1919

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de redirection Cette page concerne l'année 1919 (MCMXIX en chiffres romains) du calendrier grégorien. Pour les autres significations, voir 1919 (Chronologie de Dada et du surréalisme).

Années :
1916 1917 1918  1919  1920 1921 1922

Décennies :
1880 1890 1900  1910  1920 1930 1940
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique, Amérique (Canada (Alberta, Colombie-Britannique, Île-du-Prince-Édouard, Manitoba, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Ontario, Québec, Saskatchewan, Territoires du Nord-Ouest et Yukon) et États-Unis (Louisiane)) et Europe (Belgique, France, Italie et Suisse)


Chronologies thématiques :
Aéronautique Architecture Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Droit Économie Fantasy Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Évènements[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

  • 19 - 21 février : premier Congrès panafricain à Paris (W.E.B. DuBois, Blaise Diagne). Il cherche à obtenir des puissances coloniales une reconnaissance des services rendus par les Africains pendant la guerre et un nouveau statut pour la race noire en Afrique[2].
    • À la suite du Congrès panafricain, des Antillais et des Africains (Jean Ralaimongo) créent à Paris la « Ligue française pour l'accession des indigènes de Madagascar aux droits de citoyens français »[3].
  • 1er mars : un décret détache la partie méridionale de la boucle du Niger du haut-Sénégal-Niger et crée la colonie de Haute-Volta[4].
  • 23 octobre : première circulaire Northey, au Kenya. Le gouverneur Edward Northey (en) institue le quasi-travail forcé des indigènes (1918-1921). Les missionnaires s'opposent à cette politique[9].

Amérique[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : 1919 au Canada et 1919 aux États-Unis.
Oncenio d'Augusto Leguía au Pérou.

Asie[modifier | modifier le code]

Inde[modifier | modifier le code]

  • Éveil du nationalisme indien.
  • 18 mars : Rowlatt Act (en) instaurant des cours spéciales et autorisant au vice-roi et aux gouverneurs la détention sans procès pour activités subversives. Ces lois provoquent une recrudescence de l’activité nationaliste. Gandhi, alors à la tête du Congrès national indien, déclenche un satyâgraha (« force de la vérité », action de masse, non-violente) pour protester contre l’exil de deux chefs nationalistes.
  • 13 avril : les autorités britanniques ripostent par le massacre d'Amritsar, au Pendjab (ville des Sikhs), tirant sur la foule et faisant près de 400 morts et plus de 1 000 blessés. Des émeutes s’ensuivent à Bombay, Calcutta, Ahmedabad et Delhi. Rabindranath Tagore, prix Nobel de littérature, renvoie son titre de chevalier (knight) en signe de protestation.
  • Septembre : les musulmans indiens, qui s’inquiètent du sort réservé au calife ottoman après la défaite de la Turquie, fondent la Conférence panindienne pour le Califat (All-India Khilafat Conference) qui élit Gandhi comme président le 24 novembre.
  • 23 décembre[18] : proclamation par le roi George V du Royaume-Uni du Government of India Act, inspiré du rapport Montagu-Chelmsford de 1918. Il étend la représentation des diverses communautés indiennes aux assemblées provinciales élues et à l’assemblée centrale. L’autorité des provinces est renforcée selon le principe de la « dyarchie ». Certains secteurs jusque-là réservés aux gouvernements provinciaux (éducation, santé, agriculture, collectivités locales) sont transférés à des ministres responsables devant les assemblées législatives, tandis que les autres (finances), restent dévolus à des ministres nommés par les Britanniques.
  • Les musulmans représentent le quart de la population indienne.
  • L’école réformiste de Deoband, opposée à la partition de l’Inde, fonde l’Association des oulémas de l’Inde (Jamiyyatululama-yi Hind).

