Saint-Floris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Floris.
Saint-Floris
La mairie.
La mairie.
Blason de Saint-Floris
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Béthune
Canton Lillers
Intercommunalité Communauté de communes Artois-Lys
Maire
Mandat
Guy Bouvart
2014-2020
Code postal 62350
Code commune 62747
Démographie
Gentilé Saint-Florissois
Population
municipale
536 hab. (2011)
Densité 132 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 37′ 40″ N 2° 34′ 14″ E / 50.6277777778, 2.5705555555650° 37′ 40″ Nord 2° 34′ 14″ Est / 50.6277777778, 2.57055555556  
Altitude Min. 14 m – Max. 18 m
Superficie 4,05 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Saint-Floris

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Saint-Floris

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Floris

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Floris

Saint-Floris est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Nord-Pas-de-Calais.

Ses habitants sont appelés les Saint-Florissois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Saint-Floris est situé à la frontière entre le Nord et le Pas-de-Calais, du côté du Pas-de-Calais, séparé du Nord par la Lys. Ce village est situé entre Saint-Venant et Calonne-sur-la-Lys, villes auxquelles Saint-Floris doit le nom de ses deux rues principales.

Saint-Floris est desservie par la route départementale D 186, entre Calonne-sur-la-Lys et Saint-Venant, elle est traversée par une voie ferrée et possède une gare, dispositifs désaffectés depuis 19XX, la gare sert désormais d'habitation.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Entrée de la commune.
Communes limitrophes de Saint-Floris
Haverskerque Merville
Saint-Venant Saint-Floris
Robecq Calonne-sur-la-Lys

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Saint-Floris.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

de gueules au chevron d’hermine accompagné de trois molettes d’or.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Saint-Floris dans son canton et dans l'arrondissement de Béthune
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours Guy Bouvart    

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 536 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
511 499 568 593 613 612 603 604 600
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
519 508 512 143 558 574 570 556 466
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
443 395 366 355 325 328 335 302 316
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
301 313 326 353 416 413 440 433 501
2011 - - - - - - - -
536 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (15,6 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,9 % contre 48,4 % au niveau national et 48,2 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,9 % d’hommes (0 à 14 ans = 24,7 %, 15 à 29 ans = 12,2 %, 30 à 44 ans = 28,2 %, 45 à 59 ans = 20 %, plus de 60 ans = 14,9 %) ;
  • 49,1 % de femmes (0 à 14 ans = 27,2 %, 15 à 29 ans = 11,4 %, 30 à 44 ans = 26 %, 45 à 59 ans = 19,1 %, plus de 60 ans = 16,2 %).
Pyramide des âges à Saint-Floris en 2007 en pourcentage[3]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,8 
90 ans ou +
1,2 
3,1 
75 à 89 ans
2,4 
11,0 
60 à 74 ans
12,6 
20,0 
45 à 59 ans
19,1 
28,2 
30 à 44 ans
26,0 
12,2 
15 à 29 ans
11,4 
24,7 
0 à 14 ans
27,2 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[4]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Florent.
Le monument aux morts communal

Saint Floris doit beaucoup à son église, tout d'abord son nom, puisque "Saint Floris" vient du saint patron de cette église, Saint Florent. Elle sert en outre de « point 0 » pour la numérotation métrique des habitations, et abrite une cloche de 1605, classée monument historique.

L'église a beaucoup souffert de la bataille de la Lys de 1918.
Elle a été reconstruite en 1926, puis rénovée en 2003.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Célestin Hermary (1879-1918) : famille Hermary

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François Caron, De Saint-Floris au Manitoba, chronique d’un centenaire et d’une cousinade, Généalogie 62, n° 96, Hénin-Beaumont, 4ème trimestre 2007, p. 268-270.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]