 
0 à 14 ans
21,2 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[8]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église.
  • L'église Saint-André, détruite au cours de la Seconde Guerre mondiale, reconstruite en 1956-1958 sur les plans de l'architecte Gilbert Platiaux[9].
  • Le moulin Debacker ou moulin d’Achille, du XVIIIe siècle[10] a fonctionné jusqu'à 1950. Ses ailes ont été réimplantées en 2010 par son propriétaire, Charles Debacker[11].

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

  • Au mois d'avril a lieu le festival des épouvantails de Moringhem, les Épeutnaerts[12].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

blason

Les armes de la ville se blasonnent ainsi :

d’argent au chevron d’azur accompagné de trois croissant du même

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Moringhem : Hugues Persyn reçoit l’écharpe de maire honoraire pour trente ans d’action communale : La municipalité avait un invité d’honneur dimanche lors de la cérémonie des vœux. Elle a rendu hommage à Hugues Persyn, maire de 1995 à 2014, qui devient maire honoraire », La Voix du Nord,‎ 7 janvier 2015 (lire en ligne).
  2. « Moringhem : Christophe Cornette entame son premier mandat de maire : Vendredi, dans la salle du conseil, Hugues Persyn a livré son dernier édito dans lequel il se réjouit de la forte participation au scrutin (90 % des inscrits) au premier – et unique – tour à Moringhem. « Il faut du courage pour s’engager au service d’une commune et défendre ses intérêts à l’intercommunalité », a-t-il dit avant d’installer les élus et de déposer l’écharpe tricolore et les clés de la mairie sur la table. L’élection du maire a alors commencé sous la présidence de Nicole Penet, jeune doyenne d’âge », La Voix du Nord,‎ 29 mars 2014 (lire en ligne).
  3. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais,‎ 3 juillet 2014 (consulté le 4 février 2015).
  4. Marie Jansana, « Inondations et signalisation, des dossiers dans la continuité : Christophe Cornette, élu depuis 1995, a pris la tête de la commune en mars, « dans la continuité » du maire précédent Hugues Persyn. Les principaux projets seront dans la droite ligne de ce qui a été entamé les années précédentes. La remise à jour de la signalisation sera le premier », La Voix du Nord,‎ 19 octobre 2014 (lire en ligne).
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2012.
  7. « Évolution et structure de la population à Moringhem en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 26 août 2010)
  8. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 26 août 2010)
  9. « L'église paroissiale Saint-André », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  10. « Le moulin Debavker », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  11. Marion Clauzel, « Le moulin de Moringhem, un point de ralliement, au bout du monde : « Si vous voulez faire de l’argent avec vos économies, n’achetez jamais un moulin. Par contre, si vous voulez vivre une aventure… » Charles Debacker sait de quoi il parle. Il a acheté le moulin de Moringhem en 1963 et ne regrette rien. Les détails de l’aventure, il les livre avec passion, au fil de la visite, proposée samedi », La Voix du Nord,‎ 13 juin 2014 (lire en ligne).
  12. « Les épeutnaerts à Moringhem, c’est fini pour 2014 : Le festival des épouvantails de Moringhem s’est achevé mercredi sur un grand bûcher. Les épeutnaerts sont partis en fumée... jusqu’à l’année prochaine. », La Voix du Nord,‎ 2 mai 2014 (lire en ligne).