Proche-Orient[modifier | modifier le code]

3 janvier : accord Fayçal-Weizmann. Photographie de 1918.
  • Janvier : mémorandum de Faysal : la Grande-Bretagne, qui considère le Hedjaz comme une puissance belligérante faisant partie du camp des vainqueurs, fait pression pour que l’émir Faysal soit le seul représentant des Arabes à la conférence de Versailles. Elle interdit aux Palestiniens, aux Mésopotamiens et aux Égyptiens d’envoyer une délégation. Encadré par des officiers britanniques (T. E. Lawrence), Faysal expose les revendications arabes, nettement favorables à l’influence britannique : il propose une confédération d’États sous la direction de son père Hussein, composée de la Syrie, de l’Irak, de la Palestine, du Hedjaz, du Yémen. En Syrie et en Irak, Faysal demande l’appui de conseillers étrangers, sans en préciser la nationalité. En Palestine, il estime que le conflit potentiel entre Juifs et Arabes nécessite une tutelle étrangère directe. Il ne fait pas mention des revendications françaises au Liban et en Syrie.
  • 3 janvier : accord signé entre Faysal et Weizmann. Il parle d’un État arabe en Palestine mais affirme également que les statuts de cette dernière doit être définis selon les termes de la déclaration Balfour. L’immigration des Juifs sera libre et l’Organisation sioniste aidera au développement de l’État arabe. Faysal ajoute que cet accord est conditionné par la satisfaction des demandes d’indépendance qu’il a exposées à Versailles. L’échec des revendications arabes devant les puissances rend l’accord caduc et en été Faysal revendique la Palestine comme partie du royaume arabe de Damas. Les nationalistes d’origine palestinienne, dans l’entourage de l’émir, se rapprochent du projet de Syrie intégrale de la France à condition que soit refusé tout projet sioniste.
  • 18 janvier - 28 juin : conférence de Versailles
    • La France, opposée au mémorandum de Faysal, favorise la présentation à Versailles de délégations syrienne et libanaise. Les revendications syriennes sont exposées par Comité central syrien, composé de personnalités francophiles. Sa délégation, reçue à Versailles le 13 février, demande la constitution d’une Grande Syrie englobant la Palestine et le Liban, placée sous la tutelle de la France. La délégation libanaise, essentiellement composée de Maronites revendique la création d’un Grand Liban de Tripoli à Saïda, incluant Beyrouth, sous tutelle française.
    • La délégation sioniste à Versailles réaffirme la nécessité de l’émigration libre vers la Palestine. Elle ne réclame pas directement un État mais demande qu’on laisse aux Juifs la possibilité de bâtir « une nation aussi juive que la nation française est française et que la nation britannique est britannique ». Cette déclaration est comprise par les Palestiniens comme le prélude de la prise de possession du pays par les Juifs.
    • Les notables chiites envoient une adresse au président Wilson qui revendique l’autodétermination et l’indépendance du peuple irakien (21 février). La Grande-Bretagne empêche toute délégation nationale irakienne de se rendre en Europe.
    • La question syrienne envenime les relations franco-britanniques durant la conférence de Versailles. Wilson propose l’envoi d’une commission d’enquête chargée de recueillir l’avis des populations de Syrie. La France et la Grande-Bretagne refusent d’y participer, et les conclusions rendues par la commission à l’automne restent sans effets. En raison des troubles qui secouent son Empire, la Grande-Bretagne décide finalement de retirer ses troupes de Syrie à l’automne, reconnaissant l’influence française sur la région.
    • Privé des fonds britanniques, le Congrès syrien proclame l’indépendance totale de la Syrie sous la protection de Faysal. La France durcit sa position. Elle envoie une force militaire au Liban commandée par le général Gouraud. Des troupes arabes irrégulières pénètrent au Liban pour attaquer les positions françaises ou mènent des actions de sabotage contre les lignes ferroviaires menant vers les lignes de front françaises contre les kémalistes.
  • 27 janvier : les notables palestiniens organisent un congrès islamo-chrétien à Jérusalem et demandent l’application du principe de droit des peuples, leur rattachement à la Syrie et refusent les revendications françaises sur la Palestine. Ils demandent une tutelle britannique si celle-ci rejette le projet sioniste. Le congrès vote une organisation permanente, l’Association islamo-chrétienne, sous l’autorité du maire de Jérusalem Moussa Qassem al-Husseini.
  • 9 mars : révolte nationaliste en Égypte menée par le parti Wafd de Saad Zaghlul contre le refus des Britanniques de prendre en considération la demande d’indépendance du pays. L’arrestation et la déportation des chefs du Wafd à Malte le 8 mars déclenche une véritable vague révolutionnaire[19]. La répression britannique, menée par le général Allenby, fait des milliers de morts. Les chefs du Wafd sont toutefois libérés le 7 avril.
  • Mars : les Italiens occupent le sud-ouest de l’Anatolie.


