Dourges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dourges
Mairie
Mairie
Blason de Dourges
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Lens
Canton Leforest
Intercommunalité Communauté d'agglomération d'Hénin-Carvin
Maire
Mandat
Patrick Defrancq
2014-2020
Code postal 62119
Code commune 62274
Démographie
Population
municipale
5 651 hab. (2011)
Densité 539 hab./km2
Population
aire urbaine
552 694 hab.
Géographie
Coordonnées 50° 26′ 13″ N 2° 59′ 15″ E / 50.4369444444, 2.9875 ()50° 26′ 13″ Nord 2° 59′ 15″ Est / 50.4369444444, 2.9875 ()  
Altitude Min. 23 m – Max. 35 m
Superficie 10,48 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Dourges

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Dourges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Dourges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Dourges
Liens
Site web mairiedourges.free.fr

Dourges est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Nord-Pas-de-Calais. Elle fait partie de la communauté d'agglomération d'Hénin-Carvin.

Géographie[modifier | modifier le code]

La gare de Dourges

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Dourges
Oignies Ostricourt
Carvin Dourges Évin-Malmaison
Hénin-Beaumont Noyelles-Godault

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire[modifier | modifier le code]

Selon les données disponibles en paléoécologie et paléopaysage notamment issues de recherches en archéologie préventive, le « marais de Dourges » dans le fond de la vallée de la Deûle, dans le bassin minier de Lens, au pied du versant crayeux de la Gohelle a été autrefois un lac (au Bølling, Cf. traces fossiles de poissons et mollusques). Peu à peu asséché et comblé au Dryas moyen puis périodiquement inondé par des brèves crues), la zone redevient marécageuse à l’Allerød après quoi un nouvel assèchement permet l'apparition de sols humifères. Un refroidissement du Dryas récent déstabilise le bassin versant et aboutit à un « comblement de la dépression par des colluvions limoneuses ». Ce marais a attiré une grande faune (cf os et dents fossiles de grands mammifères, dont de grands aurochs) et des populations humaines paléolithiques [1]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Arme de Dourges

De sinople à la fasce d’hermine accompagnée de trois gerbe de blé d’or.

Bourcheuil[modifier | modifier le code]

Bourcheuil est une ancienne commune réunie à celle de Dourges par ordonnace royale du 3 mars 1821.

  • en 1338, l'inventaire des biens des Hospitaliers mentionne qu'ils possèdent des biens à Bourcheuil[2].
  • en 1635, les maisons de cet ancien village sont partiellement détruites lors l'intervention française de la Guerre de Trente Ans. Il ne subsiste que l'église.
  • le Maréchal de Montesquiou acheve la destruction de Bourcheuil, avec des troupes de la garnison d'Arras et fait remblayer une partie du canal de Douai à Lille pour intercepter les communications par eaux.
  • en 1747, l'église de Bourcheuil, reconstruite à l'emplacement de l'ancienne, est bénie par Jean-Baptiste Decarpenterie licencié en Théologie à Douai. Trois maisons existent alors à Bourcheuil[3].

Harponlieu[modifier | modifier le code]

  • à Harponlieu se situe le château appartenant au marquis de Jumelles. Il a été vendu en 1690 à un chanoine de Douai.
  • l'abbaye d'Hénin-Liétard était chargée de faire acquitter trois messes par semaine.

Wavrechin[modifier | modifier le code]

  • situé entre Évin et Oignies, vis-à-vis du pont de Sault, ce hameau était composé de 12 maisons. Il a fait partie de Carvin puis fut réuni à Dourges en raison de sa proximité.

Compagnie des mines de Dourges[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Compagnie des mines de Dourges.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Dourges dans son canton et son arrondissement

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1995 mars 2008 Amédée Gellez association apolitique  
mars 2008 en cours Patrick Defrancq divers gauche  

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 5 651 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
663 590 674 743 1 013 1 018 1 061 1 096 1 017
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 055 1 094 1 145 1 127 1 145 1 162 1 208 1 334 1 522
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 836 2 255 3 048 2 840 5 211 5 664 5 116 5 075 5 267
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
5 162 5 746 5 402 5 201 5 806 5 676 5 641 5 637 5 651
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (18,4 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (52,4 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 47,6 % d’hommes (0 à 14 ans = 21,2 %, 15 à 29 ans = 21,4 %, 30 à 44 ans = 20,1 %, 45 à 59 ans = 21,7 %, plus de 60 ans = 15,5 %) ;
  • 52,4 % de femmes (0 à 14 ans = 20,4 %, 15 à 29 ans = 19,7 %, 30 à 44 ans = 19,3 %, 45 à 59 ans = 19,6 %, plus de 60 ans = 20,9 %).
Pyramide des âges à Dourges en 2007 en pourcentage[6]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
5,4 
75 à 89 ans
8,1 
9,9 
60 à 74 ans
12,1 
21,7 
45 à 59 ans
19,6 
20,1 
30 à 44 ans
19,3 
21,4 
15 à 29 ans
19,7 
21,2 
0 à 14 ans
20,4 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[7]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Cimetière, avec le carré militaire français et le cimetière allemand
  • Église Saint-Stanislas, monument historique
  • Église Saint-Piat
  • Monument aux F.F.I.
  • Canal de la Deûle.
  • Dourges possède un patrimoine historique industriel laissé par l’exploitation charbonnière.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Michel Brulé, mineur à Dourges, résistant,
  • Dominique Pizzi, le producteur (entre autres) de Dany Boon, Éric et Ramzy,... était natif de Dourges. Il est décédé en 2005 lors d'un accident de voiture, accompagné de Laurent Boyer,
  • Franck Boidin, escrimeur.
  • Normand Emile, né le 21 avril 1909 à Dourges, était un résistant communiste, il a été arrêté puis emprisonné dans divers établissements pénitentiaires français dont la prison de Compiègne étant un résistant activiste, puis déporté par le convoi du 21 mai 1944 au départ de Compiègne vers le camp de Neuengamme (Allemagne), mort le 28 février 1945 au camp annexe Wantestedt (Allemagne).

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Laurent DESCHODT & Patrick AUGUSTE : L’enregistrement du « marais de Dourges » (nord de laFrance) : marqueur de variations d'humidité au Tardiglaciaire et gisement paléontologique ; Forum GeoReg ; 23-27 Oct. 2011, Villeneuve dʼAscq — Résumés / Abstracts, voir p 22/154
  2. Liste des lieux, biens mobiliers et immobiliers du Grand Prieuré de France
  3. Page 375- Annuaire statistique et administratif du département du Pas-de-calais - par Benoît Caffin - imprimé chez Brissy,595 petite-Place à Arras - 1846 - numérisé par Google Books
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  6. « Évolution et structure de la population à Dourges en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté en 15 août 2010)
  7. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté en 15 août 2010)