Europe[modifier | modifier le code]

31 janvier : Battle of George Square. Le socialiste écossais David Kirkwood à terre.
  • 31 janvier : battle of George Square. Charge de la police à Glasgow lors d’une grève pour la réduction du temps de travail[26].
  • 14 mars : Lloyd George s’oppose au plan de Clemenceau d’annexion de la Rhénanie tout en acceptant une occupation militaire temporaire. Il suggère que la frontière franco-allemande soit garantie par Londres et Washington. Clemenceau accepte deux jours après malgré l’opposition de Foch[27]. Lloyd George exige que les réparations couvrent les pensions des veuves de guerre[28].
  • 3 juin : création d’un ministère de la Santé au Royaume-Uni[31].
28 juin : traité de Versailles, toile de William Orpen

Allemagne[modifier | modifier le code]

  • 3 mars : à l’appel du Parti communiste allemand, les conseils ouvriers de Berlin déclenchent une grève générale. Le ministre de la Reichswehr proclame l’état de siège suivi le lendemain par des affrontements entre les manifestants et l’armée[45].
  • 4-13 mars : la répression de la grève générale à Berlin par la police et l’armée fait 12 000 morts[43]. Arrestation de militants spartakistes.
7 mai : le projet de traité est soumis à la délégation allemande à Versailles.
  • 12 mai : l’Assemblée nationale constituante allemande, réunie en session extraordinaire, rejette le projet de traité soumis à la délégation allemande à Versailles le 7 mai[47].
Carte de l'Allemagne après le traité de Versailles.
12 septembre : dans une brasserie de Munich, Adolf Hitler prend la parole à un meeting du Parti ouvrier allemand, fondé en janvier. Le 19 octobre, il sollicite son adhésion à ce parti avec l’approbation de ses supérieurs, qui est acceptée le [41].


Article détaillé : Révolution allemande de 1918-1919.

Europe orientale[modifier | modifier le code]

Lénine, Kamenev et Trotski le 5 mai 1919.
  • 21 mars : en Hongrie, après la fusion des partis communiste et social-démocrate, Béla Kun prend le pouvoir et proclame la République des Conseils de Hongrie sur le modèle des Soviets russes. Cet intermède communiste dure jusqu’au 1er août[60]. Le 26 mars, le gouvernement de Béla Kun nationalise toutes les entreprises industrielles et commerciales[61]. Il prend des décrets sociaux pour les femmes et les enfants, des mesures de contrôle sur la presse, la culture et les professions libérales. Le 4 avril, il lance une réforme agraire[62], qui attribue les terres confisquées aux grands propriétaires à des coopératives, alors que les paysans et le prolétariat agraire s’attendent à leur distribution. La Hongrie connaît bientôt la pénurie, le rationnement et l’inflation[63] (la couronne chute de 90 %).
3 août : les troupes roumaines occupent Budapest.
16 novembre : l’amiral Miklós Horthy entre à Budapest[76].

Chronologies thématiques[modifier | modifier le code]

Nature morte à la bouteille de bordeaux, de Juan Gris.

Naissances en 1919[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Naissances en 1919.

Décès en 1919[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Décès en 1919.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. J. D. Fage, A. D. Roberts, The Cambridge History of Africa, vol. 7, Cambridge University Press,‎ (ISBN 9780521225052, présentation en ligne)
  2. Gérard Théobald, La Liberté est ou n'est pas..., Éditions Publibook,‎ (ISBN 9782342022339, présentation en ligne)
  3. Jean-Pierre Domenichini, Jean Ralaimongo (1884-1943), ou Madagascar au seuil du nationalisme, vol. 56, Revue française d'histoire d'outre-mer,‎ (présentation en ligne), p. 246
  4. Yenouyaba Georges Madiéga, Burkina Faso : cent ans d'histoire ; 1895 - 1995 ; actes du premier Colloque International sur l'Histoire du Burkina, Ouagadougou, 12 - 17 décembre 1996, vol. 1, Karthala Éditions,‎ (ISBN 9782811137595, présentation en ligne)
  5. Ibrahima Abou Sall, Mauritanie du sud : conquêtes et administration coloniales françaises, 1890-1945, Karthala,‎ (ISBN 9782845868656, présentation en ligne)
  6. Documents diplomatiques français : 1946. (1er janvier - 30 juin), vol. 1, Peter Lang,‎ (ISBN 9789052019819, présentation en ligne)
  7. Catherine Coquery-Vidrovitch (trad. David Maisel), Africa : Endurance and Change South of the Sahara, University of California Press,‎ (ISBN 9780520078819, présentation en ligne)
  8. Patrick Lefèvre, Jean-Noël Lefèvre, Les militaires belges et le Rwanda : 1916-2006, Lannoo Uitgeverij,‎ (ISBN 9782873864897, présentation en ligne)
  9. Opolot Okia, Communal Labor in Colonial Kenya : The Legitimization of Coercion, 1912-1930, Palgrave Macmillan,‎ (ISBN 9780230392977, présentation en ligne)
  10. Eric Wittersheim, Des sociétés dans l'état : anthropologie et situations postcoloniales en Mélanésie, Aux lieux d'être,‎ (ISBN 9782916063065, présentation en ligne)
  11. Pierre Dareste, Recueil de législation, de doctrine et de jurisprudence coloniales, vol. 26, Marchal & Billard,‎ (présentation en ligne)
  12. Owen J. M. Kalinga, Historical Dictionary of Malawi, Rowman & Littlefield,‎ (ISBN 9780810859616, présentation en ligne)
  13. Collectif, Argentina. La apertura al mundo (1880-1930), vol. 3, Penguin Random House Grupo Editorial España (ISBN 9788430609161, présentation en ligne)
  14. Escuela de Estudios Hispano-Americanos de Sevilla, Paraguay y Uruguay y contemporáneos José Luis Mora Merida, Editorial CSIC - CSIC Press,‎ (ISBN 9788400049706, présentation en ligne)
  15. Pierre Vayssière, L'Amérique latine de 1890 à nos jours - 3ème édition, Hachette Éducation,‎ (ISBN 9782011818881, présentation en ligne)
  16. Jacques Nœtinger, L'aviation, une révolution du XXe siècle, Nouvelles Éditions Latines,‎ (ISBN 9782723320580, présentation en ligne)
  17. Jaime Delgado Martín, Hispanoamérica en el siglo XX, vol. 18, Ediciones Rialp,‎ (ISBN 9788432121173, présentation en ligne)
  18. Project South Asia
  19. Pierre Brocheux, Les décolonisations au XXe siècle : La fin des empires européens et japonais, Armand Colin,‎ (ISBN 9782200282028, présentation en ligne)
  20. Les responsables du génocide arménien en cour martiale
  21. William D. Rubinstein, Twentieth-Century Britain : A Political History, Palgrave Macmillan,‎ (ISBN 9780230629134, présentation en ligne)
  22. a, b et c Jean Jacques Becker, Annette Becker, La France en guerre, 1914-1918 : la grande mutation, Éditions Complexe,‎ (ISBN 9782870272619, présentation en ligne)
  23. a et b Jean-François Labourdette, Histoire du Portugal, Fayard,‎ (ISBN 9782213640105, présentation en ligne)
  24. Yves Léonard, Salazarisme & fascisme, Éditions Chandeigne,‎ (ISBN 9782906462236, présentation en ligne)
  25. Philippe Chassaigne, La Grande-Bretagne et le monde : De 1815 à nos jours, Armand Colin,‎ (ISBN 9782200245986, présentation en ligne)
  26. Michel Duchein, Histoire de l’Écosse, Fayard,‎ (ISBN 9782213639666, présentation en ligne)
  27. Isabelle Davion, La politique de sécurité française face aux relations polono-tchécoslovaques entre 1919 et 1939, Peter Lang,‎ (ISBN 9789052014968, présentation en ligne)
  28. Jean Ruhlmann, op. cit, p. 43.
  29. Naoko Shimazu, Japan, Race and Equality : The Racial Equality Proposal of 1919, Psychology Press,‎ (ISBN 9780415497350, présentation en ligne)
  30. Romuald Sciora, Annick Stevenson, Planète ONU: les Nations Unies face aux défis du XXIe siècle, TRICORNE,‎ (ISBN 9782829303067, présentation en ligne)
  31. Ministry of Health Act 1919 (c.21)
  32. a et b Jose Antonio Saraiva, Política à Portuguesa, Leya,‎ (ISBN 9789895556700, présentation en ligne)
  33. François Boulet, Leçon d'histoire de France: Saint-Germain-en-Laye : des antiquités nationales à une ville internationale, DISLAB,‎ (ISBN 9782952009188, présentation en ligne)
  34. Maria de Lurdes Rodrigues, 40 Anos de Políticas de Educação em Portugal - A construção do sistema democrático de ensino, vol. 1, Leya,‎ (ISBN 9789724057224, présentation en ligne)
  35. António Reis, Portugal contemporâneo : 1910-1926, vol. 3, Publicações Alfa,‎ (présentation en ligne)
  36. Jorge Fernandes Alves, A universidade na república : a república na universidade : a UP e a I República (1910-1926), Universidade do Porto,‎ (ISBN 9789898265906, présentation en ligne)
  37. Janet Clarkson, Food History Almanac: Over 1,300 Years of World Culinary History, Culture, and Social Influence, vol. 2, Rowman & Littlefield,‎ (ISBN 9781442227156, présentation en ligne)
  38. HISTORIA, Les Idées reçues sur l'Histoire de France, EDI8,‎ (ISBN 9782754056786, présentation en ligne)
  39. Janet K. Boles, Diane Long Hoeveler, Historical Dictionary of Feminism, Scarecrow Press,‎ (ISBN 9780810849464, présentation en ligne)
  40. a, b, c et d Communisme, La guerre froide revisitée, vol. 80-81-82, L'Âge d'homme,‎ (ISBN 9782825119976, présentation en ligne)
  41. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l Thierry Féral, Le "nazisme" en dates : novembre 1918-novembre 1945, L'Harmattan,‎ (ISBN 9782296114609, présentation en ligne)
  42. a, b, c et d Pierre Vallaud, La guerre au XXe siècle, EDI8,‎ (ISBN 9782262044282, présentation en ligne), p. 76-79
  43. a et b Tramor Quemeneur, 100 fiches d'histoire du XXe siècle, Éditions Bréal,‎ (ISBN 9782749503417, présentation en ligne)
  44. a et b Christian Baechler, L'Allemagne de Weimar : 1919-1933, Fayard,‎ (ISBN 9782213639277, présentation en ligne)
  45. Alain Corbin, Jean Marie Mayeur, La barricade, Publications de la Sorbonne,‎ (ISBN 9782859443184, présentation en ligne)
  46. Jean Ruhlmann, Histoire de l'Europe au XXe siècle : De 1918 à 1945 : de la fin de la Grande Guerre à l'écroulement du nazisme, vol. 2, Éditions Complexe,‎ (ISBN 9782870275511, présentation en ligne)
  47. a et b Christian Baechler, op. cit, p. 55.
  48. Jean-Pierre Verney, 100 Questions sur la Grande guerre, La Boétie (ISBN 9782368650233, présentation en ligne)
  49. Andreas Kost, Direkte Demokratie in den deutschen Ländern: Eine Einführung, Springer-Verlag,‎ (ISBN 9783531142517, présentation en ligne)
  50. Jacques Benoist-Méchin, Histoire de l'armée allemande, vol. 2, Albin Michel,‎ (ISBN 9782226213273, présentation en ligne)
  51. Christian Baechler, op. cit, p. 66.
  52. Jean-Charles Lallemand, Les confins de l'OTAN : l'espace mer Baltique - mer Noire, Éditions L'Inventaire,‎ (ISBN 9782910490195, présentation en ligne)
  53. a, b, c, d, e, f et g Teresa Wysokinska, Alain van Crugten, La Pologne au XXe siècle, Éditions Complexe,‎ (ISBN 9782870278611, présentation en ligne), p. 32-56
  54. Revue Roumaine D'histoire, vol. 17, Académie de la République populaire roumaine,‎ (présentation en ligne)
  55. Carol Iancu, L'émancipation des juifs de Roumanie (1913-1919): de l'inégalité civique aux droits de minorité : l'originalité d'un combat à partir des guerres balkaniques et jusqu'à la Conférence de paix de Paris, Centre de recherches et d'études juives et hébraïques, Université Paul Valéry,‎ (ISBN 9782905397447, présentation en ligne)
  56. Mark Alan Lewis, International Legal Movements Against War Crimes, Terrorism, and Genocide, 1919-1948, ProQuest,‎ (ISBN 9781109079227, présentation en ligne)
  57. a, b, c et d Nigel Thomas, Adam Hook, Armies of the Russo-Polish War 1919–21, Osprey Publishing,‎ (ISBN 9781472801081, présentation en ligne), p. 3-17
  58. José Gotovitch, Pascal Delwit, Jean-Michel de Waele, L'Europe des communistes, Éditions Complexe,‎ (ISBN 9782870274675, présentation en ligne)
  59. Catherine Gousseff, Moscou : 1918-1941 : De "l'homme nouveau" au bonheur totalitaire, Éditions Autrement,‎ (ISBN 9782862604459, présentation en ligne)
  60. a et b Miklós Molnár, Anna Magyar, A Concise History of Hungary, Cambridge University Press,‎ (ISBN 9780521667364, présentation en ligne)
  61. Michael Löwy, Révolutions, Hazan,‎ (présentation en ligne)
  62. Pierre Vallaud, 1919-1939, vingt ans de guerre, Acropole,‎ (ISBN 9782735703111, présentation en ligne)
  63. a et b Élisabeth Du Réau, Europe des élites ? Europe des peuples ? : la construction de l'espace européen, 1945-1960Presses Sorbonne Nouvelle,‎ (ISBN 9782878541601, présentation en ligne), p. 122-129
  64. Alain Desroches, Le problème ukrainien, Nouvelles Éditions Latines (ISBN 9782723312653, présentation en ligne)
  65. Nicolas Werth, Lidia Miliakova, Le Livre des pogroms: Antichambre d'un génocide, Ukraine, Russie, Biélorussie, 1917-1922, Calmann-Lévy,‎ (ISBN 9782702149713, présentation en ligne)
  66. a et b Pierre Gosa, Franchet d'Esperey: un maréchal méconnu : le vainqueur des Balkans, 1918, Nouvelles Éditions Latines,‎ (ISBN 9782723320115, présentation en ligne)
  67. Jacques Gaucheron, La République des Conseils: Budapest 1919,‎ (ISBN 9782201015205, présentation en ligne)
  68. Miklós Molnár, De Béla Kun à János Kádár : soixante-dix ans de communisme hongrois, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques,‎ (ISBN 9782724605433, présentation en ligne)
  69. a, b, c et d Catherine Horel, L'amiral Horthy, EDI8 (ISBN 9782262049409, présentation en ligne)
  70. Toivo Miljan, Historical Dictionary of Estonia, Scarecrow Press,‎ (ISBN 9780810865716, présentation en ligne)
  71. Jean-Louis Robert, Le XXe siècle, Éditions Bréal,‎ (ISBN 9782853948111, présentation en ligne)
  72. a, b et c Pierre Vallaud, Russie, l'ère de Staline, Archipel,‎ (ISBN 9782809808063, présentation en ligne)
  73. Hugh LeCaine Agnew, The Czechs and the Lands of the Bohemian Crown, Hoover Press,‎ (ISBN 9780817944926, présentation en ligne)
  74. Ghislain de Castelbajac, Sébastien de Gasquet, Georges-Henri Soutou, Recherches sur la France et le problème des nationalités pendant la première guerre mondiale : Pologne, Ukraine, Lithuanie, Presses Paris Sorbonne,‎ (ISBN 9782840500537, présentation en ligne)
  75. Peter Pastor, Revolutions and interventions in Hungary and its neighbor states, 1918-1919, Social Science Monographs,‎ (ISBN 9780880331371, présentation en ligne)
  76. a, b, c et d André Mommen, Stalin's Economist : The Economic Contributions of Jenö Varga, Routledge,‎ (ISBN 9781136793462, présentation en ligne)
  77. R. F. Leslie, The History of Poland Since 1863, Cambridge University Press,‎ (ISBN 9780521275019, présentation en ligne)
  78. a et b Igor V. Naumov, The History of Siberia, Routledge,‎ (ISBN 9781134207039, présentation en ligne)
  79. (pl) Stanisław Buchowski, « Powstanie Sejneńskie 23-28 sierpnia 1919 roku », Gimnazjum Nr. 1 w Sejnach (consulté le 27 septembre 2007)
  80. Constantin Daicoviciu, Miron Constantinescu, La désagrégation de la monarchie austro-hongroise, 1900-1918 : communications présentées à la conférence des historiens du 4 au 9 mai 1964 à Budapest, Éditions de l'Académie de la République Socialiste de Roumanie,‎ (présentation en ligne)
  81. a et b Michel Verwilghen, Conflits de nationalités : plurinationalité et apatridie, Martinus Nijhoff Publishers,‎ (ISBN 9789041113955, présentation en ligne)
  82. a et b Georges Sokoloff, La Puissance pauvre : Une histoire de la Russie de 1815 à nos jours, Fayard,‎ (ISBN 9782213647678, présentation en ligne)
  83. Varvara Aioanei, Ion Ardeleanu, Desăvîrșirea unitătii național-statele a popurului român : Februarie 1920-decembrie 1920, vol. 6, Editura Științifică și Enciclopedică,‎ (présentation en ligne)
  84. Philippe Mottu, Regard sur le siècle, L'Âge d'Homme,‎ (ISBN 9782825107867, présentation en ligne)
  85. Radu Ioanid, La Roumanie et la Shoah, Éditions de la Maison des Sciences de l'homme de Paris,‎ (ISBN 2-7351-0921-6, présentation en ligne)
  86. Ioan Scurtu, Istoria Romanilor de la Carol I la Nicolae Ceausescu, Editura Mica Valahie (ISBN 9786068304052, présentation en ligne)
  87. Peter Kenez, Civil War in South Russia, 1919-1920 : The Defeat of the Whites, vol. 2, University of California Press,‎ (ISBN 9780520033467, présentation en ligne)